• #EcoGuideIT
  • #GreenIT
  • #iphone8
  • #Matériel
  • #obsolescenceprogrammee
  • #Smartphone

L’iPhone 8, un smartphone Green IT ?

Vous n’avez pas échappé à la nouvelle, Apple a sorti ses derniers iPhone 8 et 8 Plus en septembre dernier et prévoit l’iPhone X pour novembre. Comme à son habitude, la marque à la pomme a su susciter l’intérêt des médias et a fait de ces sorties un événement suivi de près aux quatre coins du monde. L’iPhone 8 fut promu à l’aide de teasing, breaking news, speach et autres anglicismes, comme le nouvel outil à se procurer absolument. La révolution de ce dernier résiderait dans sa capacité de charge rapide et sa mémoire flash plus conséquente, ce qui justifierait son prix plus élevé. Mais cette vitrine tient-elle ses promesses à l’usage ou le fruit luisant et coloré est-il gâté ? L’équipe EcoGuide IT pèse le pour et le contre afin que vous ne passiez pas pour une poire !

Le Green IT et les notions de responsabilités environnementales et sociales sont souvent des sujets à charge contre les iPhones. Considérés hors de prix, gourmands en métaux rares, peu durables, symboles du consumérisme par les voix anti-Apple, la marque et ses produits font débats. Il n’est pas rare de voir des articles fustigeant les iPhones ou alertant sur les divers problèmes rencontrés par les utilisateurs. Mais il n’en reste pas moins que l’entreprise continue de sortir de nouveaux téléphones et les iPhones sont toujours très nombreux en circulation, avec au dernier trimestre 2016 des ventes chiffrées à 78,2 millions d’unités, et se retrouvent parfois même entre les mains de ceux qui s’opposent à la société de consommation !

Il semblerait qu’Apple cherche à répondre à certaines des critiques concernant ses produits. C’est d’ailleurs sur des aspects tels que la durée de batterie et la performance, que l’entreprise a basé sa dernière campagne de promotion. Ainsi, l’accumulateur qui se décharge en moins d’une journée alors qu’on ne consulte que Facebook, Instagram, Tinder, Twitter, Snapchat, ses mails, Whatsapp et Deezer en même temps, deviendrait un mauvais souvenir grâce à la charge rapide et portative du nouveau téléphone. Une innovation attendue par les clients, qui nécessite tout de même l’achat d’un câble USB type-C lighting pour la modique somme de 29€. Cependant, outre le besoin d’acquérir un accessoire supplémentaire, cette charge s’avère, au final, ne pas être aussi performante que ce qui avait été vanté, bien que la marque communique sur son amélioration sous peu. Il n’en reste pas moins que jusqu’alors la charge via les chargeurs classiques se révèle plus efficace.
Niveau stockage, le minimum proposé est de 64 Go et le maximum, 256. Un paramètre intéressant à considérer au vu des besoins en capacités d’hébergement nécessaires pour installer les quelques jeux, photos, musiques, et autres applications essentielles dont il deviendrait presque impossible de se passer pour tout utilisateur de smartphone qui se respecte !

Malheureusement, l’appareil photo, l’écran et les hauts parleurs ne constituent pas une évolution majeure vis-à-vis des précédents modèles et les coloris sont limités, détail embêtant si l’on veut accorder téléphone et tenue vestimentaire ; il faudra certainement prévoir une virée shopping afin d’assortir sa garde-robe au gris sidéral. Jusqu’ici rien ne semble justifier le prix plus élevé du dernier iPhone, dont la fourchette de prix se situe entre 800 et 1000 €, hormis l’espace de stockage plus important. La raison de cette hausse pourrait résider dans la composition du téléphone dont les pièces seraient plus chères que ses prédécesseurs. En effet, le coût des composants et de l’assemblage de l’iPhone 8 s’élève à 247$, soit 9$ de plus que le 7. La mémoire flash augmentée et la technologie de recharge rapide sont les postes de cette hausse du coût de production, mais cela justifie-t-il une augmentation de prix de vente de l’ordre de 200€ ? Cette différence pourrait être due à la batterie plus petite, mais qui conserve sa performance, un aspect qui serait valorisable quant à l’utilisation amoindrie de métaux rares dans la composition des smartphones. L’iPhone 8 s’inscrirait-il donc dans une démarche Green IT ?
Afin d’en avoir le cœur net, vous pouvez comparer les différents modèles sur l’EcoGuide IT. Vous constaterez alors que les iPhones plus anciens sont à la fois moins onéreux et plus éco-responsables. En effet, tous affichent une note entre C+ et B-, tandis que l’iPhone 8 récolte un C- et le 8 Plus un E+. Une note légèrement plus basse qui s’explique par un Cycle de Vie noté D+, seuil que seul l’iPhone 6 a égalé jusqu’alors.

