Conférence sur l’obsolescence programmée

Le 28 octobre prochain aura lieu une conférence « Mardi de l’ADIJ » organisée sur le thème du Green IT, et plus particulièrement sur l’obsolescence programmée.

L’obsolescence programmée est un phénomène qui a été maintes fois démontré. Plusieurs documentaires ont largement contribué à la prise de conscience et à la sensibilisation. Le documentaire de la réalisatrice Cosima Dannoritzer « Prêt à jeter » a permis, entre autres, d’informer les consommateurs des pratiques déloyales employées par certains constructeurs. La suite diffusée plus récemment, « La tragédie électronique » évoque les problématiques environnementales et la pollution liée à cette surconsommation d’objets électroniques.

Désormais, il est possible de différencier la dénomination « d’obsolescence programmée » de « l’obsolescence anticipée ». Car en effet, il est de moins en moins courant de trouver un point de rupture technique volontairement implémenté sur les équipements. Nous sommes d’avantage passé à l’ère de l’obsolescence encouragée par des phénomènes de mode, du matériel intentionnellement irréparable, ou réparable… au même prix qu’un produit neuf, l’incompatibilité volontaire de certains logiciels avec des OS plus anciens… Tant de choses qui poussent les consommateurs à renouveler de manière prématurée leurs équipements. Malheureusement les exemples ne manquent pas pour illustrer les faits.

La conférence du mardi 28 octobre 2014, de 8h30 à 10h30 salle Monnerville, organisée ADIJ sur le thème du Green IT sera l’occasion de revenir sur ce thème. Elle sera animée par trois spécialiste du sujet, à savoir M. Frédéric Bordage, conseiller expert en Green IT ; Mme Camille Lecomte, chargée de campagne sur les modes de production et de consommation responsables auprès des Amis de la Terre France ; et M. Thierry Libaert, professeur en communication d’entreprise à l’université de Louvain.

Pour plus d’information sur l’événement, rendez-vous directement sur le site de l’ADIJ.

© ADIJ.fr
© Arte