Le Fairphone commercialisé : ils ont testé pour vous

Nous parlions en juin dernier du Fairphone, aujourd’hui le modèle est sorti et suscite l’intérêt. Plusieurs grands noms de la presse spécialisée l’ont testé, le Monde pixels©, les Numériques©, 01net©, voici la synthèse de leurs analyses sur ce smartphone qui se veut responsable sur l’ensemble de son cycle de vie.

Ce projet avait pour but de proposer une nouvelle génération de téléphone équitable. Une démarche ambitieuse s’inscrivant dans la nouvelle ère de la conception d’appareils électroniques puisqu’après avoir collecté les 5000 précommandes nécessaires à la mise en production, les 25000 unités fabriquées ont trouvé preneur.

Les retours sont unanimes, cela commence fort, dès la phase d’approvisionnement en matières premières le Fairphone est responsable : soutien apporté aux économies locales, absence de métaux rares en provenances de pays en guerre, et usines travaillant à la conception du téléphone respectant la protection sociale minimale. L’entreprise fait également preuve d’une grande transparence, cette dernière communique la liste exhaustive de ses fournisseurs, le nom de l’usine qui assemble ainsi que le vrai coût de fabrication de l’appareil.

En ce qui concerne la conception du téléphone, l’avis est général, son design est assez classique, il est un peu lourd mais il tient bien en main et son écran de 4,3 pouces est de bonne qualité. En effet, le smartphone vendu à 325 euros est équipé d’Android 4.2, d’un processeur quad-core cadencé à 1,2GHz et d’1 GO de mémoire vive. Ses caractéristiques en font un produit comparable à un smartphone milieu de gamme chez de nombreux constructeurs.

L’accent est ainsi mis sur ce qui fait son plus : sa batterie de 2000mAh, qui en utilisation intensive dure nettement plus d’une journée, augmentant ainsi la longévité de l’appareil. L’autre atout majeur : les pièces du Fairphone sont détachables et donc réparables. La marque se positionne ainsi comme une solution contre l’obsolescence programmée et propose des pièces détachées via son site internet www.fairphone.com.

Les prix des composants sont très raisonnables (batterie à 12€, écran à 75€) et l’application iFixit pré-installée dans le téléphone permet à tout un chacun de réparer son téléphone facilement et sans trop dépenser.

Le constat est moins reluisant concernant la puissance, le Fairphone s’avère être inférieur dans ce domaine par rapport à un smartphone de prix comparable, il n’est pas adéquat pour des personnes qui installent beaucoup d’applications et notamment celles qui jouent. Autre point à considérer, la qualité de l’appareil photo reste moyenne (8 mégapixels).

Le Fairphone est présenté non pas comme une révolution technologique mais comme une révolution de l’engagement responsable dans le domaine des nouvelles technologies. Ses performances lui permettent de rivaliser avec les produits classiques du marché et sa démarche responsable apporte une vision nouvelle du processus de production et de commercialisation des produits de l’IT.

Sources :
©http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/18/on-a-teste-le-fairphone-le-premier-telephone-equitable_4505506_4408996.html
©http://www.lesnumeriques.com/telephone-portable/fairphone-fairphone-p16466/fairphone-reussit-son-coup-n31832.html
©http://www.01net.com/fiche-produit/prise-main-14579/smartphones-fairphone-fairphone/