Le LiFi, une connexion lumineuse

Saturation du réseau, lenteur, effets potentiellement néfastes sur la santé, hypersensibilisation… les ondes, et notamment le Wifi, n’ont vraiment pas la cote ces derniers temps.

A l’heure où les antennes relais se multiplient afin de couvrir un vaste réseau en 4G, les chercheurs du monde entier se penchent sur le problème et ont développé une solution alternative : le LiFi. Si vous n’en avez jamais entendu parler, le LiFi (Light Fidelity) est une technologie permettant de transmettre des données sans fil, à travers la lumière d’ampoules LED. Piloté par un micro-processeur, un photorécepteur est ensuite chargé de traduire les données reçues en images, sons ou en un tout autre type d’information.

Le LiFi présente l’avantage de pouvoir couvrir une gamme de fréquences beaucoup plus large que celles disponibles par les ondes et il permettrait également une rapidité de transmission beaucoup plus importante. Transcrit en terme de débit, cela correspond un 1 Gbits/s. Pour donner un ordre de grandeur, le WiFi a un débit de l’ordre de 100 Mbits/s, soit 10 fois plus faible que le LiFi.

Du point de vue des bénéfices pour la santé et pour l’environnement, les millions d’ampoules dans le monde devenant progressivement des antennes relais écologiques capables de répondre aux besoins toujours croissants de connectivité, contribueraient ainsi à la décongestion du spectre des ondes radios et aux préoccupations en terme d’effets des ondes électromagnétiques sur la santé.

Cependant, si cette technologie est prometteuse de ce côté, il est à noter que son utilisation et son lancement à grande échelle demeurent limités. En effet, la LiFi, pour être opérationnelle, nécessite que les sources LED soient en permanence allumées pour chaque poste d’utilisation (solution plutôt énergivore), que leur alignement soit parfait et surtout, qu’il n’y ait aucun obstacle entre le faisceau lumineux et le récepteur (ombre, mur…).

Tant d’éléments qui relèguent donc pour le moment cette technologie au rang d’innovation complémentaire à la WiFi, mais pas encore au rang d’alternative à part entière.

Source: © Lifinews.com, Atlantico.fr