« Greener Gadgets: Designing the future », le dernier rapport de Greenpeace

Après presque 2 années d’attente, Greenpeace vient enfin de publier son 19 ème rapport dédié aux pratiques des fabricants IT

Greenpeace ne fait jamais rien à moitié. Pour l’annonce de la publication de son 19ème rapport sur les produits et les fabricants IT, l’ONG a profité de l’un des plus grands salons européens dédiés à l’électronique à Berlin, l’IFA. L’enquête qui s’est surtout appuyée sur 16 grands noms de l’IT, a tenté de dégager leurs progrès ainsi que leurs défis futurs en matière de développement durable.

Le rapport intitulé « Greener Gadgets: Designing the future » met en exergue les efforts fournis entre 2005 et 2014 par les producteurs IT en matière d’élimination de substances toxiques, de réduction de l’empreinte énergétique et de mise en place de chaînes d’approvisionnement durables. Le bilan global reste mitigé et selon Greenpeace il reste encore un long chemin avant de retrouver sur toutes nos étagères des produits vraiment « Green IT ». Néanmoins le rapport met en avant le fait que plus de 50% du marché de la téléphonie mobile avec en chef de file Apple, Samsung et Nokia, est désormais « vierge » de toute substances dangereuses (PVC, retardateurs de flamme halogénés).

Apple, après avoir longtemps été la bête noire de Greenpeace, se retrouve ici encensé et utilisé comme exemple. Andrew Hatton, directeur du secteur informatique chez Greenpeace a ainsi déclaré : « Apple, leader dans le secteur des produits sans substances toxiques, nous a montré un aperçu d’un avenir plus vert et a commencé à examiner l’énorme empreinte écologique dégagée par la fabrication des appareils électroniques[…]Mais l’industrie a encore un long chemin devant lui avant de donner aux clients le niveau d’efficacité et de durabilité qu’ils demandent. »

En effet, il reste selon l’étude, encore un long chemin à parcourir dans le secteur du green IT puisque les résultats dans la téléphonie mobile restent bien au-dessus de la moyenne par rapport aux autres secteurs. Il n’existe vraisemblablement aujourd’hui qu’un seul type de télévision fabriqué par Philips, sans substances toxiques (PVC, Retardateurs de Flamme Halogénés). Samsung qui se trouve pourtant être le plus grand fabricant IT du monde ou encore Dell ont par exemple encore beaucoup de mal à proposer des produits avec un vrai souci d’éco-conception ou d’économie d’énergie, et ne parviennent pas pour le moment au même degré d’engagement qu’Apple. D’autres acteurs plus récents du secteur comme Amazon et Microsoft, ne sont pour le moment par rentrés dans ce mouvement de transparence au niveau des substances et matériaux utilisés pour leurs produits.

Hatton déclare cependant ceci « L’industrie de l’électronique est parfaitement placée pour réinventer ses processus de fabrication et de commercialisation. Ils sont la conception de notre avenir, et nous avons besoin que l’avenir soit beaucoup plus propre et plus vert que ce qu’il est maintenant ». Une phrase qui en dit long sur le rôle futur des grands noms de l’IT, mais pas que …

Sources :
©http://www.greenpeace.org/