Facebook expérimente le stockage de données sur Blu-Ray

Avec plus de 350 millions de photos ajoutées chaque jour par les utilisateurs du monde entier, Facebook cherche à optimiser le stockage de ce type de fichier (à savoir les données relativement peu consultées). Le réseau social compte donc exploiter les opportunités liées au stockage à froid.

Le stockage des données sur Facebook, et notamment les photos, ne cesse de croître. Or, sur l’ensemble des photos partagées sur la plateforme, seules 8% d’entre elles sont véritablement consultées. De ce constat émerge alors une problématique de taille pour ce géant de l’internet. Il s’agit pour Facebook de développer un moyen de privilégier l’accès aux données les plus utilisées sans pour autant faire disparaître les autres. Une hiérarchisation des données en somme en fonction de leur taux de fréquentation.

C’est dans cet optique que le réseau social a développé un prototype de système de stockage à froid qui utiliserait près de 10 000 disques optiques Blu-ray pouvant contenir un pétaoctet de données chacun. Le projet consiste en un rack de 24 caissettes contenant chacune 36 cartouches de 12 disques Blu-ray, soit au total une capacité de 10 368 disque de 100go. Afin de gérer les disques, Facebook a développé un sélecteur robotisé capable de sélectionner le disque contenant la donnée requise par l’utilisateur. Cette manipulation donnera un temps d’accès aux clichés un peu plus long que pour des données plus populaires, mais Facebook assure « qu’il n’y aura pas d’impact sur l’expérience utilisateur, ça sera une question de secondes ou de millisecondes. »

Les raisons derrière cette démarche sont principalement économiques, mais ont une portée Green IT. Le stockage à froid et ici, le système Blu-ray, est estimé 50% comme étant moins coûteux que le stockage sur disque dur, et 80% plus économique en énergie. En effet, lorsque le robot ne fonctionne pas, le rack ne consomme pratiquement pas d’énergie. Par ailleurs, chaque disque est en mesure de fonctionner 50 ans, une durée de vie plus qu’honorable qui permettra d’économiser le remplacement relativement régulier des disques durs.

Sources: GreenIT.fr / ITWorld.com