Emmaüs Connect pour lutter contre la fracture numérique

« L’enfer, c’est les autres”, écrivait Sartre. Je suis intimement convaincu du contraire. L’enfer, c’est soi-même coupé des autres ». En reprenant ces mots de l’Abbé Pierre, l’association Emmaüs Connect se lance dans la lutte contre la fracture numérique.

Lorsque l’on évoque le Green IT, on parle souvent des aspects écologiques et économiques du concept. Or le pan social, notamment avec la fracture du monde numérique chez les plus démunis, fait également partie intégrante des idées de Green IT et d’IT for Green. Le projet Connexions Solidaires lancé par l’association Emmaüs Connect met en exergue l’importance accrue pour chacun d’avoir accès à internet et aux matériels informatiques et électroniques. Cette initiative part d’un constat: 57% des français vivant avec moins de 900 euros par mois n’ont pas de connexion internet à domicile. « A mesure que notre société se numérise comment faire sans ? Comment garder contact avec ses proches sans téléphone ? Comment chercher un emploi sans Internet ? Être connecté est devenu un enjeu social fondamental ».

Cette association du Mouvement Emmaüs s’est donc donnée pour mission de faire des outils de télécommunication des leviers d’insertion pour les personnes en difficultés. Le but ? Créer un parcours pédagogique personnalisé avec des accompagnants pour aider les usagers à se repérer dans les méandres des outils de télécommunication et d’appréhender les opportunités qui y sont liées. « Mieux connectés, mieux avertis, les bénéficiaires du programme gagnent en autonomie et réactivité dans leur vie quotidienne et leurs différentes démarches. ».

Grâce au soutien de SFR, Huawei, des collectivités locales et des acteurs sociaux, Connexions Solidaires a déjà permis en 3 ans à plus de 3000 personnes en difficulté de bénéficier du programme et ainsi d’accéder à des offres de téléphonie, d’Internet mobile ainsi qu’à du matériel (téléphones, ordinateurs, webtrotters) à des tarifs réduits et solidaires. L’association n’en reste pas là et a pour objectif d’ici à 2015 d’aider plus de 100 000 personnes à développer leur potentiel numérique afin qu’ils puissent s’insérer dans notre société.

Connexions Solidaires est aujourd’hui présente à Paris 19e, Paris 14e, Saint-Denis, Antony, Marseille, Grenoble et Lyon. Des points de dépôts d’objets électroniques (ou non) sont également mis en place dans les villes, alors n’hésitez pas à donner une seconde vie à vos objets pour contribuer à la lutte contre la fracture numérique.

Source: © Connexions-solidaires.fr