L’IT est-il encore une solution environnementale

Si l’IT était au départ désigné comme une des solutions permettant la sauvegarde des ressources naturelles de notre planète, le secteur des technologies de l’information affiche aujourd’hui un lourd bilan énergétique. Il consomme, en effet, près de 10% de la consommation énergétique mondiale.

Face à ces révélations il est légitime de se demander si le secteur de l’IT est toujours la solution environnementale décrite à ses débuts. Afin d’éclaircir cette problématique, Digital Power Group a fait paraître un rapport relativisant les atouts environnementaux de l’IT. Si le secteur permet la dématérialisation de l’information et donc l’économie de ressources naturelles comme le papier, il entraine néanmoins une consommation énergétique. Celle-ci occasionne, selon son type (charbon, nucléaire, etc.), des impacts environnementaux qui peuvent s’avérer conséquents.



Selon le rapport, l’univers numérique et le Cloud consommeraient « 50% d’énergie de plus que le secteur mondial de l’aviation ». En effet, le flot de données n’a de cesse d’augmenter. Pour Digital Power Group dans « peu de temps, le trafic horaire de l’Internet dépassera le trafic annuel de l’Internet pour l’année 2000 ».



Les high-tech atteignent les 1 500 térawatts/heure d’énergie consommée par an soit l’équivalent de l’éclairage mondial en 1985. Le rapport place ainsi la seule consommation annuelle du Cloud en 5ème position de la consommation électrique mondiale. Cette conclusion se réfère aux besoins énergétiques liés à l’infrastructure des réseaux ainsi que celle liée à la fabrication des appareils, microprocesseurs inclus.







Aussi, bien que l’IT conserve aujourd’hui de nombreux atouts environnementaux, il est temps désormais de considérer son travers, à savoir la forte dépense énergétique, afin de proposer des produits plus adéquats. Les appareils à faible consommation énergétique peuvent être une solution.



Source :© www.01net.com