Les OS mobiles s’invitent sur le marché des smartphones des pays émergents

2015 se placera sûrement sous le signe du développement des OS mobiles dans les pays émergents. Android et Tizen sont les projets les plus aboutis…voire déjà lancé pour l’un deux.

Nous vous parlions en octobre dernier de l’Ubuntu Touch, cet OS mobile open source, favorisant la lutte contre l’obsolescence logicielle, qui devrait normalement être commercialisé à partir de février 2015 en Europe (France et Espagne) et faire face à Android et l’iOS d’Apple sur un marché déjà très concurrentiel. Mais c’était sans compter sur Samsung et Google qui s’attaquent à une autre partie du monde : les pays émergents. Avec des prix avoisinant les 250€ (229,90€ et 269,90€), l’Ubuntu Touch entend se démocratiser mais toujours sur ce marché occidental déjà surexploité par des innovations de tout bord ! Les ambitions des deux géants de l’IT avec leur OS mobiles d’un nouveau type sont à peu près similaires, une obsolescence logicielle quasi inexistante et une réduction de la fracture numérique, à l’inverse avec des perspectives de croissance quasiment exponentielle.

En effet, parmi ces pays émergents on dénombre la Chine, l’Inde et le Brésil avec respectivement 1,357 milliard d’habitants, 1,276 milliard et 195 millions en 2013, selon PRB, qui représentent presque 40% de la population mondiale. La classe moyenne qui y grandit est donc une aubaine pour bon nombres d’entreprises lassées du marasme économique des Économies développées. De plus, proposer des smartphones à bas coût peut laisser présager un développement économique pour bon nombre d’années.

Et c’est ce que Samsung entend bien faire en collaborant avec le projet Enlightement Foundation Librairies (EFL) pour le lancement du système d’exploitation open source Tizen et de son Samsung Z1. Bien que le prix n’ait toujours pas été communiqué, les caractéristiques techniques de ce terminal mobile : écran 4 pouces avec une résolution de 800 x 480, un processeur double-cœur cadencé à 1,2GHz, 4Go de mémoire extensible sur carte SD ainsi que 768Mo de RAM, en font un smartphone d’entrée de gamme. Une émancipation de Google Android en quelque sorte, d’autant plus que le support du HMTL5 permettra au Tizen d’avoir un catalogue d’applications assez large.

Malgré déjà deux reports pour le lancement, la firme sud-coréenne a récemment annoncé une commercialisation probable pour courant janvier 2015 sur le marché indien. Toutefois, les défections dont le projet a été victime ne permettent pas d’en être certain.

À croire que l’Inde est le marché où s’implanter, c’est là qu’Android a lancé son OS Android One. Cette fois, pas d’open source mais un projet porté par Google en partenariat avec d’autres constructeurs, Karbonn et Micromax entre autres, et répondant à des exigences minimum en vue de faciliter l’accès à un smartphone pour les populations des pays émergents. Annoncé en juin 2014, Android One n’a pas perdu de temps puisque c’est 3 mois après, soit en septembre, que les premiers smartphones équipés sont sortis, le Sparkle V de Karbonn, le Canvas A1 de Micromax et le Dream UNO de Spice. Leurs caractéristiques : écran 4 pouces FWVGA, processeur MediaTek quadricœur cadencé à 1,3GHz, 1Go de RAM et 4Go de stockage là aussi extensible, mais par micro-SD, des smartphones d’entrée de gamme, tout comme le Z1 sous Tizen. Et contrairement à ce dernier, un prix annoncé et surtout très bas : 99€. Et Android n’en reste pas là ! Après l’Inde, c’est le Bangladesh, le Népal et le Sri Lanka (soit 200 millions de personnes à eux 3) qui pourraient bientôt être les prochaines cibles de l’Android One et avec un nouveau constructeur à ses côtés par la même occasion : Symphony et son Roar A50.

Derrière cette volonté de proposer aux marchés émergents des smartphones d’entrée de gamme, Samsung et Google (pour Android) montrent aussi qu’ils sont tout à fait conscients de l’enjeu que représente l’introduction sur des marchés encore peu développés, l’émergence d’une classe moyenne dans ces pays leur promet des perspectives économiques très alléchantes. Bien que le fait de produire à bas coût pour réduire la fracture numérique soit louable, espérons toutefois que cela ne soit pas fait au détriment des considérations environnementales.

Qui a dit que les smartphones n’étaient destinés qu’aux pays développés ?

Sources :
© http://www.prb.org/pdf13/2013-population-data-sheet_eng.pdf
© http://www.nextinpact.com/news/91469-ubuntu-touch-premier-smartphone-bq-attendu-pour-fevrier.htm
© http://www.silicon.fr/le-samsung-z1-tizen-en-vue-pour-janvier-2015-104599.html
© http://www.silicon.fr/samsung-z-premier-smartphone-tizen-94728.html
© http://www.frandroid.com/marques/samsung/259061_samsung-z1-du-tizen-affronter-android-one
© http://www.phonandroid.com/samsung-z1-premier-smartphone-tizen-montre-enfin.html
© http://www.phonandroid.com/tizen-2-3-la-derniere-version-devoile-une-nouvelle-interface.html
© http://www.frandroid.com/android/259055_android-one-conquete-du-bangladesh-du-nepal-du-sri-lanka
© http://www.frandroid.com/smartphone/241878_android-one-desormais-realite-present-lavenir-du-programme-en-detail