Les nouveautés smartphones du moment : où en est le Green IT dans les devices de grande consommation ?

Ce début d’année a été propice à la sortie d’un grand nombre de smartphones ainsi qu’aux annonces de prochains modèles, de quoi rythmer l’année 2015 ! Eco-conception ou absence totale de démarche responsable ? Petit tour d’horizon, des nouveautés technologiques et de leurs engagements.

Comme à chaque nouvelle année, les constructeurs IT redoublent d’efforts pour se démarquer : en proposant des smartphones fonctionnels de moins en moins chers, ou en proposant des produits haut de gamme aux caractéristiques et designs toujours plus surprenants. Qu’en est-il du Green IT dans tout cela ?

Pour les sorties de ce début d’année, plusieurs modèles low cost ont été mis sur le marché. Une nouvelle tendance du moment, allier outil performant et prix raisonnable.

Microsoft a lancé à quelques jours d’écart ses Lumia 532 et Lumia 435. La firme Redmond propose des smartphones low cost répondant ainsi à la demande croissante. Respectivement au prix de 95 euros et 85 euros, les caractéristiques du Lumia 532 et du Lumia 435 sont identiques concernant le design, la taille de l’écran (4 pouces) ou encore l’autonomie de 12h, qui est somme toute correcte. Les deux modèles disposent d’une batterie amovible, un bon point à souligner. Le Lumia 532 embarque un chipset quadruple cœur contre un double cœur pour le Lumia 435 sans faire de grande différence en termes de fluidité à l’utilisation. Le constructeur qui a toujours du mal à rivaliser avec Android et IOS arrivera-t-il à sauver Windows Phone avec ses produits bon marché ? Cela reste à voir. Dans tous les cas de figures, on note que l’accent n’est pas mis sur l’éco-conception. Ces smartphones low cost concentrent de bonnes performances, néanmoins le constructeur aurait pu faire un effort d’un point de vue environnemental, peu de données sont disponibles à ce sujet et aucune démarche n’est entreprise hormis la batterie amovible.

Autre nouveauté dans la catégorie des smartphones low cost, le Ridge 4G, de la marque Wiko vendu 229 euros. Ce smartphone fonctionnant avec Kikat 4.4.4 dispose d’un processeur 64 bits Snapdragon 410 de qualcomm avec 2GO de mémoire vive et d’un écran tactile de bonne résolution 294ppp. Un second port SD est disponible pour une carte SIM supplémentaire et peut également servir à intégrer une carte SD, permettant à l’utilisateur d’augmenter la capacité de sa mémoire prolongeant ainsi la durée de vie du device. Reste un point négatif, la batterie du Ridge 4G n’est pas amovible, ce qui est bien dommage puisque la perte d’autonomie d’un équipement reste l’une des principales raisons qui incite l’utilisateur à en changer.

Autre prix, autre catégorie, la sortie annoncée pour le 10 avril des nouveaux Samsung Galaxy S6 au prix de 709 euros dans sa version 32Go et le Samsung Galaxy S6 Edge au prix de 859 aussi en 32Go.

Le géant de l’IT propose avec ces derniers modèles un produit de qualité avec des finitions soignées et un design osé pour ce qui est du Galaxy S6 Edge et sa forme incurvée. Niveau technologie, les petits nouveaux du constructeur coréen n’ont rien à envier à leurs concurrents : processeur 64 bits Exynos avec 4 cœurs ARM Cortex-A57, une mémoire vive de 3Go de DDR4, des batteries à 2250mAh et 2600mAh pour le Edge, malheureusement inamovibles encore une fois. Les deux appareils fonctionnent sous Android 5.0 Lollipop et ont des DAS respectifs de 0,392 W/kg pour le S6 et 0,334 W/kg pour le Edge se plaçant ainsi dans les plus bas du marché, une bonne chose pour la santé de leurs utilisateurs.

