Amazon répond aux critiques de Greenpeace concernant son manque de transparence énergétique !

Dans son rapport Clicking Clean publié le mois dernier, l’ONG Greenpeace critiquait Amazon et son manque de transparence énergétique. Un mois plus tard, voilà que la firme présente son projet de ferme solaire. Coïncidence ?

Le mois dernier nous vous avions parlé de la publication du rapport Clicking Clean de Greenpeace et, dans les grandes lignes, des résultats publiés (cf. article : ici ) concernant l’alimentation des datacenters des grandes multinationales du secteur de l’IT et leurs engagements pour les alimenter en énergies renouvelables. D’après l’ONG, cette année c’est Apple qui fait figure de bon élève avec 100% de l’apport énergétique de ses datacenters en énergies renouvelables.
De l’autre côté du tableau, et sur la même thématique, Amazon s’est vue critiquée par Greenpeace pour son manque de transparence concernant son propre engagement de parvenir à 100% de ses apports énergétiques en énergies renouvelables. L’ONG appuie également le fait que le géant américain ne semble pas très prompt à réduire sa consommation de charbon.

Face à cette nouvelle critique, Amazon Web Services (AWS), la branche Cloud d’Amazon, a contré en annonçant courant juin ( ici ) qu’elle se lançait dans un partenariat avec Community Energy pour la construction d’un parc photovoltaïque de 80 mégawatts (MW). Cette ferme solaire baptisée Amazon Solar Farm US East sera implantée aux États-Unis, dans l’État de Virginie. Elle permettra de générer 170 000 mégawattheures (MWh) sur une année et ce à partir de l’automne 2016. Grâce à cette production énergétique, AWS entend porter à 40% la part d’énergies renouvelables fournissant ses datacenters.

On observe chez Amazon, un démarrage assez lent comparé aux « leaders » du secteur tels que Google, Apple ou Facebook. Espérons que la piqûre de rappel de Greenpeace ait raisonné une bonne fois pour toute la firme car au vu du développement exponentiel du Cloud et des émissions carbones qu’il engendre, l’enjeu environnemental que revêt cet investissement s’avère colossal !

Sources :
© http://www.zdnet.fr/actualites/green-internet-les-bons-et-mauvais-eleves-des-energies-renouvelables-39819306.htm
© http://www.zdnet.fr/actualites/green-it-amazon-passe-des-paroles-aux-actes-avec-une-ferme-solaire-39820660.htm
© http://votreargent.lexpress.fr/bourse-de-paris/amazon-fait-construire-un-parc-photovoltaique-en-virginie_1688235.html