Le chargeur mobile trop branché

Une fois le problème de la durée de vie des batteries résolue grâce à la grenade, et une fois la mise en place du chargeur universel acquise, il va falloir changer une mauvaise habitude : celle de laisser son chargeur branché.

Par insouciance ou par paresse, nous sommes des millions à laisser sur la prise électrique le chargeur de batterie de notre mobile une fois le téléphone rechargé.

Il faut savoir que le dispositif continue à consommer de l’énergie alors qu’il n’est plus utilisé. Ce qui se traduit par des dépenses inutiles: entre 0,05 et 0,5 watt selon le type de chargeur, soit un gaspillage qui peut atteindre une bonne dizaine de kilowatts par an. À l’échelle individuelle, ce chiffre reste financièrement négligeable, mais si l’on multiplie par plusieurs millions d’utilisateurs, le bilan devient nettement plus préoccupant.

En outre, laisser le chargeur sur une prise électrique abîme ses composants. L’électricité se transforme en chaleur, ce qui endommage peu à peu les éléments électroniques du produit, entraînant leur vieillissement prématuré.

Comme nous vous le disions il y a quelques semaines, les DEEE sont devenus ces dernières années un véritable problème environnemental, sociétal et économique, problème qu’il est désormais impossible d’ignorer. Afin de réduire ces déchets, il convient donc d’utiliser nos équipements le plus longtemps possible.

Les fabricants se sont penchés sur différentes solutions pour résoudre le problème: alarme sur le téléphone en fin de recharge, réduction de la consommation des composants en veille, système de mise hors tension automatique, interrupteur intégré pour éteindre le chargeur, etc. Avec plus ou moins de succès…

De la même manière qu’on ferme un robinet quand on a fini de consommer de l’eau, il est préférable, pour éviter toute fuite, de débrancher le chargeur dès qu’il a terminé sa mission. Si vous possédez plusieurs adaptateurs pour mobile, installez-les sur un bloc multiprise avec interrupteur: vous pourrez ainsi les mettre hors tension sans devoir les débrancher.

Source : © Le Figaro