Ces entreprises chinoises IT qui luttent contre le changement climatique

La Chine comme tous les autres pays se doit de mieux prendre en compte les problématiques environnementales. L’industrialisation rapide et non maîtrisée du pays a des effets catastrophiques sur le réchauffement climatique, Hong Kong étant la ville la plus polluée au monde. C’est grâce à la prise de conscience et à l’action des entreprises que les choses peuvent changer.

Les entreprises sont le cœur économique d’un pays, mais ce sont aussi d’importantes consommatrices d’énergie en tout genre. L’un des premiers impacts de ces consommations est l’émission de Co2 dans l’atmosphère qui contribue au réchauffement climatique. En données chiffrées, ce sont ainsi 1,2 million de kilos de Co2 qui sont émis dans l’atmosphère chaque seconde dans le monde selon le site Planestoscope.

Certains diront que la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), est encadrée par le Protocole de Kyoto en vigueur depuis 2005. Ceci étant, la Chine, deuxième puissance mondiale en 2014, n’en fait pas partie, étant à l’époque encore considérée comme un pays en développement.

Mais, grâce à l’initiative de l’ONG CDP (ex Carbon Disclosure Project), on constate aujourd’hui que la Chine commence à prendre conscience de son rôle dans la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre. L’ONG, présente depuis quelques années dans le pays, est parvenue à réunir les informations relatives aux émissions de Co2 de 45 sur 100 grandes entreprises chinoises représentées en bourse, pour son rapport de 2014. Ces informations sont récoltées via un questionnaire que les entreprises chinoises acceptent volontairement de remplir.

L’initiative de l’ONG CDP a favorisé la mise en place par le gouvernement d’une politique de réduction des émissions de Co2.
Parmi les entreprises qui ont accepté de remplir le questionnaire, les entreprises du secteur IT s’investissent comme le montre l’engagement de 11 d’entre elles.

On retrouve ainsi le constructeur LENOVO, acteur déjà engagé en matière environnementale dans la conception et la fin de vie de ses produits. Dans le cadre du questionnaire du CDP, le géant chinois de l’IT se montre en exemple, il a répondu mais surtout a rendu public les réponses du questionnaire. C’est la preuve d’une transparence affichée, comme c’est peu le cas dans le secteur de l’IT.

LENOVO mais pas seulement, on retrouve également ZTE, China Telecom, China Unicom et China mobile, pour le secteur des télécommunications ainsi que EMI Stop et d’autres encore dans le rapport 2014 du CDP .

Entre autre l’investissement de ces entreprises a permis à l’ONG de publier le « CDP China 100 Climate Change Report ».
L’augmentation du nombre de réponses démontre un changement de mentalité dans les entreprises chinoises du secteur IT mais aussi des secteurs des transports et des hydrocarbures par exemple.

Les enjeux en matière de réchauffement climatique sont importants, c’est un signe encourageant que de constater que les entreprises chinoises tentent de faire preuve de plus de transparence et d’engagement. Néanmoins, la route est encore longue pour faire du secteur IT chinois un secteur green.

Sources :

© http://www.planetoscope.com/co2/261-emissions-mondiales-de-co2-dans-l-atmosphere.html
© http://www.les-smartgrids.fr/recherche-et-developpement/17102014,accord-sur-le-developpement-durable-et-les-smart-grids-entre-zte-et-enel,605.html
© http://www.lenovo.com/social_responsibility/fr/fr/environment.html
© http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/emissions-de-co2-les-entreprises-chinoises-prennent-conscience-de-leur-impact-143129.html
© http://www.cdp.net/CDPResults/CDP-china-climate-change-report-2014-english.pdf