• #Financement participatif
  • #IT-for-Green

Les multiples facettes du crowdfunding !

Parler de financement participatif fait bien souvent penser à des plateformes connues telles que KickStarter et Kiss Kiss Bank Bank. Alors que ces plateformes aident les projets de tous types, d’autres se focalisent sur des thèmes bien spécifiques. Focus sur des initiatives françaises dont une peu commune qui a fait du Temps, la monnaie échangée sur son site !

Grâce à la croissance du Numérique, le financement participatif (ou crowdfunding en anglais) a pu connaître un essor considérable et rassembler une communauté d’utilisateurs conséquente. En effet, ces plateformes, offrant une visibilité aux projets de tout bord, deviennent légions et permettent à ces derniers de lever des fonds et d’accéder (s’ils parviennent à atteindre leur objectif de financement) à l’étape de réalisation. Les ténors du secteur que sont KickStarter et Kiss Kiss Bank Bank sont de ce genre de plateformes. Cependant, bien que leur quinzaine de catégories respectives permettent de financer des projets technologiques, artistiques ou écologiques, entre autres thèmes, le nombre croissant de candidats souhaitant lever des fonds de cette manière, peut désormais conduire à une sélection indirecte mettant à l’écart les projets moins « tendances ».

En complément, l’existence de plateformes de financement participatif plus spécifiques permet donc de réunir un public déjà sensibilisé à la thématique et de remettre en avant les projets phares de celle-ci. Ainsi, en France, quelques plateformes de ce genre ont vu le jour ces derniers temps. Parmi elles, Blue Bees qui promeut les projets d’agriculture et alimentation durables à travers le monde. Grâce au site, il est possible de soutenir financièrement des projets agricoles en réalisant des dons, mais également en empruntant. Pour cette dernière option, le site sélectionne les projets présentés sur son site grâce au business plan de ces derniers. Celui-ci comporte le résultat prévisionnel sur trois ans (les entrées et sorties d’argent), mais également un plan de financement détaillant les différentes sources de financement du projet. La personne empruntant de l’argent, peut donc avoir une certaine garantie qu’elle ne le fait pas en pure perte. De plus, les taux d’emprunts sont prédéfinis par Blue Bees selon la durée de prêt.

Crédit photo : Blue Bees, Humaid & Fullmobs
Crédit photo : Blue Bees, Humaid & Fullmobs

Sur un aspect plus social, la plateforme Humaid, créée à Nantes il y a un peu plus de six mois, aide des personnes en difficultés à surmonter une épreuve pour laquelle les aides publiques ne peuvent rien faire. Il peut s’agir d’un problème de Santé, d’Insertion professionnelle ou de Logement, il est ainsi proposé aux internautes de faire un acte de solidarité, sans aucunes contreparties. Pour ses débuts, Humaid a souhaité focaliser son action sur la Loire-Atlantique (44), néanmoins certains projets proposés sur le site commencent à dépasser les frontières du département. Un développement souhaitable pour une finalité solidaire louable !

Dans une thématique toujours Social, la plateforme Fullmobs propose une approche originale dont la finalité est égale aux autres sites de financement participatif, puisqu’il s’agit de porter son soutien à des projets présentés sur le site. Cependant, à la différence des plateformes citées ci-dessus, Fullmobs ne met aucune somme d’argent en jeu. En effet, ce que les projets sollicitent sur le site n’est autre que  votre… temps libre ! Concept baptisé crowdtiming, il consiste à réunir des bénévoles en vue d’effectuer une action collective s’inscrivant dans l’Économie Sociale et Solidaire (une Charte détaille par ailleurs les critères d’entrée des projets). Pour le moment encore en version bêta, le site a tout de même déjà réussi à fédérer des personnes autour de projets proposés.

Les avantages du financement participatif en termes de tremplin pour des projets de toute sorte sont indéniables, que cela passe par le financement en lui-même ou la visibilité accrue qu’il offre. Le développement de plateformes web plus spécifiques s’attelant toujours au rôle d’intermédiaire entre les financeurs et les porteurs de projets, intervient en alternative directe aux plateformes générales. Ainsi, pour les financeurs, c’est l’occasion de trouver des projets qui leur tiennent d’autant plus à cœur, et pour les porteurs de projets, d’avoir l’attention d’un public déjà sensibilisé au domaine dans lequel ils opèrent !

Crédit photo : http://cercle-des-ceintures-noires-judo13.fr