Concernant le design, Samsung abandonne le plastique au profit de l’aluminium et du verre. Ici, le constructeur IT fait preuve d’une belle initiative, l’aluminium étant l’un des matériaux qui se recycle le plus facilement. Ainsi Samsung, par nécessité pour le design de son nouveau smartphone ou par réelle volonté de proposer un produit éco-conçu, marque un point. La batterie quant à elle a été légèrement optimisée, le téléphone se charge sans fil ce qui permet de réduire le temps de chargement, mais cela ne suffira certainement pas à compenser la batterie inamovible qui renforce le caractère jetable de ce device. De plus, les Galaxy ne disposent pas de port Micro SD limitant ainsi leurs capacités de mémoire du téléphone et incitant le consommateur à renouveler son matériel plus rapidement.

Le HTC One M9+ est un autre téléphone haut de gamme fort attendu et c’est aujourd’hui lors de la conférence de presse de la firme en Chine que le constructeur doit présenter son nouveau terminal. Ce dernier devrait être équipé d’un processeur MediaTek MT6795T avec 3GO de RAM, une capacité de 32GO, et encore d’une batterie de 2840 mAh, le tout fonctionnant sous Android 5.0 Lollipop. L’opérateur Orange attribue la note environnementale moyenne de 2/5 au nouveau HTC, sa notation étant basée sur l’empreinte carbone, l’utilisation de matériaux non renouvelables et l’éco-conception du produit. Le constructeur taiwanais propose certes un produit aux caractéristiques techniques enviables mais ne s’engage pas réellement sur son impact environnemental, dommage.

Enfin, attendu à la fin du mois d’avril (présentation officielle simultanée le 28 avril à New-York, Séoul, Londres, Paris, Singapour et Istanbul), le LG G4 a dévoilé son nouvel écran 5,5 pouces avec une définition 2560x1440px : quad haute définition (QHD) ce qui est un bon point. Le smartphone devrait être équipé d’un processeur Snapdragon 810 ou 808 accompagné de 3GO de Ram LP DDR4, sous Android 5.1 avec une capacité de stockage de 23GO.

Les écrans de nos smartphones, comme celui du nouveau LG G4, grandissent de modèle en modèle, intensifiant l’utilisation de notre device qui devient en même temps notre tablette et notre ordinateur, aussi ne faut-il pas négliger les conséquences environnementales d’une telle démarche. En effet, n’oublions pas que les écrans de nos smartphones sont fabriqués avec des matériaux rares, existant en quantité limitée comme le praséodyme, le terbium, l’indium ou l’étain.

Il est vrai que le déploiement des téléphones low cost représente un enjeu de taille pour les pays qui tentent de réduire la fracture numérique en permettant à l’ensemble de la population, quelques soient ses revenus, d’accéder aux nouvelles technologies. Néanmoins, on attend des constructeurs IT de s’engager aussi dans une conception durable de leurs produits, or les informations à ce sujet sont quasi-inexistantes. Aussi, comme nous avons pu le voir pour les différentes marques, l’absence de batterie amovible ou bien de port Micro SD, qui sont pourtant des gestes simples et sans coûts supplémentaires significatifs pour le constructeur, sont la preuve qu’encore à l’heure actuelle les aspects environnementaux de leur activité ne sont pas une priorité.

Sources :
© http://www.androidpit.fr/meilleurs-smartphones-android
© http://www.silicon.fr/windows-phone-microsoft-joue-la-carte-du-low-cost-avec-les-lumia-435-et-532-105880.html
© http://www.greenit.fr/article/bonnes-pratiques/comment-sortir-de-l-obsolescence-programmee-5460#comments
© http://www.presse-citron.net/toshiba-va-soutenir-le-project-ara-lui-aussi/
© http://www.journaldugeek.com/2015/04/03/lg-devoile-son-nouvel-ecran-de-5-5-pouces-qhd-a-lapproche-du-g4/
© http://www.journaldugeek.com/2015/04/02/test-samsung-galaxy-s6-galaxy-s6-edge/