• #Batterie
  • #Efficacité
  • #energie

Encore des nouveautés du côté des batteries !

On le dit assez souvent pour que le postulat s’impose : le secteur de l’IT innove ! De l’idée la plus sérieuse à la plus originale, il est présent sur tous les fronts. L’équipe EcoGuide IT a sélectionné pour vous, les récentes initiatives permettant de recharger votre batterie !

1. Eco-Greenergy : un lampadaire intelligent aux multiples fonctions

Qui a dit qu’un lampadaire n’avait que pour seule utilité d’éclairer les rues ? Ce n’est en tout cas pas l’avis d’un groupe de chercheurs malaisiens à l’origine de ce projet.

Développé en Malaisie, ce lampadaire intelligent possède d’autres atouts utiles pour cette région du monde. Ainsi, l’Eco-Greenergy est équipé de capteur permettant d’alerter les autorités et la population en cas d’inondations. De plus, la solution est dotée d’un système permettant d’attirer et de tuer les moustiques. Une aubaine pour la Malaisie qui comme d’autres pays d’Asie, est touchée par les virus  via la prolifération des moustiques. Enfin, dernier point mais pas des moindres, pour tenter de répondre aux problèmes d’approvisionnement en électricité, les habitants peuvent charger leur téléphone, à n’importe quel moment dans la rue.

À savoir qu’en Malaisie, la problématique du pays tient plus à son approvisionnement en électricité qu’à son taux d’accès à l’électricité qui est de 100%. En effet, le pays utilise plus de 80% de ses capacités en électricité, de ce fait son autonomie énergétique ne devrait pas durer. Le pays a donc tout intérêt à développer des produits intelligents fonctionnant à l’aide d’énergies renouvelables, comme avec l’Eco-Greenergy

2. Un feu de bois comme source d’électricité

Répondre à la pénurie d’électricité dans des zones à accès difficile, voici l’idée d’une équipe de chercheurs du Trinity College de Dublin. Ces derniers proposent un dispositif permettant de charger un téléphone ou de faire fonctionner une radio grâce à l’énergie dégagée par le feu de bois.

L’outil se présente sous la forme d’un petit boitier équipé de deux fils électriques. Les fils se placent sur le foyer en argile tandis que le boitier s’occupe de transformer la chaleur en électricité à l’aide d’une puce.

rtcl8o7xy3xzlyls0gxs

Crédit photo : https://www.indiegogo.com

Ce procédé revêt un intérêt double, d’une part, rendre accessible l’électricité à un plus grand nombre. En effet, au Malawi, lieu de lancement de la solution, seulement 1% la population rurale est raccordé à l’électricité. D’autre part, ce projet permet de promouvoir l’utilisation des foyers fermés, ce que s’évertue à faire l’OMS, ces derniers étant moins nocifs pour la santé (fumées) et la déforestation (consommation de bois).

Une belle initiative qui a fait ses preuves. En marche depuis 2010, une campagne de fond a été lancée en ce début d’année. Le but : créer un atelier de fabrication des boîtiers pour offrir une solution durable aux habitants du Malawi et bien d’autres encore

3. Une batterie translucide fonctionnant grâce à l’énergie solaire

Pour finir, parlons d’un procédé plus classique : ma batterie solaire translucide. Depuis quelques années, les spécimens de solutions à énergie solaire sont largement exploités pour répondre à des besoins en recharge, bien qu’ils nécessitent des conditions d’utilisation particulières. En effet, l’utilisation de l’énergie solaire reste limitée due au problème de stockage de celle-ci.

batterie-transparente-souple

Crédit photo : http://www.batterie-photovoltaique.fr/

La nouveauté apportée ici par une équipe de chercheurs japonais réside donc dans la capacité de stockage de l’électricité. La batterie développée permet de capter l’énergie lumineuse pour la transformer en électricité et garantir son stockage. Le procédé utilisé est gardé secret pour le moment. La batterie est capable de créer une tension de 3,6V et de supporter une vingtaine de cycle de charge. Cependant, il s’agit à l’heure actuelle d’un prototype et sa commercialisation n’est pas encore prévue.

Au travers de ces différents projets, on perçoit, une fois de plus, le lien fort entre les nouvelles technologies et la gestion de l’énergie. Ces solutions se dessinent en effet comme les alternatives responsables aux modes de recharge classiques de nos téléphones. Un début de réponse certain aux enjeux énergétiques actuels.

Crédit photo : http://openinnovation-engie.com/