• #Ethique
  • #IBM
  • #intelligenceartificielle
  • #mit

L’Intelligence Artificielle, toujours plus forte !

Des plus grandes tendances annoncées de 2017, l’Intelligence Artificielle (IA) répond aux attentes et fait l’objet d’une attention toute particulière en termes d’applications et de Recherche & Développement (R&D), IBM et le MIT l’ont montré avec le récent engagement de la première à investir dans un laboratoire en partenariat avec le second. De manière générale, quelles sont au juste ces évolutions, s’inscrivent-elles dans une logique de numérique responsable ? À découvrir dans le nouvel article EcoGuide IT !

Résumer l’essor de l’Intelligence Artificielle à l’année 2017 serait une bien belle erreur ! En effet, l’histoire de cette facette du Numérique fait couler beaucoup d’encre depuis bon nombre d’années. Toutefois, force est de constater que ces dernières années ont vue l’actualité autour du sujet s’intensifier. Le renouveau du duel Homme-Machine en 2016 entre Lee Sedol, champion sud-coréen de jeu de go, et AlphaGo, le logiciel conçu par Google (et la suite passée plus inaperçue courant mai 2017), a ravivé la sphère IT autour du sujet.

Face aux champs des possibles que propose l’IA, les applications dont elle fait l’objet ne sont cependant pas toujours positives. L’éthique relative à l’usage de cette technologie soulève, par exemple, beaucoup d’interrogations. Nous avions d’ailleurs déjà évoqué les 23 principes d’Asilomar visant à élaborer un cadre éthique à l’usage de l’Intelligence Artificielle et dont parmi les signataires on dénombre, Elon Musk, PDG de Tesla et Space X, ainsi que Stephen Hawking, l’astrophysicien de renom. En début d’année, c’est Eric Schmidt, le PDG d’Alphabet, la société-mère de Google, qui a relancé le sujet en appelant à une plus grande transparence sur le développement de ce type de technologie. En effet, outre les applications à l’origine d’une crainte de la substitution de l’emploi salarié humain par des logiciels ou des robots, c’est l’Armement qui est à l’origine de certaines craintes à l’idée de créer des armes autonomes gérées par l’IA.

Toutefois, l’actualité de l’Intelligence Artificielle ne résume pas aux conséquences sociétales de certains de ses usages, bien qu’il soit primordial de les garder en tête. C’est sur fond d’investissements conséquents que le secteur Numérique suit le développement de l’IA. En ce début de mois, l’entreprise IBM et le Massachussetts Institute of Technology (MIT) ont fait part de leur volonté d’avancer ensemble dans la R&D en créant un laboratoire commun, pour lequel la première citée investirait 240 millions de dollars. Le but du partenariat serait de continuer le développement de Watson, la plateforme informatique cognitive de Big Blue, qui n’a de cesse d’étendre ses fonctionnalités (e-commerce, Santé, cybersécurité, etc.), tout en n’omettant pas les impacts économiques, sociaux et éthiques engendrés par l’IA.

Crédit photo : IBM

Pour citer quelques exemples d’applications de l’IA ayant un impact positif sur notre Société, outre l’article EcoGuide IT paru courant août, l’utilisation de drones de reconnaissance et d’alerte mis en place par la fondation Lindbergh et l’entreprise Neurala en est un. Baptisés Air Sheperd, ces drones interviennent dans la lutte contre le braconnage. Grâce à l’Intelligence Artificielle, ces appareils agissent de manière autonome en identifiant de jour comme de nuit les différents animaux qu’ils survolent, ainsi que les braconniers et leurs véhicules.

Les enjeux sociétaux relatifs à l’Intelligence Artificielle sont sérieux. En effet, qu’il s’agisse d’Emploi ou d’Armement, l’usage de ce type de technologie nécessite un cadre réglementaire précis et adéquat permettant d’orienter le développement de l’IA dans l’intérêt de la Société. Il est cependant rassurant de constater que certaines grandes entreprises high-techs souhaitent aller vers plus d’éthique dans le développement de cette technologie, il faut le dire, révolutionnaire ! Mais jusqu’à quel point ?

Aymeric De Wispelaere

Crédit photo : http://www.7wdata.be/wp-content/uploads/2017/01/artificial-intelligence-tech-billionaires-create-27-million-fund-to-research-ai-safety-and-ethics-1500×1004.png