• #bonnepratique
  • #ecran
  • #ergonomie
  • #GreenIT
  • #lumierebleue
  • #Santé

Ecrans, lumière sur leurs impacts

Au bureau, à l’école ou à la maison, les activités d’intérieur évoluent et se numérisent. Entre travail et vie privée, le temps passé à regarder un écran est ainsi parfois supérieur à 8 heures par jour. Du smartphone à la télévision en passant par l’ordinateur et les publicités sur écrans dans les espaces publics, nous sommes donc régulièrement exposés à leurs lumières.
Quel impact cette exposition a sur notre santé ? L’EcoGuide IT mène l’enquête et vous livre ses quelques conseils pour une utilisation optimale des écrans au quotidien.

Pour une exposition modérée à la fameuse lumière bleue

Les écrans émettent trois types de lumière : verte, rouge et bleue. La lumière bleue se retrouve dans les rayons du soleil et est utilisée dans des appareils de luminothérapie visant à lutter entre autres, contre la dépression saisonnière. Cependant, seule une exposition partielle au spectre bleu est recommandée. Les écrans émettent de la lumière bleu-violet, une nuance dangereuse pour l’œil et la peau. S’il est déconseillé de regarder le soleil directement ou de rester trop longtemps exposé à ses rayons en plein été, pourquoi ne pas appliquer cette règle avec les écrans ? La lumière qu’ils émettent peut présenter un risque pour nos yeux, exacerbé par le temps qu’on passe devant cet équipement informatique. Un temps prolongé à fixer des écrans causerait fatigue et sécheresse oculaire, maux de tête, crampes aux épaules et, à long terme, baisse de la vision. Les yeux ne sont pas les seules parties du corps impactées. L’exposition prolongée à la lumière des écrans aurait un effet sur la peau similaire à celui des rayons UV, à savoir un vieillissement cutané accéléré. Utile à notre horloge biologique, la lumière bleu-violet bloque la production de mélatonine, l’hormone du sommeil, et peut déranger nos cycles circadiens, rythmant nos phases d’éveil et de sommeil, si l’on s’expose aux écrans le soir, au couché, ou durant la nuit. Il est donc déconseillé de consulter son smartphone sous la couette dans le noir, juste avant de tenter de trouver le sommeil.

Pour une utilisation raisonnable des écrans au quotidien

Difficile parfois de modérer sa consommation d’écrans ! Tout peut désormais se faire via ces derniers : travailler, se divertir, échanger avec un ami et même visiter un musée ! Comme souvent, les enfants sont plus vulnérables. Deux actionnaires d’Apple, représentant 2 milliards de dollars dans le capital du géant, ont demandé à l’entreprise de réaliser une étude sur l’addiction des enfants aux smartphones. Ces derniers passent en moyenne 3 heures devant des écrans chaque jour. Cette exposition prolongée peut alors impacter à la fois leur sommeil, leur sociabilité et leur développement global. Ces points ont été relevés par le reportage « Accros aux écrans » diffusé dans l’émission Envoyé Spécial en janvier dernier. Si le gouvernement chinois a fait de l’addiction aux écrans son premier sujet de santé publique, la France s’attache à limiter l’exposition aux écrans des plus jeunes. C’est pourquoi dès septembre prochain les smartphones seront interdits dans les cours de récréation en plus de l’être dans les classes. Comme souvent, la solution se trouve dans la modération !

Crédit photo : LinkedIn

Pour le développement de solutions de protection : filtres, logiciels et lunettes !

C’est vrai, le travail, la vie sociale, sont désormais intimement liés aux écrans. Ils envahissent chaque moment de notre vie. Et si réduire suffisamment leur utilisation n’est pas toujours simple, des solutions pour limiter leurs conséquences existent. Le choix du matériel a son importance ; opter pour un écran mat est un premier pas pour prendre soin de votre vue. Les constructeurs développent désormais des écrans à moindre émission de lumière bleue et certains smartphones se mettent automatiquement en mode nuit, moins émetteur de lumière bleue, lorsque la journée se termine. Si votre matériel est ancien, vous pouvez équiper les écrans de filtres à lumière bleue afin d’en réduire les émissions ou modifier le système grâce à des logiciels tels que f.lux. Outre les applications, les lunettes à verres anti-lumière bleue peuvent être une bonne option. Cela limite aussi l’achat de matériel, une bonne nouvelle pour le porte-monnaie et l’environnement. Enfin, des exercices pour protéger votre vue peuvent se révéler forts efficaces pour le travail de bureau : fermer les yeux une vingtaine de secondes en dessinant un huit couché toutes les deux heures afin d’assouplir la rétine en fait partie. Cela ne coûte rien d’essayer !

Crédit photo : Medisite

Indéniablement, l’exposition aux écrans n’est pas sans risque. Les solutions pour limiter les impacts sur notre santé et les exercices pour préserver ses yeux se développent. La meilleure solution reste de réduire le temps passé sur les écrans, surtout avant de se coucher ou durant la nuit. Rien de tel qu’un bon livre en papier pour se préparer une bonne nuit et de doux rêves. D’ailleurs, saviez-vous que le sommeil stimule la créativité et la productivité ? Deux éléments essentiels à un travail bien fait et certainement plus efficaces que le mailing nocturne !

Juliette Bernier