« Circular Economy 100 » une reconnaissance prestigieuse pour Lexmark !

L’entreprise américaine Lexmark vient de rejoindre le programme des « 100 de l’économie circulaire » créé par la fondation Ellen MacArthur, marquant de manière significative son engagement continu en faveur de l’économie circulaire.

Lexmark, entreprise de logiciels, de systèmes d’impression et de services d’entreprise, est engagée dans une démarche responsable au travers d’actions telles que l’amélioration de l’efficacité énergétique de ses produits et de son système de collecte de cartouche.

Ainsi l’entreprise américaine vient d’intégrer le réseau « Circular Economy 100 » regroupant des firmes investies dans la transition vers une économie circulaire. La fondation a pour objectif d’aider les entreprises dans leur démarche responsable et de les accompagner dans la compréhension des enjeux du recyclage, de la réutilisation, de l’écoconception et de l’optimisation des ressources.

L’Ellen MacArthur Foundation est un organisme indépendant qui œuvre pour construire un « avenir prospère et durable », par la mise en place du principe d’économie circulaire.

Le fondement de ce principe tient de différents courants économiques se rejoignant sur l’idée qu’il est possible de produire tout en limitant les impacts de la production. La méthode revêt des avantages indéniables et s’impose comme une possible réponse aux problématiques des sociétés actuelles : saturation des marchés, chômage, gaspillage, pollution, épuisement des ressources, etc.

En effet, l’économie circulaire prône la réutilisation, le reconditionnement, le recyclage, créant de la valeur avec l’existant ce qui a pour conséquence de réduire l’utilisation de ressources non renouvelables, de limiter les dépenses en énergie ou encore de diminuer le nombre de déchets. Organiser ces pratiques s’avère très favorable à la croissance et à la création d’emplois, les nouvelles activités générant de nouveaux métiers.

D’après une étude réalisée par l’Institut de l’économie circulaire, le potentiel d’emploi de l’économie circulaire est de 200 000 à 400 000 emplois pour la France, tout en sachant que 600 000 emplois ont d’ores et déjà été créés par ce biais.

Dans le cas de Lexmark, la firme a intégré la logique de l’économie circulaire à ses activités puisqu’elle dispose d’un système interne de reprise des cartouches. Le programme Lexmark Cartridge Collection Program (LCCP) mis en place depuis 1991 offre une solution simple aux clients pour retourner leurs cartouches vides. L’entreprise réutilise le plastique des cartouches d’encre réduisant ainsi son empreinte environnementale et favorise l’emploi dans ces filières. La collaboration de Lexmark avec la fondation Ellen MacArthur montre une fois de plus que le secteur de l’IT peut être un véritable acteur moteur de la transformation !

En intégrant ce programme, Lexmark illustre son investissement en faveur du développement des entreprises responsables. La firme réussit à s’imposer comme un exemple dans son secteur d’activité et ne devrait pas tarder à faire parler d’elle sur d’autres sujets Green IT.

Source :
© http://www.ellenmacarthurfoundation.org/
© http://www.lexmark.com/fr_fr/about/pressroom/press-releases/11-05-2015.html
© http://www.actu-environnement.com/ae/news/economie-circulaire-emploi-24764.php4