• #DEEE
  • #Éco-organisme
  • #Recyclage

Dossier DEEE #1 : Le recyclage, un geste simple ?

Quel utilisateur de nouvelles technologies n’a jamais été confronté au fait de jeter ses équipements IT usagés ? Quand notre matériel est irréparable procède-t-on toujours de la bonne manière ? En effet, en France, bien que des éco-organismes existent, la démarche n’est pas encore pleinement intégrée par la population. Quelles sont les clés pour accorder à nos chers devices la fin de vie qu’ils méritent ? Découvrez-le dans le premier chapitre de notre thématique sur les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) !

9kg de DEEE par an et par habitant, c’est le montant de la collecte de l’éco-organisme Eco-systèmes sur l’année 2015. Comparé à 2014, où le poids atteint était de 7,4kg, la tendance semble positive. L’objectif réglementaire de 40% du total émis est donc dépassé avec 43,8% de DEEE émis collectés, cela ne reste, cependant, « que » 40% du poids total des DEEE réellement émis en France, voire 30% d’après l’association de consommateurs UFC-Que choisir, l’ensemble des DEEE n’étant pas nécessairement recyclés.

Alors que l’objectif européen est d’atteindre les 65% de DEEE collectés pour l’année 2019, pourquoi ne pas espérer atteindre plus ? En effet, un pays comme la France n’est pas sans reste en termes de solutions permettant de se débarrasser de vieux équipements IT. Pour rappel, ce ne sont pas moins de quatre éco-organismes qui s’occupent aujourd’hui d’organiser la filière de retraitement de ce type de déchets : Eco-Systèmes, Ecologic, Récylum (pour les lampes) et PV Cycle.

Crédit photo : Eco-Systèmes
Crédit photo : Eco-Systèmes

Toutefois, ces dernières années ont montré qu’une réglementation favorable et des éco-organismes mobilisés ne suffisaient pas à récupérer l’ensemble des DEEE émis chaque année. Pire, cela n’enraye pas non plus le trafic illégal, s’illustrant sur un marché mondial de 410 milliards de dollars et représentant 60 à 90% des déchets revendus à travers le monde.

Pourtant, en tant que 8e pays producteur mondial de DEEE, les mesures prises en France pour favoriser la collecte de d’équipements IT usagés sont nombreuses et donnent de l’importance à la démarche.

Le « 1 pour 0 », par exemple, est un système de collecte mis en place à destination des particuliers. Il consiste à permettre le dépôt de petits équipements IT, ou autres appareils électroménagers (aux dimensions inférieurs à 25cm), dans des magasins de 400m² minimum vendant ce type de produits. Bien souvent sous forme de bac à collecte placé à l’entrée du magasin, sa gratuité permet d’inciter le dépôt sans obliger les particuliers à acheter un produit en retour. Ce système se distingue ainsi du « 1 pour 1 », où le distributeur est obligé de reprendre un appareil usagé pour l’achat d’un produit équivalent neuf, y compris dans le cas d’une vente à distance.

Cependant, dans la pratique, l’UFC-Que choisir a révélé que dans le cas d’un magasin ne mettant pas à disposition un bac à collecte, 43% d’entre eux refusaient de reprendre un DEEE, 41% l’acceptaient en échange de l’achat d’un produit et 16% sans contraintes d’achat. Preuve que la démarche, bien que comprise par la population, rencontre, dans les faits, des obstacles pratiques au point de départ de la collecte.

Si en tant que particuliers ou bien professionnels, vous souhaitez être aiguillé dans la manière de procéder pour vous débarrasser de vos DEEE, n’hésitez pas à consulter la page Fin de vie de l’EcoGuide IT. Au sein de celle-ci, vous pourrez vous informer de la réglementation du secteur et surtout, obtenir de plus amples informations sur les points de collecte qui s’offrent à vous !

La part de responsabilité de chacun dans le recyclage, qu’il s’agisse des particuliers, des points de collecte ou des éco-organismes, montre que chacun a un rôle à jouer dans le retraitement des DEEE. Dans le contexte de l’IT, cela revêt divers intérêts qui, outre le fait de limiter l’impact environnemental d’un équipement high-tech en fin de vie, permet surtout le réemploi de certains de ses composants. Thématique que nous aborderons dans le prochain volet de notre dossier sur les DEEE !

Crédit photo : http://www.actu-environnement.com