• #DEEE
  • #ENVIE
  • #Repair Truck
  • #Réparation
  • #Sensibilisation

ENVIE : une semaine pour tout réparer !

Que vous soyez à Lille, Rennes, Bordeaux ou encore Paris, le réseau Envie parcours la France à bord de son Repair Truck durant une semaine. Le but ? Informer et sensibiliser la population à la réparation des matériels électriques et électroniques. Explications :

Envie est un réseau reconnu, comme acteur engagé de l’Economie Sociale et Solidaire. Ce dernier organise, du 1er au 9 octobre, un parcours dans 8 grandes villes de France où il sera proposé différents ateliers gratuits sur le thème de la réparation des équipements électroniques.

escales du repair truc

Crédit photo : Envie

L’initiative d’Envie permet d’offrir des gestes pratiques aux ménages pour réparer leurs équipements : « gestes d’entretien, animation autour de la réparation de gros et petits électroménagers, gestes malins pour économiser l’énergie au quotidien, jeux de piste pour les enfants, etc. » Une diversité d’animations qui devrait contenter tout le monde !

EcoGuide IT programme ENVIE ATELIERS

Crédit photo : http://www.cbnews.fr/marques/envie-part-en-tournee-avec-son-repair-truck-a1030462

Cette démarche met en avant le challenge que représentent aujourd’hui la réutilisation et le recyclage. Pour l’année 2014, en France, pas moins de 1,55 million de tonnes de déchets d’équipements électroniques ont été produites et seulement 368 739 tonnes ont été recyclées par l’éco-organisme Eco-Systèmes. Une part importante de ces déchets (entre 60% et 90%) échappe aux contrôles et se retrouve dans des circuits illégaux, leur traitement n’étant, de ce fait, pas garanti.  Rappelons rapidement que les DEEE sont composés de substances nécessitant un traitement adéquat et spécifique, la présence de lithium dans les batteries par exemple, « représente un risque corrosif, tant pour l’homme en cas de manipulation non protégée, que pour les milieux aquatiques s’il est abandonné dans la nature ». De plus, les ressources nécessaires à la fabrication des EEE sont, pour certaines, présentes en quantités limitées à la surface du globe, leur recyclage permet alors d’assurer leur sauvegarde.

Ces possibilités de plus en plus relayées par l’Etat français, l’ADEME, le réseau Envie et beaucoup d’autres acteurs, on peut se demander alors : pourquoi préférons-nous, encore aujourd’hui, acheter un nouvel équipement plutôt que de le réparer ?

L’explication tient à la conception même des équipements :

  • Impossibilité de les démontrer
  • Composants fixés les uns aux autres
  • Mises à jour matériels impossibles (augmentation de l’espace de stockage, changement de la batterie)
  • Inexistence ou difficulté à se procurer des pièces détachées

De ce manque d’écoconception de la part des constructeurs découle une seconde problématique amenant à la « non-réparation » : le coût élevé de la démarche. En effet, pour les plus écolos ou les plus motivés qui souhaitent réparer leur équipement malgré les difficultés à procéder, cet autre frein est souvent le frein de trop. D’après l’ADEME, ce sont 40% des consommateurs qui ne font pas réparer leurs équipements cassés à cause du prix ! De plus, si certains constructeurs demandent aux consommateurs de faire appel à des réparateurs agréés, d’autres ne proposent aucune solution de réparation, mais directement un remplacement du produit. Des pratiques n’incitant pas à la réparation !

L’idée du Repair Truck est donc dans l’air du temps. Elle permettra, on l’espère d’apporter des réponses aux consommateurs qui souhaitent agir de manière responsable dans la gestion de leurs équipements. Une démarche qui est à l’image de ce réparateur solidaire engagé depuis 32 ans, que l’équipe EcoGuide vous invite vivement à aller tester !

Crédit photo : http://www.cbnews.fr/marques/envie-part-en-tournee-avec-son-repair-truck-a1030462