La batterie rechargeable, véritable source d’innovations

Les projets cherchant à améliorer la capacité des batteries qui équipent nos appareils électroniques ne cessent d’affluer. Coup d’œil sur deux d’entre eux.

Depuis le développement des technologies mobiles et la multiplication de leur emploi et leurs fonctionnalités, la batterie n’a cessé d’évoluer pour suivre le rythme. Toutefois, n’importe quel propriétaire de smartphone vous fera part du fait que leurs terminaux mobiles nécessitent un rechargement journalier pour rester actif. Tout comme les propriétaires d’ordinateurs portables qui vous diront qu’au bout de quelques années (rarement plus de 4-5 ans) leur appareil ne tient plus autant la charge que lors de sa première année d’utilisation. Ces problèmes peuvent pousser certaines personnes à changer de matériel dès que la batterie fatigue, bien que ça ne soit pas lié à la performance même du produit…

Il n’est donc pas étonnant que des chercheurs ou citoyens lambdas se soient penchés sur ces problématiques et se mettent à proposer des solutions qui pourraient tenir de la petite révolution numérique. Prenons par exemple cette start-up américaine, Ampy, qui a mis au point une batterie de secours du même nom permettant de recharger son appareil mobile grâce à l’énergie cinétique produite par nos mouvements lorsque nous marchons, faisons du vélo ou courrons. Le but d’un tel procédé consisterait à tirer parti de cette énergie qui ne servait jusque-là à rien et d’en faire une solution d’appoint. En effet, pour 30min de footing, 10 000 pas ou 1 heure de vélo c’est 3 heures de batterie rechargée pour un smartphone. Une bonne raison de se remettre au sport !

L’objectif affiché pour cette initiative, qui a déjà réunie 195 000 dollars (126 000€) sur KickStarter, est de devenir beaucoup moins encombrante (même si elle ne l’est déjà pas) au point de pouvoir être intégrée directement à tous les appareils électriques mobiles tels que les smartphones ou les montres connectées, ce qui leur permettrait de se recharger tout seul. Déjà disponible en précommande, Ampy devrait être commercialisée dès juin 2015.

Cependant, bien que ce soit un projet intéressant, il ne permettra pas de prolonger la longévité d’une batterie sur le long terme et restera donc une solution de court terme. En effet, les batteries lithium-ion classiques ont actuellement une durée de vie équivalente à 500 cycles de recharge (soit 2 ans sans faiblir). C’est vers Singapour qu’il faut se tourner et plus particulièrement vers l’Université de Technologie de Nanyang où des chercheurs ont créé une batterie qui se recharge en 2 minutes et qui a une durée de vie de…20 ans !

La solution proposée est on ne peut plus simple puisqu’elle réside dans le remplacement de l’électrode négative de la batterie : l’anode. Celle d’une batterie classique actuelle se compose de graphite tandis que les chercheurs de Nanyang en proposent une faite à partir de gel de dioxyde de titane. Ce changement permet une accélération des réactions chimiques et le remplacement d’un minéral (le graphite) par un composant moins onéreux et présent en abondance dans le sol : le dioxyde de titane. Bien que ce ne soit encore qu’un projet expérimental, les chercheurs de l’université souhaitent développer leur modèle à plus grande échelle afin de découvrir quelle quantité d’énergie ils peuvent embarquer dans ce nouveau type de batterie.

En termes d’avantages dans le cas d’une commercialisation, cela permettrait de bénéficier d’une batterie rechargeable à 70% de sa capacité en seulement 2 minutes et dont la durée de vie serait de 10 000 cycles de recharge, soit environ 20 ans ! Contre 500 cycles pour les batteries classiques. Selon le Professeur Chen Xiaodong, « l’intérêt écologique réside dans le fait que nous pourrions réduire de manière drastique la toxicité générée par les déchets de batteries, puisque nos batteries peuvent durer dix fois plus longtemps que les générations actuelles de modèles lithium-ion ».

De plus l’application ne se limiterait pas qu’aux smartphones ou autres appareils électroniques, elle serait aussi applicable au secteur de l’automobile qui pourrait ainsi réduire à 5 minutes le rechargement des batteries des voitures électriques, soit l’équivalent d’un passage à la pompe à essence.

Une petite révolution technologique se prépare !

© http://lenergeek.com/2014/10/17/une-batterie-a-recharge-ultra-rapide-2-minutes-et-a-longue-autonomie-20-ans/
© http://lenergeek.com/2014/10/16/ampy-une-batterie-rechargeable-grace-a-vos-mouvements/