• #Innovation
  • #itforgreen
  • #numeriqueresponsable
  • #Start-up

Le numérique, facilitateur de l’économie collaborative

La numérisation des liens sociaux est souvent accusée de fausser les relations et d’enfermer dans des modes de communication exempts de « réels » échanges. Les liens construits via les applications et sites internet seraient vecteurs de solitude et favoriseraient l’individualisme, le narcissisme et autres vilains défauts ! De jeunes plateformes cassent cette image en mettant les outils numériques au service de l’économie collaborative. Illustrations d’un numérique responsable, moteur de « vrais » liens !

Reconnecter les générations

La fracture numérique concerne-t-elle uniquement les campagnes et les personnes âgées ? Pas si sûr… L’entreprise Les Talents d’Alphonse déconstruit ce cliché par la transmission de savoir. Créée en 2016 et forte de 10 collaborateurs, la startup a déjà reçu 10 000 demandes. Le concept ? Permettre à des jeunes d’apprendre une langue, un savoir-faire ou autre de la part d’un retraité. Si la plateforme sert à mettre en relation les demandeurs et offreurs de services, l’aspect digital s’arrête ici, la passation de savoir étant délivrée en chair et en os. Les jeunes apprennent à moindre coût tout en faisant de nouvelles rencontres, et les retraités perçoivent un complément de revenus en transmettant une compétence et créant du lien. Cette démarche a séduit la Ville de Paris et les réseaux des mutuelles de France qui soutiennent la startup.

La différence d’âge n’a pas besoin d’être importante pour passer d’une génération à l’autre. Sorti de l’école, l’étudiant devient un jeune professionnel et s’éloigne de la vie estudiantine. Le site My job glasses conscient de cette évolution propose de connecter les étudiants et les professionnels pour permettre aux plus jeunes de rencontrer des professionnels, de mieux comprendre leur métier et d’initier la construction d’un premier réseau. Née en 2015, la startup cherche à répondre au constat qu’un jeune sur deux quitte son premier emploi moins d’un an après la date de son embauche du fait d’un décalage trop important entre ses attentes et la réalité. Le parti pris : converser avec un professionnel de façon informelle lors d’un rendez-vous, pour mieux entrevoir la réalité du potentiel métier que l’étudiant exercera et faciliter son entrée sur le marché de l’emploi en amenuisant le côté déceptif. Des travailleurs issus de plus de 500 entreprises se prêtent au jeu et donnent leur avis à ces étudiants sur le monde de l’entreprise et leur métier ; tout en les conseillant sur la façon de préparer leur passage d’étudiant à professionnel en construisant un discours et un parcours cohérent. Pour les deux parties, c’est une opportunité de créer du lien. Pour le professionnel c’est aussi l’occasion d’offrir une aide dont il n’a pas forcément bénéficié lorsqu’il était sur les bancs de l’école.

Créer des liens locaux

Dans l’entreprise ou à l’école, la communication peut être compliquée et on ne connait souvent qu’un cercle restreint de personnes. La jeune société Steeple promet de redonner vie à votre communauté grâce à l’information. Concrètement, un tableau d’affichage en ligne retransmet l’information sur la vie interne du lieu. La direction peut faire passer ses messages, mais les collaborateurs ou élèves sont également acteurs puisqu’une section « petites annonces » est à leur disposition pour favoriser les échanges internes. Une manière d’impliquer le collaborateur ou élève dans l’animation de la structure tout en augmentant son bien-être. Ce sera l’occasion de mettre un visage sur une signature de mail et d’élargir votre réseau au sein de l’entreprise.

Crédit photo : We demain

Servir la collectivité

Voisins, générations, communautés, le numérique ne se limite pas à créer du lien entre des groupes de particuliers. Il peut également servir la collectivité. C’est la vision adoptée par Fluicity depuis 2015. La startup s’inscrit dans le paysage de la « civitech » en faisant de l’engagement citoyen un geste quotidien. Elle modernise les pratiques démocratiques, grâce à une plateforme sur laquelle les décideurs consultent les citoyens sur des sujets de collectivité. La collecte des données et leur analyse offrent aux décideurs l’opportunité d’intégrer dans leur décisions l’avis des citoyens, afin de mieux répondre à leurs attentes et favoriser leur investissement dans la vie de la collectivité. La startup a déjà reçu divers prix de l’innovation tels le MIT Award, le TEDxParis ou encore la BPI et s’oriente désormais vers les entreprises afin de réconcilier les besoins des collaborateurs avec la vision stratégique de la direction.

Crédit photo : Kelebek

La numérisation des modes de communication créée des liens et transforme les échanges. Loin de détruire le tissu social existant, elle le développe et élargit le champ des possibles. Les outils numériques permettent aux utilisateurs de s’investir dans des relations et des échanges strictement digitaux, ou de partager des moments en réel dans leur sphère privée et professionnelle. Une liberté qui sert à la collectivité et enrichit le tissu social. Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.

Juliette Bernier

Crédit photo de couverture : Le blog Hakisa