Le CeBIT 2015 met la « d!conomy » à l’honneur !

Centré sur le monde professionnel, le CeBIT est l’évènement leader des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Un vaste programme qui s’échelonne du 16 au 20 mars et se centre autour de 5 grands thèmes : les Mobiles, le Social, le Big Data, le Cloud et la Sécurité.

La « d!conomy » contraction de « digital economy » fait référence à ces innovations technologiques qui ne cessent de prendre part à l’évolution de nos sociétés. En effet, depuis quelques années, les nouvelles technologies insufflent un dynamisme dans les progrès techniques observables dans des pans entiers de l’économie. Cette année, le CeBIT a joué le rôle de vecteur en permettant aux 3 400 exposants provenant de 70 pays différents, de présenter leurs produits prenant part à cette « d!conomy » et plus particulièrement dans le monde professionnel.

Mais qu’est-ce que le CeBIT ?

Cet acronyme signifiant « CEntrum für Büroautomation, Informationstechnologie und Telekommunikation » (en allemand) ou en français, « Salon des technologies de l’information, des télécommunications et de la bureautique », est un salon annuel qui se tient à Hanovre, en Allemagne. À l’instar du MWC et du CES, il s’agit d’un évènement mondial concernant le secteur des nouvelles technologies mais qui, contrairement aux deux précédents, revêt un rôle plus important dans la mesure où il est considéré comme le leader des salons de par le nombre d’exposants présents et la diversité des sujets traités.

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, cette année le CeBIT s’est axé sur la thématique de la « d!conomy » appliquée au monde professionnel avec un focus sur 5 grands thèmes : les Mobiles, le Social, le Big Data, le Cloud et la Sécurité. Appelé l’« industrie 4.0 », le monde de l’industrie fait face à de nouvelles façons d’organiser les moyens de production par le biais de l’ « Internet of Things » (IoT) et les systèmes cyber-physiques (chirurgie robotique et utilisation de robots dans des environnements de travail dangereux par exemple). C’est pourquoi le CeBIT s’est voulu être un moyen d’aborder les thèmes de l’adaptation des utilisateurs humains à ces innovations ainsi que de la sécurité du traitement des données et des systèmes.

Quelles innovations « durables » ont été présentées lors de l’évènement ?

Au vu du nombre d’exposants (3 400) et d’annonces faites sur les 5 jours, il ne serait pas pertinent de détailler chacune des innovations. Ainsi, pour avoir une vue d’ensemble, vous pouvez consulter la page dédiée en cliquant ici . Au sein de cet article, nous nous focaliserons sur certaines d’entre elles orientées Green IT.

Avec près de 20% des exposants, la Chine comptait parmi les pays les plus visibles sur le salon. L’une des entreprises chinoises présentes, Neusoft, a montré sa volonté de permettre un meilleur accès aux soins et une meilleure gestion de ceux-ci grâce à des appareils mobiles tels que des montres connectées et des moniteurs de surveillance intégrant l’IoT et l’utilisation de plateformes Cloud dédiées à la Santé. Le PDG de Neusoft, Liu Jiren, a d’ailleurs profité de l’évènement pour prononcer un discours où il a indiqué que « l’hyper-connectivité apportée par les nouvelles technologies permettait de soutenir la Société dans les défis auxquels elle fait face concernant le développement durable ». Ce qui justifie l’orientation sociale des innovations de Neusoft dans le secteur de la Santé. A l’échelle des nations, la Chine et l’Allemagne (pays hôte et organisateur du CeBIT) semblent vouloir développer plus de coopérations pour leur développement économique et social dans un avenir proche grâce, justement, à ces technologies de l’information.

Toujours pour le hardware, l’entreprise américaine Supermicro, connue pour ses serveurs haute performance et haute efficacité a présenté ses nouvelles technologies (détail ici ) permettant, selon son PDG Charles Liang, l’accès à des « technologies d’accélération les plus avancées tels que des hot-swap NVMe, de la DDR4 et une vitesse de transfert pouvant atteindre 10, 40 ou 100 Gigabits mais aussi à des innovations dans le refroidissement intelligent d’infrastructures et dans les alimentations numériques en free-cooling, le tout pour livrer une puissance de calcul maximale avec une consommation électrique minimale ».

Les entreprises Samsung, IBM et BlackBerry ont profité de l’évènement pour afficher leur partenariat visant à offrir, autant aux professionnels qu’aux particuliers, une tablette ultra-sécurisée : la SecuTablet, basée sur la Galaxy Tab S 10.5 de la marque coréenne. C’est la filiale de BlackBerry, SecuSmart, qui fournira sa solution de chiffrement pour renforcer la sécurité de la tablette. Quant à IBM, sa tâche sera de permettre une séparation entre applications personnelles et professionnelles pour une utilisation plus fluide. Bémol pour ce terminal sécurisé, son prix : 2300 dollars, soit 2100€ contre moins de 500€ pour la même tablette sans le chiffrement de SecuSmart. Le lancement du device est prévu été 2015.

Dans des domaines plus épars tels que la technologie Bluetooth, les applications mobiles et la Sécurité entre autres, la French Tech était aussi de la fête. Cet écosystème de start-ups françaises a profité du salon pour présenter les innovations technologiques hexagonales. Parmi celles proposant des innovations durables, l’entreprise Ideovitra avec son système SensyBEE était présente. Comme nous vous l’avions expliqué dans l’article concernant notre visite au salon IT Partners, cette start-up a créé un système (SensyBEE) permettant de couper automatiquement la consommation énergétique en dehors des périodes où les équipements sont utilisés grâce à des capteurs branchés directement sur les tours.

De par son importance, le CeBIT a été une vitrine de choix pour les innovations et pour l’essor global de la « d!conomy ». Parmi les nombreux exposants (rappelons-le, ils étaient 3 400), force a été de constater que l’évolution des nouvelles technologies laisse une place de choix au développement social de la société grâce à l’explosion de l’IoT, même si l’impact environnemental de ce dernier n’est pas encore bien défini … (cf. article )

Ces exposants, créateurs de nouvelles technologies bénéfiques au niveau social, parviendront-ils à intégrer le pilier environnemental du Green IT à leurs produits et services ?

Sources :
© http://www.globalfairs.fr/fairs/deutsche-messe/cebit/
© http://www.globalfairs.fr/theme-phare-du-cebit-2015-dconomy/
© http://www.prnewswire.com/news-releases/supermicro-green-computing-solutions-from-ultra-servers-to-microblade-transform-digital-business–cebit-hannover-300050612.html
© http://pro.clubic.com/entreprises/rim/actualite-758841-blackberry-secutablet-tablette-securisee-basee-galaxy-tab-10-5.html
© http://www.prnewswire.com/news-releases/neusoft-showcases-innovative-automotive-electronics-and-healthcare-products-at-cebit-2015-in-hannover-germany-300051801.html
© http://pro.clubic.com/entreprises/rim/actualite-758841-blackberry-secutablet-tablette-securisee-basee-galaxy-tab-10-5.html
© http://www.usine-digitale.fr/article/samsung-blackberry-et-ibm-s-associent-pour-proposer-une-tablette-ultra-securisee.N319430
© http://www.usine-digitale.fr/editorial/le-cebit-2015-sous-le-signe-de-la-chine-et-de-l-industrie-4-0.N319871