Intel perd sa longueur d’avance dans la miniaturisation des microprocesseurs !

Alors qu’Intel a récemment modifié sa feuille de route de production de ses nouveaux microprocesseurs en gardant une architecture à 14nm, IBM vient bousculer le marché en annonçant être en mesure de produire la première puce à 7 nanomètres au monde. Coup dur pour Intel mais bonne nouvelle pour le Green IT !

Intel a longtemps montré la voie dans la conception de microprocesseurs en proposant au fil des années, une architecture toujours plus réduite pour des puces toujours plus puissantes. Toutefois, ces derniers temps ont vu naître des revirements pour la firme qui remettent en question sa position dominante sur le marché. En effet, l’avènement de la mobilité des hardwares créé un secteur où Intel et sa puce Broadwell à 14nm se voient rattrapés par la concurrence. Ainsi, Samsung, avec sa puce Exynos implantée dans son smartphone Galaxy S6, propose aussi une finesse de gravure de 14nm. TSMC, quant à lui, serait capable de fabriquer une puce à 10nm pour l’année 2016. Pour le moment le fondeur taïwanais se maintient aux 16nm.

Bien que toujours avec une longueur d’avance pour les puces d’ordinateur, la concurrence stagnant autour de 28nm, Intel voit sa progression, ou plutôt sa réduction d’architecture, freinée. En effet, la firme souhaitait proposer une prochaine génération de processeurs à 10nm, le Cannonlake mais celle-ci a dû réviser ses plans en raison de la complexité croissante des processus de fabrication. Le processeur Broadwell suivi courant dans de l’année par le processeur Skylake (tous deux à 14nm) devait ensuite céder la place au Cannonlake et ses 10nm début 2016. Cependant, lors de la présentation des résultats de l’entreprise, Brian Krzanich, Chief Executive Order (CEO) de l’entreprise, a fait part du report de sa sortie à courant 2017 et de la mise sur la marché à la place, d’un nouveau processeur gravé à 14nm, le Kaby Lake . La rupture de cette évolution pendulaire, ou « tick-tock », met fin à huit années de pratiques courantes qui voyaient sortir une nouvelle microarchitecture ( tock , en l’occurrence le Skylake ) puis ensuite une finesse de gravure améliorée de l’architecture ( tick , le Cannonlake ).

Mais c’était sans compter sur le coup de grâce d’IBM qui a annoncé récemment être capable de fabriquer un microprocesseur dont la finesse de gravure atteint les 7nm. Cet aboutissement provient de son plan d’investissement de 3 milliards de dollars sur 5 ans (lancé l’année dernière) mobilisant les ressources nécessaires à l’arrivée de cette puce. 1400 fois plus fin qu’un cheveu humain, elle permettra de faire perdurer la loi de Moore qui veut que le nombre de processeurs sur une puce double tous les deux ans (pour plus de détails, voir un précédent article : ici ). Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont travaillé avec des innovations existantes telles que l’alliage Silicium-Germanium (SiGe), l’intégration de la lithographie en ultraviolet extrême (EUV) ainsi que les canaux de transistors. Combinées ensemble, ces techniques ont permis de réduire de 50% la taille de la puce par rapport aux technologies de pointe mises en œuvre pour les puces à 10nm et surtout de changer fondamentalement les matériaux utilisés pour créer une puce.

Outre les performances techniques que cela augure et l’intégration prévue à des applications telles que l’IoT ( Internet of Things ), la puce d’IBM pourrait bien permettre en plus de réduire l’apport de matière, de diminuer l’apport énergétique nécessaire et donc l’impact carbone des hardwares équipés de la puce. Pour le moment, Big Blue précise tout de même qu’une production industrielle n’est pas prête avant 2017, ce qui rend encore possible un alignement de la concurrence.

Une telle avancée annonce donc un bel avenir pour la sobriété énergétique, espérons qu’elle transcende les concurrents d’IBM !

Sources :
© http://www.silicon.fr/semi-conducteurs-intel-vise-le-10-nm-et-apres-109313.html
© http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-ibm-produit-la-1e-puce-a-7-nanometres-61752.html
© http://www.silicon.fr/ibm-fabrique-puce-7-nanometres-121489.html
© http://www.clubic.com/processeur/processeur-intel/actualite-773982-14-nm-2016-intel-fin-tic-toc.html
© http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-intel-reporte-a-2017-ses-puces-10-nm-61805.html