• #2018
  • #Apple
  • #Blockchain
  • #cybersecurite
  • #intelligenceartificielle
  • #obsolescenceprogrammee

2018, une année riche en actualités high tech… durables ?

Outre le CES 2018 de Las Vegas qui a lieu cette semaine, début janvier est aussi l’occasion de regarder si l’année 2017 a auguré tant d’innovations qu’on lui prêtait, et si 2018 sera prometteuse en termes de dynamisme du secteur IT. Premier constat, Intelligence Artificielle, blockchain et autres sujets disruptifs, sont déjà sur toutes les lèvres et font démarrer cette année 2018 à toute allure !

Le début d’une nouvelle année civile est traditionnellement le moment des bilans et des perspectives. Pour le secteur high-tech, il suffit de regarder l’agenda des évènements high-techs qui rythment l’année, le CES 2018 étant le premier à donner le tempo et les suivants à confirmer ou lancer de nouvelles tendances. Pour 2017, nous avions souhaité une année intégrant davantage de Développement Durable dans nos sociétés, particulièrement dans la sphère high-tech. Nous avons été en partie exaucé. En effet, l’adoption du devoir de vigilance en France et la présence de Fairphone à un salon high-tech international, l’IFA de Berlin, sont des signes encourageants. Cependant, sur d’autres points la sphère high-tech mérite des éclaircissements, à l’instar de la cybersécurité ou des pratiques d’obsolescence programmée de certains fabricants IT.

Tout d’abord, il faut avouer que ce sont surtout les tendances technologiques qui suscitent l’intérêt de la presse spécialisée. L’Intelligence Artificielle (IA) et la blockchain, déjà très en vues l’année dernière, continueront sur leur lancée tant les solutions qui s’y rattachent fleurissent au fil des mois ; suivis de près par la voiture autonome.

Sur le thème de la cybersécurité, la lutte contre le piratage informatique ne connaît pas de répit et il suffit de suivre l’actualité high-tech de ces derniers jours pour constater son contexte international actuel. En effet, les failles critiques Meltdown et Spectre nous remettent dans le bain dès ce début d’année. Tandis que la première se limite aux processeurs Intel, la seconde s’étend également aux processeurs ARM et AMD, dans les deux cas elles permettent aux pirates informatiques d’accéder à la mémoire du processeur où sont stockés temporairement toutes les informations d’un équipement IT (photos, courriels, mots de passe, etc.). Ceci étant, les deux ont poussé les fondeurs mondiaux à s’allier face à ces menaces qui touchent tous les équipements informatiques en circulation.

Crédit photo : Logithèque

D’un point de vue réglementaire, l’année 2018 verra différents chantiers législatifs se mettre en route. En France, le Règlement Général de Protection des Données (RGPD) entrera en application le 25 mai prochain et obligera les entreprises proposant des biens et/ou services aux résidents européens, à prendre des mesures visant à protéger les données personnelles de ces derniers.

Par ailleurs, le Ministre français de l’Education Nationale, Jean-Marie Blanquer, a fait entendre que la rentrée 2018 se fera sans téléphones portables dans les cours d’écoles et de collèges français. Cette mesure vise à endiguer l’usage des smartphones par les plus jeunes afin de les préserver des écrans, cela malgré le Plan Numérique pour l’Education ayant justement installé des tablettes dans les salles de classe des écoliers français… Outre-Atlantique, un courrier adressé début janvier à la direction d’Apple par deux actionnaires de l’entreprise, CalSTRS, le fonds de pension des enseignants californiens, et Jana Partners, un fonds de gestion, demande au géant à la pomme de lutter contre l’addiction des enfants à ses iPhones, tant pour des raisons sanitaires que de réputation de l’entreprise. Cela dit, cet enjeu ne concerne pas qu’Apple, les éditeurs de contenus tels que Netflix, Google (via YouTube notamment) et Snapchat, ont aussi leur part de responsabilité. Bien que la variable financière ait été citée, les raisons sanitaires n’en sont pas moins sérieuses et la lettre envoyée par ces actionnaires pourrait faire bouger les lignes dans le courant de cette année.

Pour rester sur l’actualité autour d’Apple, alors que cette dernière va certainement se retrouver devant des tribunaux suite aux révélations du bridage de ses téléphones, ce début d’année voit la mise en place de son programme de réduction du prix de changement de batterie. Cela pour favoriser le remplacement de batterie de ses iPhones plutôt que l’achat d’un nouvel équipement, à l’origine des accusations de pratiques d’obsolescence programmée. À l’instar d’Epson, la firme de Cupertino montre qu’il y a encore du chemin à parcourir pour que ce type de pratiques cessent.

Pour l’heure, le programme 2018 s’annonce riche en actualités IT. Seul le temps nous dira ce qu’il adviendra des aspects responsables, que l’EcoGuide IT veillera à mettre en avant.

Nous vous souhaitons une bonne année 2018 !

Aymeric De Wispelaere