IBM annonce le lancement de son prochain mainframe : le z13

IBM a dévoilé son nouveau mainframe, le z13, en vue de répondre au marché exponentiel des opérations réalisées depuis un terminal mobile et du Big Data. Un matériel performant mais également moins énergivore et plus sécurisant.

Cela faisait 3 ans qu’IBM n’avait pas renouvelé son offre de mainframe, ces ordinateurs centraux ayant une puissance de traitement très élevée et permettant l’exploitation de très grandes bases de données entre autres fonctionnalités. La semaine dernière cette situation a été rectifiée par l’annonce du lancement d’une nouvelle gamme : le mainframe z13. Cinq années de développement auprès de 60 clients, 1 milliard de dollars d’investissement et le dépôt de plus de 500 brevets ont été nécessaires pour ce mainframe hors norme pensé pour l’économie mobile et le Big Data.

En effet, sur les dix dernières années, Big Blue (surnom d’IBM) rappelle que les mutations des technologies mobiles ont été incroyablement rapides (cf. schéma ), en 2004 Facebook venait d’être créé et ne comptait « qu’ » un million d’utilisateurs, l’iPhone ne verrait le jour que 3 années plus tard et en moyenne une seule transaction par détenteur d’un terminal mobile était effectuée par jour. Pour arriver en 2014, avec 1,2 milliard d’utilisateurs Facebook, 91% d’américains (de plus de 21ans) détenant un smartphone, des systèmes de paiement en ligne qui ont fleuri de partout (PayPal, Google Wallet, ApplePay etc.) et surtout une moyenne de 37 transactions par jour, par détenteur de terminaux mobiles. C’est donc pour répondre à ce gigantesque essor qu’IBM a mis les moyens pour proposer ce mainframe adapté à ce nouveau marché de la mobilité technologique qui ne cesse de croître !

D’un point de vue caractéristique technique, le z13 d’IBM est doté d’un processeur à huit cœurs avec 141 unités de traitement. Ces cœurs seront cadencés à 5GHz et le tout sera gravé à 22nm, ce qui nous l’avons vu en septembre dernier réduit les impacts énergétiques de la solution ( les processeurs intel core, du Nehalem au Haswell ). On comptera également sur l’intégration de la puce SMT 2 (Simultaneous Multi Threading) qui permettra à chacun de ces mêmes cœurs de gérer simultanément plusieurs tâches. De plus, les instructions SIMD (Single Instruction on Multiple Data) seront intégrés au mainframe avec pour résultat l’amélioration du traitement massif de données, idéal dans le cadre de solutions analytiques (Big Data en tête !). Et enfin une mémoire RAM de 10 To qui surpassera l’ancienne gamme, le z12, qui ne comportait qu’une mémoire vive maximale de 3 To.

En plus de vouloir cibler le Big Data, le but principal du z13 est de s’imposer dans la prise en charge des applications web transactionnelles à forte volumétrie mais aussi dans l’hébergement de serveurs d’applications mobiles (de gestion de paiement par exemple). Mais pourquoi privilégier ce nouveau mainframe ?

IBM met en avant la capacité de son produit à traiter jusqu’à 2,5 milliards de transactions par jour et surtout de pouvoir chiffrer en temps réel les transactions qui resteraient ainsi protégées de bout en bout selon Big Blue. Côté analytique, grâce aux accélérateurs DB2 dont est équipé le z13, IBM prétend pouvoir traiter les informations « 17 fois plus rapidement que la concurrence, pour une fraction de coût ». De plus, et toujours selon la firme, la capacité du z13 à fonctionner avec 8000 serveurs virtuels permettrait de réduire le nombre de logiciels à installer, l’énergie utilisée (centralisée dans moins de mainframe), surtout les coûts d’installation et ainsi créer une architecture Cloud (hybride ou privée) sécurisante et performante.

Pour les entreprises qui souhaitent optimiser leur datacenter, le z13 pourrait donc être une solution adéquate. Toutefois, le prix, non communiqué pour le moment, et le manque de recul dû à l’absence de retour d’expérience, ne permettent pas de dire si le z13 tient ses promesses. En tout cas, IBM semble vouloir prendre à bras-le-corps les technologies mobiles et le marché exponentiel qui l’accompagne pour ce qui concerne les transactions. Reste à voir si la concurrence suivra ou sera en mesure de proposer mieux qu’IBM.

De toute façon, il ne faut pas traîner car si les prévisions de Big Blue sont bonnes, 40 000 milliards de transactions seront effectuées quotidiennement en 2025 (sachant qu’un mainframe z13 peut en traiter 2,5 milliards sur la même période). Et vue la dynamique du marché mobile et des applications associées sur les 10 dernière années, de telles prévisions ne sont pas si démesurées que cela !

Sources:
© http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-avec-le-z13-ibm-taille-son-mainframe-pour-hadoop-et-les-traitements-mobiles-59896.html
© http://www.informatiquenews.fr/ibm-lance-mainframe-z13-28162
© http://www.silicon.fr/ibm-devoile-le-z13-le-mainframe-des-smartphones-105747.html
© http://www.developpez.com/actu/80250/IBM-devoile-son-nouveau-mainframe-z13-pense-pour-l-economie-mobile-et-capable-de-traiter-jusqu-a-2-5-milliards-de-transactions-par-jour/
© http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/ibm-mainframe-z13-0115.shtml
© http://www.zdnet.fr/actualites/ibm-lance-son-nouveau-mainframe-z13-pense-pour-l-economie-mobile-39812935.htm