L’humanité à crédit sur les ressources naturelles

D’après l’ONG Global Footprint Network, l’humanité a consommé les ressources naturelles produites par la planète pour l’année 2015 depuis le 13 août, jour de dépassement. Une date qui arrive toujours plus tôt, chaque année. Cette étude réalisée annuellement par l’ONG tente de nous alerter sur nos consommations, leurs impacts mais également sur notre responsabilité vis-à-vis de celles-ci.

C’est dans les années 70 que cette notion de « jour de dépassement » est née. Cela traduit qu’au-delà de cette date, l’humanité commence à vivre au-dessus des moyens écologiques de la terre. Lorsque l’on compare, au début des années 90, le jour de dépassement s’est produit le 21 octobre alors que cette année toutes les ressources que la terre peut produire et absorber ont été épuisées en moins de 8 mois… Formulé différemment, en 1970, les individus consommaient sur un an 103% des ressources de la planète, désormais c’est plus de 163% !

Le calcul de ce jour du dépassement compare l’empreinte écologique, c’est-à-dire l’exploitation des ressources naturelles par l’homme, avec la bio-capacité de la planète, autrement dit sa faculté à produire des ressources et à gérer les déchets et les émissions de gaz à effet de serre. Le résultat obtenu est ensuite multiplié par le nombre de jours dans l’année (365 jours).
Une fois cette date fatidique atteinte, on parle de « déficit écologique ». Ainsi les ressources consommées sont puisées dans les stocks et ont pour conséquence d’augmenter plus rapidement les dérèglements environnementaux à savoir la quantité de CO2 dans l’atmosphère, le réchauffement climatique et l’épuisement des ressources naturelles.

Alors que l’heure est à la prise de conscience et que des mesures sont mises en place pour limiter le réchauffement climatique, la pollution des sols, la déforestation, etc., la date du dépassement amène vers un autre constat : les consciences évoluent. Des actions sont en marche, mais ces solutions ont une efficacité limitée et ne sont pas assez rapides vis à vis de l’impact humain, ce qui entraîne notamment la disparition de ressources non renouvelables.

Cette thématique d’épuisement des ressources est fréquemment abordée dans l’Ecoguide IT, à raison que, le secteur de l’IT est un consommateur gourmand en énergie et en matières premières rares…

Le secteur des nouvelles technologies connaît une croissance relativement pérenne. En quelques chiffres c’est, 3 milliards d’internautes, 2,5 milliards de terminaux informatiques vendus en 2015, une prévision de plus de 50 milliards d’objets connectés d’ici 2020… S’ils sont porteurs d’emploi et développement des sociétés, ces chiffres sont également synonymes de consommation de ressources naturelles, renouvelables et non renouvelables.

En effet, pour rappel, de nombreux composants sont nécessaires à la fabrication d’un matériel informatique. L’extraction de matières est dans ce sens une étape coûteuse en ressources. Le cuivre, le tantale, l’argent, le palladium, autant de substances contenues dans un appareil IT qui sont en passe de disparaître. Prenons l’exemple du tantale, utilisé pour fabriquer certains des composants électroniques, il est estimé qu’en 2038 ses réserves seront complètement épuisées.

La quantité de matières extraites est, bien entendu, liée à la production. Autre phénomène qui affecte environnementalement le secteur des nouvelles technologies, la forte production de masse à faible durée de vie d’utilisation. En effet, la concurrence fait rage entre les entreprises IT qui innovent sans cesse, rendant un matériel de 6 mois de vie rapidement obsolète. Ainsi, le matériel informatique est produit en quantité supérieure à la nécessité réelle, le renouvellement intervenant avant que la production ne soit amortie par l’utilisation.

En effet, cette production poussée a des conséquences sur les consommations d’énergie et de matières qui ne sont pas négligeables. La phase de production est connue pour être l’étape la plus consommatrice d’énergie dans la vie du produit IT. C’est aussi durant cette phase que le plus de matière est utilisée. Au-delà de la production intensive actuelle, l’arrivée massive des objets connectés renforce cette crainte en raison de la prévision faite de leur nombre, plus de 50 milliards en 2020. Les firmes IT doivent, pour cette raison, agir et faire des nouvelles technologies un vecteur d’innovations environnementales.

C’est déjà en partie le cas, certains constructeurs IT s’investissent, au travers de leur rapport RSE, à tenir des engagements de réduction des substances toxiques, à augmenter la part des matériaux recyclés dans le produit ou encore en intensifiant la transparence sur leur chaîne de production afin de garantir un approvisionnement responsable en matières premières.

Les firmes IT investissent également dans les énergies renouvelables, comme Facebook et B<>com avec leur datacenters 100% verts (article ici ). Elles innovent pour des produits éco-conçus, par exemple Google et Fairphone, ou dans des systèmes de batteries sans fil, etc.

Si le jour du dépassement concerne l’humanité dans son entier, le secteur de l’IT y a un rôle à jouer, notamment avec l’expansion rapide des équipements IT et des objets connectés.

Le constat de Global Footprint Network est alarmant, à la veille du sommet mondial qui se déroulera à Paris en décembre, beaucoup attendent qu’individuellement et collectivement, entreprises, industries, autorités et particuliers prennent conscience de la nécessité de consommer différemment.

Sources :
© http://www.actu-environnement.com/ae/news/humanite-ressources-naturelles-epuise-jeudi-13-aout-empreinte-carbone-25092.php4
© http://www.vedura.fr/actualite/8716-jour-depassement-vivons-dessus-moyens-13-aout
© http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/08/14/en-50-ans-le-jour-de-depassement-de-l-humanite-a-avance-de-4-mois_4724732_4355770.html
© http://www.maxisciences.com/jour-du-depassement/jour-du-depassement-l-039-humanite-a-epuise-toutes-les-ressources-produites-par-la-terre-pour-2015_art35686.html
© http://www.silicon.fr/planete-compte-3-milliards-dinternautes-121791.html
© http://www.encyclo-ecolo.com/Epuisement_des_ressources#La_disparition_du_tantale
© http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/objets-connectes-de-l-eldorado-economique-au-fiasco-environnemental-491466.html