• #Chiffre
  • #Galaxy Note 7
  • #Incident
  • #Samsung
  • #Smartphone

Le chiffre à connaître : 3 milliards

3 milliards de dollars, soit 2,7 milliards d’euros, c’est le montant des pertes estimées pour Samsung suite à l’annonce du retrait des ventes du Galaxy Note 7. Que retenir de cette affaire ? Quelles sont les conséquences pour la marque ? Décryptage de notre équipe.

Samsung se trouve dans la tourmente après l’arrêt de la production et de la vente de sa nouvelle phablette, le Galaxy Note 7. Suite à de nombreux cas de surchauffe, voire d’incendies, survenus dès début septembre, soit deux semaines après la mise sur le marché du modèle le 19 août, les incidents ont conduit l’entreprise IT à rappeler les 2,5 millions de smartphones déjà vendus.

Les batteries ont été les premières à être mises en cause dans la survenance de ces incidents, bien que celles-ci soient d’une technologie largement utilisée, le lithium-ion. Dans un premier temps, Samsung a donc rapidement demandé le retour des appareils défectueux au début du mois dernier, afin de remplacer les batteries, pour ensuite reprendre la remise en vente du Galaxy Note 7.

EcoGuide IT - Chiffre - Samsung Galaxynote7

Source : http://www.journaldugeek.com/2016/10/15/des-sacs-dans-les-avions-pour-eviter-la-surchauffe-des-galaxy-note7/

Toutefois, après ce premier remplacement de batteries, l’apparition de nouveaux cas de surchauffe sur les appareils ayant bénéficié d’une révision, a obligé le géant coréen à arrêter définitivement la production et la vente de son Galaxy Note 7. En effet, les causes de ces incidents restent floues et ne permettent pas à l’entreprise d’agir concrètement sur le problème. Une chose est sûre, les batteries ne seraient ainsi pas les seules en cause, des problèmes multiples touchant d’autres composants de l’appareil seraient également à craindre. Cependant, le manque de communication de la firme à ce sujet risque de ne pas arranger sa position, cette dernière étant déjà connue pour son manque de transparence.

Ainsi, outre des pertes record à enregistrer dans ses comptes, l’une des principales retombées pour Samsung tient dans la perte de confiance des consommateurs à son égard. C’est un chiffre record de 34% d’utilisateurs de smartphones Samsung qui se disent prêts à changer d’équipement suite aux problèmes rencontrés avec la phablette Galaxy Note 7.

L’image de la marque se trouve ainsi fragilisée par cet incident, Samsung a donc tout intérêt à travailler sur sa communication afin de redorer son blason et faire oublier cet épisode malencontreux. Pour autant, la marque réputée pour sa culture du secret, ne semble pas encline à en dire plus pour le moment.

Aussi, les aspects environnementaux font naître des questions restées pour le moment en suspens, mais nécessitant tout de même des clarifications. Par exemple, concernant le traitement des Galaxy Note 7. En effet, qu’adviendra-t-il de tous ces smartphones dont la fabrication a requis une utilisation importante de ressources non renouvelables ? Il serait intéressant de savoir comment la firme compte-t-elle se décharger d’un tel afflux d’équipements. Les matières présentes dans le smartphone seront-elles être revalorisées ? On peut également se demander quelle communication Samsung sera prêt à faire une fois que les composants en cause seront identifiés, va-t-il faire le choix de bannir certains composants de ses produits ? Ou encore, va-t-il faire preuve de transparence à ce sujet ?

Autant de questions auxquelles Samsung doit répondre. Ces réponses lui permettront de redresser son image, de regagner la confiance des consommateurs, mais aussi, peut-être de prendre un nouveau tournant dans sa communication pour le moment assez secrète. En effet, la marque pourrait saisir l’opportunité qui lui est donnée de s’inscrire dans une nouvelle démarche en proposant des produits plus éco-conçus et d’offrir aux consommateurs plus de transparence ! Un travail de grande envergure donc, qui, on l’espère, permettra à Samsung d’entrer dans une démarche Green IT !

Crédit photo : EcoGuide IT