• #commown
  • #Fairphone
  • #GreenIT
  • #impro
  • #obsolescenceprogrammee

Les équipements Green IT investissent les entreprises

Parfois méconnu, le Green IT permet, entre autres, l’achat responsable d’équipements informatiques. Si sa couverture médiatique n’égale pas celle de l’Intelligence Artificielle (IA) ou la blockchain, le Green IT pourtant répond à des enjeux environnementaux et sociaux majeurs dans le domaine du numérique.

Le Green IT, élément clé d’une stratégie RSE réussie

Nous avions proposé une définition complète du Green IT lors d’une précédente infographie EcoGuide IT, mais rappelons qu’il permet d’acquérir des équipements dont les impacts environnementaux et sociaux sont moindres comparés aux matériels IT standards. Plusieurs entreprises notamment du numérique adoptent cette démarche et proposent des produits high-techs aux impacts environnementaux et sociaux minimes.

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) étend son influence et certaines entreprises n’hésitent plus à intégrer l’achat d’équipements informatiques à leur stratégie RSE. Selon le dernier  Baromètre des pratiques Green IT des entreprises en France publié par l’Alliance Green IT (AGIT), une entreprise sur quatre intégrerait le Green IT à sa stratégie RSE.

La location d’équipements informatiques Green IT, une solution à disposition des entreprises

Au-delà de la vente traditionnelle, la location est une opportunité pour les entreprises d’avoir plus de flexibilité dans la gestion de leur parc d’actifs. Les grandes marques du secteur numérique dynamisent cette pratique : le 12 février dernier, la plateforme Commown a lancé un partenariat avec l’entreprise Fairphone en vue de proposer la location du smartphone éponyme. L’abonnement proposé s’échelonne de 20 à 30€ par mois par téléphone et inclut un service de réparation en cas de panne ou de casse d’un des composants. Commown souhaite promouvoir l’économie circulaire permise par la modularité du smartphone néerlandais. Pour les entreprises ayant recours à la location, c’est une aubaine en termes d’intégration du Green IT dans leur parc d’équipements informatiques.

Pour aller plus loin dans votre stratégie Green IT, l’EcoGuide IT sera un allié précieux. Ce guide d’achat du high-tech durable permet de sélectionner des équipements informatiques sur la base de critères de Maturité RSE, de Cycle de Vie du produit et de Consommation énergétique. Grâce à des fonctionnalités telles qu’un comparateur et un simulateur de coût total, le site accompagne le choix d’équipements IT moins impactant. Enfin, le livre blanc « Comment acheter son high-tech durable ? » vous donnera les clés afin d’acquérir des équipements respectant des principes Green IT.

À la suite de la phase d’achat, le site fournit des Conseils pratiques d’utilisation pour appréhender les actions possibles en vue de limiter l’impact des équipements informatiques lors de leur utilisation, et pour les équipements en fin de vie, la page dédiée dispose de listes pour aider au recyclage et au reconditionnement lorsque l’usager souhaite s’en débarrasser.

Le Green IT, une solution face à l’obsolescence programmée

Le Green IT est aussi un moyen de faire un pied de nez à l’obsolescence programmée. D’ailleurs, un étudiant français pourrait bien avoir trouvé une solution pour les systèmes d’impression. Paul Morin, diplômé de l’Ecole nationale supérieure de création industrielle (ENSCI), a créé Impro, une imprimante verticale destinée aux professionnels. Le jeune ingénieur a souhaité créer un équipement compréhensible : il a attribué une couleur à chaque pièce mécanique afin de faciliter leur identification en cas de panne et facilité la réparation d’Impro par l’utilisation de composants modulables. Les cartouches d’encre sont transparentes, afin de consulter leur niveau sans dépendre d’un logiciel d’estimation, et rechargeables, afin de limiter l’émission de déchets une fois qu’elles sont vides.

Le Green IT suscite des vocations, comme celles de Fairphone et Impro, prouvant que de telles démarches ne sont pas utopiques. Cependant, la mise en pratique de réduction des impacts environnementaux et sociaux des équipements informatiques reste assez marginale, alors suivons les structures qui nous montrent la voie !

Aymeric De Wispelaere

Crédit photo : Tecco