• #Accessibilité
  • #Handicap
  • #Internet of Things
  • #IT-for-Green

Le Numérique au service des malvoyants !

Le marché de l’IT a, il est vrai, des enjeux sociaux à prendre en compte afin de considérer l’ensemble des spécificités de ses utilisateurs potentiels. Ainsi, associer les nouvelles technologies aux problématiques de santé est un enjeu majeur de l’IT for Green ! Focus sur les initiatives permettant aux personnes aveugles et mal voyantes d’utiliser les nouvelles technologies comme tout un chacun pour leurs usages au quotidien !

Commençons par un outil numérique de notre vie de tous les jours : l’ordinateur portable. Pour les personnes atteintes de déficience visuelle, il n’existe pas ou alors très peu de laptops adaptés à leur handicap, et ceux sur le marché coûtent souvent très chers. L’accès aux nouvelles technologies pour les personnes aveugles ou mal voyantes est ainsi plus difficile.

De ce constat est née Hypra, une société ayant mis au point un pack de logiciels téléchargeables gratuitement et rendant possible le retour vocal et l’assistance visuelle sur un PC portable. Les personnes ayant des déficiences visuelles peuvent ainsi profiter de solutions logicielles adaptées à leur handicap. La volonté des fondateurs de la société, Jean-Philippe Mengual et Corentin Voiseux, est que chaque personne, quel que soit son handicap, puisse avoir accès à l’informatique, un outil essentiel pour la vie de tous les jours et aussi pour leur activité professionnelle.

En plus de ses logiciels baptisés « Système à Accès Universel » (SAU), Hypra propose des services d’accompagnements mais aussi des cours d’informatique et la société ne compte pas s’arrêter là. En effet, elle souhaite rendre ces logiciels entièrement personnalisables au degré de handicap des utilisateurs. La démarche étant d’aller encore plus loin et de répondre toujours mieux à leurs besoins.

Ensuite, parler des nouvelles technologies comprend nécessairement les objets connectés. L’arrivée sur le marché de dizaine de modèles de montres connectées, aux fonctionnalités diverses,  a permis d’en voir apparaître une à destination des non-voyants.

Avec la DOT Smartwatch, une montre connectée en braille  pourvue de quatre rangées de six points permettant de lire et d’écrire jusqu’à quatre signes en braille en même temps, l’entreprise DOT rend ainsi possible pour les aveugles et malvoyants de lire leurs SMS et leurs e-mails sur ce type d’équipement. Bien que ce ne soit pas une nécessité de posséder ces technologies, en avoir l’opportunité fait toutefois toute la différence en termes d’égalité d’accès !

Dot1-720x509
Crédit photo : DOT

Pour poursuivre en ce sens, l’entreprise prévoit, l’année prochaine, la sortie du DOT Pad, une tablette en braille qui est non sans rappeler l’entreprise Blitab Technology et sa tablette éponyme. En attendant, la DOT Smartwatch est disponible en précommande sur le site de la marque à un prix inférieur à 300 dollars (environ 270€).

Toujours du côté des objets connectés facilitant leur accès aux non-voyants, l’entreprise Toyota a mis au point un dispositif offrant aux personnes aveugles une autonomie quasi-totale dans leurs déplacements. Le dispositif, une écharpe connectée nommée Blaid, est équipée de capteurs, de caméra et d’un système audio, permettant d’informer son porteur des obstacles se trouvant sur sa route. Pour Toyota, Blaid offrirait aux utilisateurs un plus grand nombre d’informations sur leur environnement qu’une canne ou un GPS, rendant ces derniers plus autonomes. En phase de test avancé, l’entreprise compte améliorer son écharpe connectée en l’équipant d’une connectivité Bluetooth afin de permettre la synchronisation à un smartphone et de pouvoir profiter d’informations et de fonctionnalités supplémentaires lui étant associées (cartographie, reconnaissance faciale, etc.).

Enfin, l’idée originale de l’Unseen Art Project est d’utiliser les nouvelles technologies, ici en l’occurrence l’impression 3D, afin de reproduire les plus grandes œuvres de la peinture classique en 3 dimensions. Par exemple, imprimer La Joconde de la sorte permettrait de la rendre accessible aux personnes aveugles et mal voyantes grâce au toucher. L’idée d’un art accessible à tous n’a jamais été aussi proche !

qo0vfqkayhna9rumevyo
Crédit photo : Unseen Art Project

Toutes ces applications permettent de rendre compte que, malgré son évolution forte et constante, le secteur IT ne prend pas en compte de manière systématique les handicaps de chacun. Développer des technologies accessibles à tous est donc un défi de taille pour ce secteur !

Crédit photo : Académie de Créteil