crédit photo : news.usc.edu

Outre les aspects matériels, le logiciel révèle également quelques surprises, notamment au travers de nouveaux automatismes apparus dans la version 11 du système d’exploitation iOS. Cette dernière active par défaut le Wi-Fi et le Bluetooth afin de permettre à votre petite machine de constamment effectuer les mises à jour dont elle a besoin. Toutefois, si la batterie et le processeur de l’iPhone 8 sont en partie conçus pour supporter cette nouveauté, ce n’est pas le cas des anciens iPhones encore concernés par les mises à jour qui seront alors ralentis et rencontrerons de nombreuses difficultés lorsque cette version y sera installée.
La mise à jour logicielle causerait des soucis pour accéder à des applications, telle que Spotify par exemple, et le temps de durée de vie de la batterie serait ainsi divisé par deux. Ce dernier aspect renvoi à la problématique de l’obsolescence logicielle. Bien que le matériel soit encore apte, le logiciel installé est codé de façon à ce que ledit matériel ne fonctionne plus de façon efficiente. La solution la plus simple, outre jeter son téléphone par la fenêtre car il met 5 secondes de trop pour ouvrir une application, serait donc d’acheter le nouvel iPhone puisque l’ancien ne fonctionne plus aussi bien qu’avant. Ce n’est pas la première fois qu’Apple est confronté à des accusations de la sorte, pointant du doigt l’obsolescence programmée de ses produits, qu’elle soit logicielle ou marketing. Cette dernière est non négligeable en raison du couplage de l’identité de marque à un fort attachement des clients à Apple. Cela permettant de poursuivre les ventes effrénées des smartphones de la firme à la pomme, malgré des prix in crescendo et des évolutions techniques mineures. N’oublions pas qu’il existe des alternatives à la marque qui soient plus durables et responsables.

Malgré un tableau assez sombre quant aux caractéristiques de l’iPhone 8, ce dernier pourrait être nuancé par la relative modularité des composants. Désormais la batterie et l’écran sont facilement démontables, un changement positif qui répond aux critiques concernant les batteries soudées et donc inchangeables avec lesquelles les iPhones 6 étaient équipés. Néanmoins,  le dos en verre, faisant partie des nouveautés différenciatrices, est compliqué à remplacer. L’entreprise iFixit accorde donc une note de 6/10 à ce dernier né, tandis que les anciens iPhones obtenaient 7/10. Une fois encore le nouveau smartphone semble ne pas être à la hauteur de ses prédécesseurs, bien que sa publicité s’appuie sur des aspects tels que l’augmentation de la performance et la promesse de la réalité virtuelle.

Un bilan négatif pour ce nouvel appareil dont il est compliqué de justifier le prix autrement que par l’augmentation des marges de la marque. Ce dernier avait pourtant été présenté comme une révolution, la huitième du nom, mais celle-ci n’est décidément pas verte. Alors que les constructeurs cherchent à adopter des comportements plus Green IT pour leurs produits, Apple semble n’en avoir cure. Ceci certainement dû au fait que la marque fut indétrônable durant plusieurs années, rattrapée aujourd’hui par Samsung , elle reste dans le top trois des leaders du marché et jouit d’une identité ancrée.  Mais il semblerait que de plus en plus de consommateurs s’orientent désormais vers des constructeurs plus accessibles et durables. Si Apple ne repense pas son modèle économique en le dirigeant vers le service plutôt que la vente, son hégémonie pourrait dégonfler à l’inverse des batteries de ses iPhones 8 Plus !

Juliette Bernier