Le smartphone d’occasion intéresse un français sur deux

Les smartphones d’occasion qui intéressent… mais qui n’inspirent pas confiance. La seconde main entre théorie et pratique.

Face aux campagnes marketing toujours plus agressives des fournisseurs de téléphonie mobile, il est très tentant de succomber au doux chant des sirènes en achetant un nouveau téléphone. Encore faut-il avoir la bourse assez pleine pour céder à la tentation étant donné le prix de plus en plus élevé de ces petits objets dont on ne peut plus se passer. Ajoutez à cela la possibilité de disposer d’un forfait sans forcément faire l’acquisition d’un nouveau mobile et vous obtiendrez la recette qui fait monter en puissance l’achat de téléphones d’occasion.

En effet, on estime aujourd’hui qu’un français sur deux serait prêt à acheter un smartphone de seconde main. Une démarche plutôt positive dans le sens où l’on donne une nouvelle vie à un terminal encore en état de marche, luttant ainsi contre les dictats de l’obsolescence programmée par simple effet de mode.

Cependant, alors que le marché de l’occasion tend à séduire plus massivement les consommateurs, on constate que sur les 23 millions de nouveaux téléphones vendus, 70% d’entre eux conservent leur ancien appareil pour des raisons de dépannage… mais pas seulement. Par manque de confiance, les utilisateurs auraient peur que certaines données privées ne soient pas définitivement effacées et puissent ressurgir entre les mains du nouveau propriétaire.

Bien que des méthodes efficaces existent pour parfaitement réinitialiser les téléphones, le marché de l’occasion a encore du chemin à parcourir pour convaincre les utilisateurs de les revendre sans crainte.

Source: © rachatdemobile.com