• #cybersecurite
  • #Innovation
  • #objetsconnectes

L’Internet des objets atteint-il l’âge de raison ?

Depuis quelques années, les objets connectés, ou Internet of Things (IoT), nourrissent l’actualité high-tech de leurs perspectives et enjeux vertigineux. De l’application gadget à l’équipement IT responsable, jusqu’à maintenant nous trouvions de tout sur le marché de l’IoT. Depuis peu, ce dernier semble prendre une voie plus raisonnée et se restructurer. Focus !

L’IoT, un marché en constante évolution… et amélioration ?

Fitbit, Nokia Health (anciennement Withings) ou encore Intel illustrent l’état moribond du marché des wearables, ces objets connectés à porter sur soi. Pas plus tard qu’en avril dernier, la dernière citée a annoncé la fermeture de son département « New Devices Group » en charge du développement de montres et lunettes connectées entre autres équipements, cela en raison de l’absence de partenaires stratégiques.

Les wearables n’étant qu’une catégorie d’objet connectés, il semblerait que le segment high-tech subisse actuellement une mutation  globale. Durant la première moitié de la décennie 2010, tous types d’objets du quotidien avaient leur version connectée : cocotte-minute, verre à eau, brosse à dents ou encore poubelles, tout y passait pour le meilleur comme pour le pire. Tandis que le marché grossissait, différents enjeux se sont révélés, notamment la cybersécurité et le caractère intrusif de certains objets connectés. Les entreprises concevant ces derniers ne se souciaient pas des données collectées de leurs utilisateurs, de leur finalité et leur protection.

Des perspectives positives mais de sérieux enjeux à confronter

Face à cette situation d’insouciance, l’attente des usagers, qu’ils soient particuliers ou entreprises, a commencé à tendre vers plus de raison. Cela dit, sans entacher les perspectives d’évolution du marché qui continuent d’être vertigineuses avec une croissance des investissements atteignant les +14% par an.

En 2020, les investissements mondiaux dans l’IoT devraient franchir la barre des 1000 milliards de dollars. Gartner

À l’instar des équipements informatiques, tels que les ordinateurs ou les smartphones, les objets connectés font face à des enjeux environnementaux et sociaux complexes en raison d’impacts forts lors de leur fabrication. Cela dit, les enjeux de cybersécurité font prendre conscience du besoin de mieux encadrer le développement numérique, en raison de récentes cyberattaques échaudant certains acteurs économiques. Parfois comparé à un robot géant connecté à Internet qu’on ne saurait pas réparer, l’IoT donne du fil à retordre aux professionnels de la cybersécurité qui voient s’étendre de manière exponentielle le réseau d’appareils connectés à Internet.

L’exemple de Wannacry, la cyberattaque globalisée qui a bloqué de nombreux systèmes informatiques, illustre le caractère primordial de cet enjeu et du risque qu’il augure si le type d’équipements impactés s’étend aux objets connectés. En ce qui concerne les expériences vécues, en 2016 la cyberattaque Mirai avait ébranlé la sphère IoT. En raison d’un usage encore trop massif de mots de passe par défaut ou identiques, ce logiciel malveillant est parvenu à transformer des objets connectés en botnets (réseau de robots lui obéissant) afin de mener des attaques par refus de service distribué auprès d’organismes médiatisés, tels que l’hébergeur français OVH, ou le fournisseur de systèmes de noms de domaine Dyn, pour ne citer qu’eux.

Crédit photo : Bleepstatic

Les professionnels s’emparent de l’IoT pour leur digitalisation

Des utilisateurs bienveillants souhaitent intégrer l’IoT à leur quotidien, notamment les entreprises pour qui l’usage d’objets connectés constitue une réponse à la transformation numérique de leurs activités. De nos jours, l’usage de capteurs et l’analyse de données permet d’optimiser le process et l’expérience utilisateur. Rappelons d’ailleurs que ces dernières années, la recrudescence d’entreprises dites « numériques » a constitué l’essence même de leur activité, leur permettant de bousculer des acteurs standards désormais contraints de suivre la tendance pour rester dans la course.

Cette transformation numérique opérée par les objets connectés a longtemps fait sourire, notamment la promotion d’objets insolites. Sur fond de perspectives économiques démesurées et cybermenace bien réelle, le marché de l’IoT, quoiqu’encore imparfait, semble devenir le nouveau credo des entreprises. À l’heure de l’entrée en application du RGPD, elles seront obligées de veiller à la sécurité des données qu’elles traitent ! Mais cela suffira-t-il à parer les prochaines cyberattaques ?

Crédit photo : Shutterstock

Aymeric De Wispelaere