• #GreenIT
  • #numeriqueresponsable
  • #WWF

Le numérique responsable et les entreprises françaises d’après WWF

Le World Wide Fund for Nature (WWF), en collaboration avec le Club Green IT, a publié en octobre dernier son rapport d’étude sur le numérique responsable dans les entreprises françaises. 24 entreprises se sont portées volontaires et ont été évaluées sur leur maturité face aux enjeux et risques du numérique. Plus qu’un rapport, l’objectif du WWF est d’alerter quant aux impacts environnementaux du numérique, mais aussi de donner des pistes d’amélioration en entreprise.

Rappels des enjeux écologiques du numérique

En 2018, près de 83% des français surfent sur internet quotidiennement. Mais, le secteur numérique a un fort impact : 2% des émissions mondiales de Gaz à Effet de Serre (GES) ; un taux similaire au secteur aéronautique. L‘empreinte environnementale du numérique à l’échelle mondiale équivaut à deux fois celle de la France. Un constat alarmant renforcé par la croissance rapide du secteur, atteignant près de 9% par an. L’unique production d’un ordinateur portable nécessite 22kg de produits chimiques, 240kg de combustibles et 1,5 tonne d’eau, soit plus de 2 tonnes de ressources naturelles. En comparaison, un réfrigérateur mobilise dix fois moins de ressources, bien qu’il soit beaucoup plus imposant.

Le rapport montre que la phase de production est la plus impactante pour les équipements IT, mais les phases d’usage et de fin de vie restent problématiques. Entre 70% et 90% des Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) ne suivent pas la filière de recyclage légale et font l’objet de trafic. La consommation d’un utilisateur sur une journée au bureau équivaut à la somme de 51 ampoules de 25 Watts allumées pendant 8 heures, soit 29 km de voiture, 7 packs d’eau de 9 litres ou un smartphone jeté tous les 10 jours ! Des chiffres vertigineux dont les conséquences sont difficilement mesurables pour les utilisateurs à l’instant T. Pourtant elles existent à en juger les résultats des divers rapports d’études tels que le GIEC.

Crédit photo : Godurable

Initier le changement avec 24 entreprises françaises

Un panel de 24 entreprises françaises, tous secteurs confondus, a pris part à l’étude WeGreenIT menée sur l’année 2018. Les objectifs étant de mesurer l’empreinte environnementale de leur système numérique et de proposer des recommandations adaptées à leur activité et à la stratégie globale de leur entreprise. Selon Pascal Canfin, Directeur Général de WWF France, « le numérique peut tout autant augmenter notre empreinte écologique, que nous apporter des opportunités pour la réduire et accélérer la transition. ».

La manière d’utiliser les terminaux numériques est clef. Sur les 24 entreprises participantes, les résultats sont mitigés et les marges de progression sont importantes, bien que des démarches internes soient déjà initiées, notamment concernant la fin de vie des équipements. L’étude a mobilisé 775 000 utilisateurs, 285 000 m² de bureaux et 2 890 000 équipements IT. Un échantillon important qui présente certaines démarches des entreprises concernant la durée de vie des équipements, la gestion des centres informatiques et des équipements d’impressions. Synthétiquement, les entreprises gardent plus longtemps leur matériel IT, gèrent mieux leur flux d’équipements et les collaborateurs impriment moins. Mais l’utilisation numérique par métier, les politiques internes d’achat et d’utilisation, ainsi que la téléphonie restent des problématiques que les entreprises maîtrisent mal. Entre 20% et 30% des ordinateurs restent allumés inutilement dans les bureaux (la nuit et les fins de semaine, par exemple). Des améliorations sont possibles, nécessaires et faciles à mettre en place. WeGreenIT propose de passer à l’action.

Une approche 3 en 1 pour un numérique responsable

Le rapport présente un triptyque de recommandations pour établir une stratégie numérique responsable. Les leviers d’actions se retrouvent dans les trois phases de la vie des équipements : production, usage et fin de vie. Agir en amont de chaîne s’opère via des politiques d’achats responsables, l’architecture optimisée des sites internet et la mutualisation des postes. Concernant l’usage, bon sens et petits gestes font la différence : éteindre les postes et serveurs, limiter les mises à jour des logiciels, trier ses données et sensibiliser les collaborateurs afin de les intégrer dans la démarche. La filière de recyclage étant volatile et majoritairement détournée, les entreprises peuvent agir en allongeant la durée d’utilisation de leurs équipements, leur collecte en fin de vie et la sensibilisation interne aux 4R (réduire, réparer, réemployer, recycler). Ces recommandations visent à réduire les impacts environnementaux directs, tout en instillant une culture commune entre les acteurs du numérique et les entreprises.

La note moyenne obtenue par les entreprises participantes s’élève à 59/100. Un chiffre correct mais qu’il faudrait améliorer pour s’inscrire dans une démarche numérique responsable optimale. Le rapport estime que si les entreprises françaises privilégient le réemploi de leurs ordinateurs plutôt que leur recyclage, 1 500 emplois non délocalisables seraient créés et  l’équivalent de l’empreinte environnementale annuelle de 100 000 français serait évitée ! Au-delà des chiffres environnementaux, l’adoption d’une stratégie numérique responsable est favorable aux finances de l’entreprise. Pôle emploi a économisé 1,5 millions d’euros en 2018 en convainquant 40% de ses collaborateurs d’éteindre leur ordinateur les soirs et week-ends. Une coquette économie qui donne envie d’aller plus loin !

Crédit photo : LSE blogs

Selon Pascal Canfin, la révolution numérique et la transition écologique sont les deux grandes forces transformatrices du XXIème siècle. Consommer de façon raisonnable et concevoir des outils plus soucieux de l’environnement est l’essentiel de la démarche. Bien que les chiffres soient vertigineux, les leviers d’actions sont puissants et l’accumulation des petits gestes fait la différence. N’attendez plus pour vous lancer dans le numérique responsable, l’équipe EcoGuide IT se fera un plaisir de vous accompagner et vous conseiller dans votre démarche pas à pas. Contactez-nous !

Juliette Bernier

Crédit photo de titre : Greenit.fr