• #Apple
  • #Eco-conception
  • #Iphone 7
  • #Iphone 7 Plus
  • #Obsolescence programmée
  • #Réparabilité

L’analyse environnementale de l’iPhone 7 en avant-première

La présentation des derniers nés d’Apple, les iPhone 7 et 7 Plus, mercredi dernier aura fait grand bruit ! Nouvelles caractéristiques techniques et progrès technologiques sont de la partie mais qu’en est-il de l’écoconception de ces équipements ainsi que de leur impact environnemental ? L’EcoGuide IT décrypte pour vous le niveau de maturité environnementale des iPhone 7 et 7 Plus.

La puce A10 fusion

La nouvelle puce d’Apple est, selon la firme, 40% plus rapide que l’A9 avec un processeur quadri-cœur, composé de « deux ultras performants (…) les deux autres jouent la carte de l’efficacité, ne fonctionnant qu’à un cinquième de leur puissance pour préserver la batterie. » L’objectif de cette nouvelle puce est ainsi de permettre à Apple d’assurer l’autonomie de ses appareils tout en offrant de meilleures performances. La batterie reste en effet toujours un axe central d’amélioration pour la marque souvent critiquée sur le sujet au même titre que ses concurrents.

Un bon point donc, mais n’hésitez pas à aller plus loin en retrouvant sur notre site les conseils pratiques d’utilisations IT pour préserver votre batterie !

 

La prise lightning

Côté connectique, Apple a une fois de plus innové sans transition. Les iPhone 7 et 7 plus sont conçus sans prises jack. Vous avez donc le choix entre passer aux écouteurs Bluetooth, « AirPods » vendus à partir du mois d’octobre pour la modique somme de 179 euros, ou vous munir d’un adaptateur qu’il vous faudra fixer à chaque fois que vous souhaitez passer un appel avec oreillettes.

Rien de choquant à voir la marque, grande habituée des chamboulements, créer sa propre technologie de prise. Cependant, la firme de Cupertino pousse encore une fois les utilisateurs à renouveler bon nombre de leurs connectiques, voire l’intégralité des produits liés. D’un point de vue environnemental, cela engendre des consommations de ressources supplémentaires, des ressources pourtant présentes en quantité restreinte, en partie d’ailleurs de leur utilisation massive dans la fabrication d’équipements IT.

 

La double optique

Uniquement disponible sur l’iPhone 7 Plus, il s’agit là d’un double capteur photo de 12 mégapixels, offrant une qualité de prise de vues impressionnantes ! Un progrès technologique toujours très apprécié des consommateurs.

Un plus pour le produit donc ! Attention toutefois, la chaine américaine CBS précise qu’il y aurait près de 200 pièces pour cet appareil photo nouvelle génération. La multiplication des matériaux à destination d’une seule partie de l’appareil pose, une fois de plus, la question de la prise en compte des enjeux liés aux ressources dans la conception des pièces. Innover est le leitmotiv de l’IT ainsi pourquoi ne pas en profiter pour innover durablement ? De plus, en cas de casse de votre appareil photo, on peut difficilement imaginer une réparation simple.

 

Fin de la version 16GB 

Maintenant l’iPhone n’est plus disponible qu’en 32GB, 128GB et 256GB, voilà un point plutôt positif. Aujourd’hui, les détenteurs de smartphones y stockent une grande quantité de données, disposer ainsi d’une mémoire plus importante d’entrée de jeu peut permettre d’allonger la durée de vie de l’équipement en limitant les renouvellements. Bien pensé !

 

Résistance à l’eau et aux éclaboussures

Un accident est si vite arrivé que la volonté d’Apple d’offrir à ses smartphones une résistance à l’eau est plus que bien accueillie !

Cette nouvelle fonctionnalité peut, il est vrai, avoir un impact positif sur le renouvellement des équipements. En effet, en réduisant le nombre d’accidents, il est possible alors de réduire le nombre de renouvellements « non-souhaités ». À noter, que la phase de fabrication des produits high-tech étant la plus énergivore en ressources et énergie, cette nouveauté a du bon !

 

Une batterie plus puissante

L’information reste à vérifier, mais les iPhone nouvellement commercialisés présentent une autonomie supérieure d’une heure par rapport à leur prédécesseur. Néanmoins, le journal du net précise que l’écran élargi de l’iPhone 7 est 25% plus brillant que celui de l’iPhone 6. Une information en principe positive donc, à suivre et valider !

 

Des DAS record !

Pour rappel, le débit d’absorption spécifique (DAS) « correspond au niveau maximal d’ondes auquel l’utilisateur peut être exposé. La mesure est effectuée en faisant fonctionner l’appareil à sa puissance maximale selon une norme européenne. »

L’iPhone 7 détient un DAS de 1,38W/kg suivi d’un DAS de 1,24 W/kg pour l’iPhone 7 Plus. Il s’agit des DAS les plus élevés depuis la création de l’iPhone et l’un des plus élevés du marché ! Bien que les effets nocifs de ses émissions ne soient pas confirmés, l’OMS classe tout de même ces ondes électromagnétiques comme potentiellement cancérogènes pour l’homme. Des enjeux sanitaires oubliés par la marque, dommage !

 

Un bilan mitigé donc pour Apple qui propose comme à son habitude des innovations très attirantes sans pour autant prendre en compte l’ensemble des impacts environnementaux et sociaux qui en découlent.

Retrouvez également sur notre guide d’achat IT, le référencement des iPhone 7  et 7 Plus, et découvrez l’intégralité de leur analyse RSE, cycle de vie et consommation énergétique. Le classement IT durable des équipements reste à ce jour mitigé, nous émettons de plus une réserve sur la consommation énergétique pour laquelle nous ne disposons pas d’information à ce jour.