Le salon IT Partners 2015 a-t-il laissé une place pour le Green IT ?

Pour la 10e année consécutive, le salon IT Partners a réuni à Disneyland® Paris, les 3 & 4 février, plus de 240 exposants du secteur de l’IT ayant pour principal but de présenter leurs produits et/ou services aux nombreux visiteurs venus sur les 2 jours. Retour sur les tendances générales relatives au Green IT constatées par notre équipe Ecoguide de Greenflex !

Plus d’une quinzaine de catégories pour un total de 243 exposants ont répondu au rendez-vous du salon IT Partners 2015. Comme chaque année depuis 10ans, c’est l’occasion pour les visiteurs aux profils variés de type revendeurs et grossistes, de constater les dernières innovations en matière de produits et services informatiques. La majorité des grands du secteur étaient au rendez-vous : Microsoft (qui n’a pas manqué de nous présenter son système d’exploitation Windows 10), Acer, Asus, HP, Dell, Lenovo, Philips et encore bien d’autres ! ( Ici la liste exhaustive des exposants)

Raison de plus, pour notre équipe Ecoguide, de se rendre au salon afin de jauger les tendances durables qui en émanaient. De stands en stands, force a été de constater que les engagements Green IT étaient assez hétéroclites.

Nous avons dans un premier temps remarqué une recrudescence de l’enjeu énergétique et des labellisations. Certains constructeurs présents au salon ont donc abordé le Green IT sur ces aspects. En effet, des labels tels qu’Energy Star et 80plus ont acquis cette année une meilleure visibilité. IBM exposait ainsi un de ses derniers serveurs ayant la certification 80plus pour le bloc d’alimentation qu’il comportait, à l’instar de Philips qui pour ses écrans a systématisé le label Energy Star, ainsi présents sur tous les modèles exposés. Cela, en partie grâce à sa technologie PowerSensor, qui détecte la présence de mouvement devant l’écran et entre donc automatiquement en veille lorsque la personne devant l’écran s’absente.

Ces labels sont des preuves de consommation énergétique efficace de la part de ces produits et permettent ainsi aux acquéreurs d’avoir la possibilité de les choisir si ils désirent mieux contrôler leurs coûts liés à la consommation de leur parc d’actifs IT.

Toujours pour les écrans, une prise de conscience concernant la dégénérescence maculaire semble être au cœur de nouvelles innovations pour les moniteurs de PC. Des marques comme BenQ et Philips mettent ainsi en place des systèmes permettant de réduire la lumière bleue émise par les LED de leurs écrans, couleur contribuant au trouble dont l’arrivée est accélérée par l’omniprésence des écrans dans notre quotidien. Autrefois, cette dégénérescence semblait davantage liée à l’âge. Toujours lié à la santé, la technologie ErgoSensor de Philips fut présentée au salon. Cette fonction « intelligente » utilise un capteur permettant à l’écran d’ « interagir » avec son utilisateur en le conseillant sur la posture à adopter, sur la distance à avoir entre les yeux et le moniteur et en affichant des rappels incitant la personne à prendre des pauses.

Notons que ces grandes entreprises n’étaient pas les seules au salon IT Partners à utiliser l’intégration du Green IT comme source d’innovation. De plus petites structures ont répondu présentes à l’évènement et ont donc également pu bénéficier de la visibilité du salon.

La société Ideovitra a ainsi présenté sa gamme SensyBEE, une solution permettant de couper automatiquement la consommation énergétique en dehors des périodes où les équipements sont utilisés grâce à des capteurs branchés directement sur les tours. En prime, un tableau de bord permet de visualiser la consommation et donc de maîtriser plus aisément les dépenses induites.

Du côté des systèmes d’impression, les petites structures partageaient également l’espace avec les géants de ce secteur. La société française Cartadis a ainsi présenté sa solution, Gespage, application conçue pour établir des règles d’impression, avec par exemple pour l’accès aux systèmes d’impression une obligation pour les utilisateurs d’utiliser un badge afin de confirmer l’ordre d’impression. Cela avec pour dessein de valoriser le « Pull Printing » et d’inciter à l’économie d’utilisation des imprimantes et de leurs consommables (papier, cartouches, toner).

La société Armor, spécialisée dans la chimie des encres et des technologies d’impression, était également au rendez-vous et n’a pas manqué de promouvoir sa stratégie d’entreprise qui est de proposer des produits éco-conçus et de valoriser ses déchets. Tout comme la société Récup’ Cartouches, présente depuis plusieurs années sur le salon et qui a fait la promotion de son circuit de recyclage de cartouches d’encre en vue de limiter l’émission de déchets générés par ce consommable.

D’une manière générale, nous avons pu constater que le Green IT s’était inséré dans la stratégie de développement produit de certains constructeurs, notamment via les notions d’économie d’énergie, de santé et de recyclage. Même s’ils représentent encore une part relative par rapport au total d’exposants présents, il est encourageant de voir que les labels, encore peu visibles il y a quelques années, gagnent en considération. Il y a encore un long chemin à faire pour que la globalité du secteur de l’IT intègre les enjeux environnementaux à leur juste valeur mais les prémices sont encourageants !

Sources :
© http://www.itpartners.fr/site/FR,C6538,I6392.htm?KM_Session=1df49fb7199bb7c4538afb2ad0582f44
© http://www.reedexpo.fr/site/FR/Nos_activites/Salons/Fiche_salon,I46,IdFromNode-36,IdZoomSalon-237.htm