La recherche d’optimisation des datacenters : une manne pour les entreprises comme HP

HP lancera d’ici à la fin de l’année une nouvelle génération de micro-serveurs, le Moonshot.

Avec une croissance de 33,8% au deuxième trimestre de 2014 et un chiffre d’affaires de 2,4 milliards de dollars (selon l’International Data Corporation), le marché des plates-formes et des infrastructures intégrées suscite de l’intérêt pour la recherche d’optimisation des datacenters. Pour accueillir les 833 pétaoctets (833 millions de gigaoctets) servant de volume de stockage lié aux ventes des solutions, les fournisseurs d’infrastructures tels qu’Oracle ou HP se livrent une bataille concurrentielle acharnée mais encore inégale…pour l’instant.

En effet, bien qu’Oracle domine 55% du marché, devant IBM à 11,1%, HP, timide troisième avec ses 1,7%, pourrait bien gagner en importance. Ce quatrième trimestre 2014 verra la sortie de sa toute nouvelle génération de micro-serveurs, le Moonshot 1500.

Ce nouveau type de serveur se veut plus compact et donc plus économe, ce qui est un atout de taille pour des datacenters où l’optimisation de la place occupée est importante, et la consommation énergétique, un enjeu primordial. L’architecture Moonshot devrait donc supporter jusqu’à 1800 serveurs dans un rack 4.3U. Ces derniers intégreraient d’ailleurs leurs propres composants pour le refroidissement et l’alimentation en plus d’une couche logicielle d’administration.

Dans un premier temps équipé de processeurs Intel Atom et tournant sous Linux, les premiers systèmes Moonshot resteront néanmoins compatibles avec Windows et les applications traditionnelles des entreprises. Toutefois, HP travaille actuellement avec des constructeurs de processeurs ARM, dont Calxeda, en vue d’en équiper certains systèmes Moonshot à l’avenir.

Selon, Meg Whitman, PDG de Hewlett-Packard, « si 10 gros hébergeurs et fournisseurs de services remplaçaient leurs serveurs x86 pour du Moonshot, ils pourraient économiser de manière combinée jusqu’à 120 millions de dollars en dépenses énergétiques et près d’un million de tonnes de CO2 par an ». En chiffres, HP avance d’ailleurs des économies de 77% en termes de coûts, 89% en termes d’énergie et 80% d’espace occupé en moins par rapport aux serveurs classiques actuels. Une véritable voie de développement en faveur de datacenters écologiquement plus responsables.

La voie qu’emprunte actuellement HP se couronne pour l’instant de succès, avec une progression de 92,1% en un an au détriment d’IBM et ce, malgré la hausse soutenue d’Oracle (+18,3%). Ceci dit, la société est encore jeune sur le marché, il reste donc à voir si elle aura les capacités de maintenir un rythme si soutenu jusqu’à devenir un acteur majeur.

© http://www.zdnet.fr/actualites/serveurs-hp-degaine-son-projet-de-micro-serveurs-moonshot-39789159.htm
© http://www.silicon.fr/datacenter-croissance-considerable-les-systemes-integres-97021.html