La sécurisation de nos smartphones

C’est un thème qui en passionne certains et laisse indifférent d’autres, la sécurité relative à nos smartphones est pourtant un sujet de tensions directement lié à une autre question, celle de la protection de notre vie privée. Face aux constantes évolutions dont ils font l’objet, les terminaux mobiles sont-ils capables à l’heure actuelle de répondre à cette problématique ?

Si l’on vous demandait de donner un lien entre le Green IT et les smartphones, peut-être penseriez-vous aux extractions de ressources telles que les terres rares ou aux conditions de travail dans les usines de fabrication (si vous lisez nos articles, c’est d’ailleurs fort probable !). Cependant, il est une autre dimension qui y est pleinement intégrable : la sécurité des données. Nous avons d’ailleurs déjà traité ce sujet il y a plusieurs mois concernant les pressions du FBI sur Apple et Google afin qu’ils cessent de chiffrer le contenu des terminaux mobiles qu’ils vendaient au grand public (cf. article : ici ). L’affaire alla d’ailleurs jusqu’à impliquer le président américain Barack Obama qui avait exprimé en janvier dernier son opposition au chiffrement si celui-ci empêchait la Justice (américaine) d’accéder aux données à tout moment (soit en mettant en place des backdoors ). En réponse à cette déclaration, plus de 140 acteurs de l’IT dont Google, Yahoo et Apple, ont signé une lettre invitant Barack Obama à refuser la mise en place de ces backdoors qui ne seraient, selon eux, qu’une mesure affaiblissant la cyber sécurité des produits et services numériques. Comme nous l’avions évoqué dans le précédent article, l’affaire Snowden avait déjà rendu frileuses les entreprises du secteur du numérique quant à une hypothétique collaboration avec les organismes étatiques, de peur de perdre la confiance du grand public.

C’est dans ce contexte que des entreprises de l’IT ont décidé de prendre en main la conception de terminaux mobiles sécurisés répondant aux exigences d’une population soucieuse de sa vie privée et surtout de la sauvegarde de cette dernière. Au CeBIT 2015, Samsung, IBM et BlackBerry avaient ainsi présenté la SecuTablet, une tablette Galaxy Tab S 10.5, bénéficiant d’une solution de chiffrement d’une filiale de BlackBerry : SecuSmart. Le partenariat entre ces trois marques avait pour but de fournir à une clientèle large ce hardware bien que le prix annoncé puisse être assez dissuasif (2300$ soit 2100€).

Du côté des smartphones, depuis quelques années déjà des solutions existent. L’entreprise française Bull propose depuis 2013 un smartphone sécurisé. Affecté à un public professionnel et plus particulièrement aux organisations officielles telles que des ministères, ce téléphone baptisé « Hoox », offre un contrôle strict des accès aux données qu’il contient celles-ci étant chiffrées et stockées localement. À un prix atteignant les 2000€, il n’est clairement pas destiné à un public lambda.

En 2014, ce sont Boeing et un partenariat entre Silent Circle, une entreprise britannique spécialisée dans la communication sécurisée et Geeksphone, un constructeur espagnol de smartphone, qui ont permis la mise en vente de tels hardwares. Pour Boeing, le smartphone Black est destiné à un public dont la sécurité est un enjeu sensible comme dans les secteurs de la défense ou de la sécurité intérieure. Toutefois, le géant de l’aéronautique ne ferme pas la porte aux particuliers qui souhaiteraient l’acquérir puisque le prix est de 500€, soit le prix d’un smartphone tout à fait convenable. Quant à la sécurité, le téléphone offre un système de chiffrement des conversations et des données et en bonus un système d’effacement de données si l’appareil subit une tentative forcée de désassemblage.

Pour le partenariat hispano-anglais (SilentCircle et Greeksphone), le BlackPhone s’illustre comme un smartphone destiné aux particuliers et propose un chiffrement des communications voix et vidéos, de la messagerie et de la connexion Wi-Fi, ce qui est censé éviter la possibilité de trianguler le téléphone. Comme le Black de Boeing, le BlackPhone est à un prix relativement accessible : 575€ (629$).

En cette année 2015, c’est la société Turing Robotics Industries qui annonce la sortie prochaine de son smartphone, le Turing Phone . Dans la même lignée que ceux cités précédemment, ce hardware propose le « traditionnel » chiffrement ainsi qu’un stockage sécurisé des données en plus d’un lecteur d’empreintes pour le déverrouillage. Son avantage concurrentiel par rapport aux autres réside dans sa composition qui le rend très résistant. Conçu à partir de Liquidmorphium, un alliage de titane et d’acier, il se veut « immunisé » contre les chocs et résistant à une courte immersion dans l’eau jusqu’à une profondeur de 10m.

Toutefois, contrairement aux autres smartphones, le Turing Phone ne profite que des dires du constructeur, seule l’expérience client permettra réellement d’appréhender les capacités sécuritaires de cet appareil. En effet, difficile pour le moment de vérifier que « le réseau est entièrement isolé des cybers menaces et des intrusions éventuelles ». Dans tous les cas, son prix compris entre 550€ (610$) et 795€ (870$) (selon la capacité de la mémoire) le rend accessible aux particuliers désireux de sauter le pas. Les précommandes devront être lancées dès le 31 juillet de cette année.

Depuis 2013 et l’affaire Snowden, force est de constater que la sécurité des smartphones est devenue une niche compétitive pour des entreprises qui se sont spécialisées dans le domaine ou ont développé cette branche d’activité. A l’origine axé sur un usage professionnel avec des prix très élevés, il est appréciable de voir que le marché des particuliers bénéficie de plus en plus d’équipements sécurisés accessibles. En effet, le Green IT, c’est aussi la possibilité de sécuriser les données privées contenues dans les terminaux mobiles. Donnons-en les moyens aux utilisateurs !

Sources :
© http://www.silicon.fr/chiffrement-it-pressent-obama-refuser-backdoors-116562.html
© http://www.silicon.fr/protection-donnees-personnelles-loi-instrumentalisee-116895.html
© http://www.01net.com/editorial/659680/le-turing-phone-un-smartphone-android-securise-qui-resiste-en-plus-aux-chocs/
© http://www.silicon.fr/barack-obama-soppose-fermement-au-chiffrement-106128.html
© http://www.zdnet.fr/actualites/bull-lance-hoox-un-nouveau-smartphone-android-ultra-securise-39794531.htm
© http://www.zdnet.fr/actualites/mwc-2014-blackphone-le-smartphone-qui-securise-vos-communications-39798039.htm
© http://www.zdnet.fr/actualites/boeing-presente-le-black-un-smartphone-android-ultra-securise-et-auto-destructible-39798145.htm