Benzène et hexane en partie bannis de la chaîne de production d’Apple

Apple ouvre une nouvelle fois le pas dans la lutte contre l’utilisation de substances toxiques.

Les enquêtes liées aux conditions de travail dans les usines dédiées à la fabrication de produits IT se multiplient et n’ont de cesse de lever le voile sur les hauts risques sanitaires encourus par les employés. L’usage des substances toxiques telles que le benzène et l’hexane font partie des points noirs de ces études qui atteignent jusqu’aux géants de l’IT, jugés coupables de fermer les yeux sur ces problèmes.

Les organes de pression et leurs campagnes pour dénoncer ces pratiques prennent de plus en plus d’ampleur à travers le monde. Celles menées aux Etats-Unis par Green America et China Labor Watch y ont eu un impact conséquent tout comme le court documentaire « Who Pays the Price, the Human Cost of Electronics » d’Heather White. C’est d’ailleurs suite à celles-ci qu’APPLE a une fois de plus décidé de prendre les devants en retirant de certains de ses produits deux des substances toxiques les plus controversées, à savoir le benzène et l’hexane. Hautement cancérigènes, ces composants peuvent également endommager le système nerveux s’ils ne sont pas traités dans les conditions adaptées. Le benzène fait partie des composants organiques utilisés dans la synthèse de divers plastiques, caoutchoucs et solvants alors que l’hexane est lui un solvant toxique.

Bien qu’APPLE vienne de franchir un premier grand pas pour éliminer ces substances, il est important de souligner le fait que le constructeur n’ait décidé d’appliquer cette mesure que pour les sous-traitants dits de premier rang c’est-à-dire ceux en charge de l’assemblage des produits. Ce sont donc 22 usines et environ 500 000 salariés qui sont concernés par cette décision. Néanmoins, les usines s’occupant de la conception des composants électroniques ne sont elles pas incluses dans ce changement ce qui signifie que de nombreux ouvriers vont continuer à être exposés aux graves problèmes de santé provoqués par les manipulations de benzène et d’hexane.

Une démarche jugée de fait insuffisante par l’ONG chinoise « SACOM » (SACOM (Students and Scholars Against Corporate Misbehavior) qui souhaiterait qu’APPLE continue de montrer l’exemple en appliquant les mesures de restriction d’usage de ces substances à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

Malgré les nombreuses critiques essuyées ces dernières années, le constructeur américain fait office de pionner lorsqu’il s’agit de limiter les substances toxiques dans ses produits. Bien qu’il reste encore un long chemin à parcourir, les initiatives de la marque ont déjà permis d’ouvrir la voie à des produits IT plus responsables.

Pour pouvoir continuer de faire avancer les choses, c’est une prise de conscience générale qui est néanmoins nécessaire, et tout particulièrement celle des utilisateurs.

Sources :
© http://images.apple.com/environment/reports/docs/apple_regulated_substances_specification_sept2014.pdf
© http://sacom.hk/apple_benzene_nhexane_ban/
© http://whopaysfilm-org.cadmiumandcotton.com/