• #Emploi
  • #eSanté
  • #Intelligence Artificielle
  • #Watson

L’intelligence artificielle bien ancrée dans le réel !

Parmi les grandes tendances technologiques de l’année 2016 se trouve l’Intelligence Artificielle (IA). Si de petites comme grandes entreprises développent et proposent des solutions utilisant cette technologie, certaines craignent le saut vers l’inconnu. Focus sur une technologie en plein essor qui ne laisse pas indifférente !

Au début de l’année, il a été difficile de passer à côté du duel entre Lee Sedol, champion sud-coréen de jeu de go, et AlphaGo, l’intelligence artificielle conçue par Google. En effet, outre le défi technique de confronter un champion mondial d’une discipline à un programme informatique (ce dernier sortant victorieux de quatre jeux à un), cette situation n’a pas été sans rappeler Deep Blue, l’IA d’IBM, qui s’était confrontée au champion du monde d’échecs, Garry Kasparov, vingt ans plus tôt. Dans les deux cas, l’issue des duels a montré une aptitude du programme informatique à défier l’intelligence humaine (dans le cadre restreint de jeux stratégiques), mais elle a également relancé le débat sur l’intérêt de créer des machines aptes à dépasser les capacités cognitives de l’Homme.

Bien que ce débat puisse déchaîner les passions au sein de la Société, les géants de l’IT semblent avoir pris le train et avancent à leur rythme dans l’élaboration de leur propre IA. Le pionnier en la matière, IBM, a développé Watson, un programme informatique dont les applications ne cessent de s’étendre. En effet, Big Blue le met à profit dans des domaines variés tels que la Finance, l’Industrie, la Santé ou plus récemment, les objets connectés. D’autres grands noms de l’IT suivent la cadence : Google pour améliorer son moteur de recherche, Facebook pour l’identification des personnes sur les photos ou Microsoft pour rendre plus interactif Cortana, son assistant personnel présent sur Windows 10. Ces projets sont autant d’applications de l’intelligence artificielle qui visent à améliorer les process internes ou externes de l’entreprise.

Crédit photo : Watson, IBM
Crédit photo : Watson, IBM

En effet, arrêter le potentiel de l’Intelligence Artificielle à la dualité Homme-Machine dans les jeux stratégiques serait réducteur. Tant du côté des grandes entreprises citées précédemment que des start-ups, de nombreuses sociétés travaillent depuis plusieurs années à l’intégration de l’IA dans de multiples solutions technologiques dont certaines s’inscrivent dans de l’IT for Green. De ce fait, IBM a récemment lancé un partenariat avec l’American Cancer Society afin de développer un outil de conseil au patient basé sur son intelligence artificielle, Watson. Ce dernier applique le Machine Learning, procédé lui permettant d’ « apprendre » les 14 000 pages du site cancer.org et les 70 types de cancers existants. Sur la base des connaissances acquises et du profil du patient (type de cancer, stade de la maladie et traitement administré), Watson pourra communiquer avec ce dernier et répondre à ses questions. Les échanges avec les patients améliorant d’ailleurs la pertinence de ses réponses, le but est avant tout de créer une forme de soutien auprès du malade.

Outre les grands noms du secteur, ce sont également des start-ups qui se lancent dans le développement de solutions rattachées à l’intelligence artificielle. Ainsi, en plus de l’aide à la conception de logiciels complexes, à la prédiction des comportements de clients ou à la reconnaissance d’images, ce sont aussi la consommation énergétique et l’Éducation qui bénéficient des avantages de l’IA.

Crédit photo : Verdigris
Crédit photo : Verdigris

En effet, dans ce sens, l’entreprise Verdigris a édité un logiciel Cloud, Building.ai, optimisant l’usage des appareils électriques afin de faire baisser leur consommation énergétique. Pour ce faire, la start-up couple le logiciel à des capteurs sans fil qui permettent de savoir où agir (extinction des luminaires, etc.) et quantifient les résultats des actions mises en place. Une fois les habitudes identifiées, le logiciel applique de bonnes pratiques d’utilisation sans nécessiter d’intervention humaine. Dans un tout autre domaine, Volley est une start-up ayant développé une application mobile éponyme facilitant l’apprentissage scolaire. Pour ce faire, il suffit de photographier la page d’un manuel scolaire et l’application reconnaît et surligne les éléments clés et les passages importants, et propose des liens vers des ressources en ligne permettant de compléter les informations afin d’aiguiller l’étudiant dans son apprentissage.

Sous bien des aspects, l’Intelligence Artificielle séduit par les opportunités qu’elle offre. En effet, les multiples solutions voyant le jour grâce à ce type de programme informatique, facilitent de nombreux process pour lesquels les capacités humaines et techniques étaient jusqu’alors limitées.

Cependant, l’engouement dont elle fait preuve reste à nuancer. Les nouvelles potentialités, que l’intelligence artificielle augure, font, en effet, craindre une forme d’obsolescence de l’activité humaine telle que nous la connaissons aujourd’hui, dans certains secteurs professionnels. Il reste du chemin à parcourir avant que cette technologie n’ait atteint sa maturité, gageons que, d’ici là, la Société aura su s’adapter aux changements radicaux que l’Intelligence Artificielle amène avec elle.

Crédit photo : http://searchengineland.com