• #5G
  • #edtech
  • #ifa
  • #lafrenchtech
  • #Matériel

Le high-tech fait sa rentrée à l’IFA 2018 de Berlin

Cette semaine, la rentrée ne concerne pas que les écoliers ! Du 31 août au 5 septembre s’est tenu le salon IFA 2018 à Berlin, grand retour des industriels high-tech après une période estivale plutôt calme. Les géants du secteur ont saisi l’occasion pour annoncer leurs innovations. Mais quelle place pour le numérique responsable ?

Un salon incontournable ?

Les salons high-tech internationaux, tels que l’IFA, représentent la vitrine idéale pour les géants de l’IT. Chaque année, des photos des nouveautés informatiques fuitent sur les réseaux sociaux quelques semaines avant l’événement, les fabricants s’installent en grande pompe pour attirer la presse et les journées s’enchaînent avec leurs lots d’annonces à un rythme effréné. Et, comme c’est le cas depuis ces dernières années, dix-huit startups de La French Tech ont exposé leurs solutions grâce au soutien de Business France, l’organisme français chargé du rayonnement international des PME françaises.

Les atouts de la French Tech dans les EdTech

Parmi les startups françaises présentes, plusieurs œuvraient dans le domaine de l’Education numérique, ou EdTech.  Lunii a présenté sa boîte à histoires connectée. Une autre, C-Way, souhaite donner un côté ludique à la communication parents-enfants grâce à un assistant connecté, Memoo. Marbotic, quant à elle, a créé des applications « alliant le jouet traditionnel en bois et l’interactivité des tablettes tactiles. » En s’inspirant de la méthode Montessori, les deux applications, Smart Letters et Smart Numbers, permettent aux enfants d’apprendre à lire et à compter, via des pièces en bois (les chiffres et les lettres de l’alphabet) interagissant avec l’écran de la tablette pour une expérience ludique.

Crédit photo : Tech Advisor

Non comprise dans le panel de La French Tech, Lexibook a présenté sa LexiTab, une tablette de 10 pouces adaptée aux enfants. Le terminal mobile embarque des logiciels de contrôle parental permettant de gérer le temps d’utilisation, mais aussi des logiciels adaptés à un jeune public, tel que Qwant Junior, un moteur de recherche à destination des 6-12 ans.

Innovation : des puces gravées à 7nm dans les smartphones

Tandis qu’Intel retarde la production industrielle de ses processeurs gravés à 10 nanomètres (nm), Huawei annonce que son smartphone Mate 20, prévu pour mi-octobre, comportera la puce Kirin 980 gravée à 7nm par le fondeur taïwanais TSMC. Sur le papier, elle affiche des performances plus élevées que ses prédécesseurs et une consommation énergétique réduite de 40% par rapport à une puce de 10nm. Le fabricant chinois compte embarquer des Neural Processing Unit, soit des sous-processeurs dédiés à l’intelligence artificielle dans son prochain smartphone.

De la 5G pour le début de l’année prochaine, mais pas en France

Tandis que les aficionados de nouvelles technologies devront attendre 2020 pour découvrir les premières applications de la 5G en France, les constructeurs asiatiques (Xiaomi, OnePlus) annoncent leurs smartphones compatibles. OnePlus prévoit la sortie de son smartphone OnePlus 6T, compatible 5G, pour le 19 janvier 2019. Le constructeur Sony a dévoilé, quant à lui, l’écosystème qu’il souhaite développer autour de la 5G, axé sur la notion de « temps réel ». Grâce à la rapidité de la 5G, le géant japonais promet des applications BtoB et BtoC radicalement différentes de ce que la 4G propose aujourd’hui. « La 5G va être le cœur de la machine ; tout va devenir connecté et connectable grâce à la 5G », selon Jean-Raoul de Gélis,  Directeur Général de Sony Mobile France. La 5G se développe d’ailleurs dans d’autres secteurs : l’automobile électrique, la médecine ou encore les jeux en ligne. Les premiers produits arriveront d’ici 1 à 2 ans.

Grande façade publicitaire pour les acteurs high-tech internationaux, le salon IFA dresse  un état des lieux des prochaines innovations digitales ; mais le numérique responsable ne s’est pas avéré être un axe stratégique… pour le moment !

Aymeric De Wispelaere

Crédit photo : https://www.pocket-lint.com