• #Digitalisation
  • #Dossier
  • #Emplois
  • #Entreprises
  • #Solutions

Par quels moyens mettre en place une démarche de digitalisation en entreprise ? Dossier Digitalisation #2

Selon l’étude Bourne, 50% des chefs d’entreprises interrogés estiment ne pas détenir les compétences pour faire face aux transformations induites par la digitalisation. Face à ce contexte, quelles solutions existent pour surmonter leur crainte ? La réponse dans notre deuxième et dernière partie du dossier consacré à la Digitalisation.

Les raisons d’enclencher une transformation digitale sont nombreuses. En effet, en France, les opportunités d’embauches dans le secteur Informatique sont en hausse. Le syndicat professionnel du Numérique, Syntec Numérique, estime que la création d’emplois devrait augmenter de +0,2 point entre 2016 et 2017, avec des chiffres pour 2016 qui devraient dépasser les 14 000 emplois créés. Dans une période économique plutôt maussade, cette perspective constitue une motivation, aussi bien pour les entreprises que les employés !

Toutefois, un bémol subsiste. Ces embauches sont bien évidemment liées à des compétences en informatique et à la compréhension d’outils digitaux, entre autres. Or, ces compétences sont aujourd’hui mises en cause par 82% des Directeurs des Systèmes d’Information (DSI) qui considèrent que les formations actuellement proposées ne sont pas adaptées aux besoins des entreprises. L’étude menée par le cabinet Robert Half Technologies à l’origine de ce chiffre met ainsi en avant un problème lié, notamment, au manque de maîtrise à la sortie du cursus scolaire, ainsi qu’à un manque de polyvalence des profils au sujet du Digital et de ses applications.

Cependant, des solutions se mettent en place dans ce sens, mais encore faut-il connaître la marche à suivre pour digitaliser son entreprise ! Pour ce faire, le cabinet Persuaders a réalisé pour le magazine ADN, les 6 étapes clés à respecter:

  1. Une direction convaincue : pour parvenir à fédérer l’ensemble de l’entreprise à cette transformation, la décision doit venir d’en haut et le dirigeant doit avoir un discours fédérateur ;
  2. Connaître la maturité digitale de son entreprise : il est ici question d’être en mesure de déterminer son plan d’action. Pour cela, il faut identifier l’ensemble des enjeux inhérents à l’activité de l’entreprise ;
  3. Revoir son organisation : la digitalisation de l’entreprise entraînera très probablement des changements dans son organisation. Par exemple, dans la manière de manager et de communiquer ;
  4. Penser « usage client » avant de penser « outil » : par digitalisation, beaucoup entendent la mise en place d’applications et autres outils digitaux, comme par exemple, créer une application pour étendre une activité de vente déjà existante. Pourtant, le premier facteur de transition doit venir des retours clients ! Pour que votre activité soit en phase avec le marché, c’est à eux qu’il faut faire attention ;
  5. L’adhésion de tous les départements : sur ce point, nous revenons rapidement à l’étape 1 de la transformation ! Aucun service de l’entreprise ne doit être oublié ;
  6. Une évolution plutôt qu’une révolution : il ne suffit pas de démarrer une application pour être vraiment entré dans la digitalisation. Ces transformations demandent du temps et une vision de long terme, une évolution constante en somme !

Maintenant que la base est posée, comment cela se concrétise dans l’entreprise ? Quels outils sont à disposition pour réussir cette transition digitale ?

Dans les étapes présentées ci-dessus, mais également dans la première partie de notre dossier, nous vous parlions de l’impact du numérique sur le travail des employés. Afin que ces changements s’effectuent dans les meilleures conditions, l’entreprise a à sa disposition des outils de formation qu’elle pourra déployer auprès de ses services.

Les MOOC, par exemple, sont des formations en ligne accessibles à tous dispensées par un professionnel ou un professeur. Sur le même principe, les Corporate Online Open Course (COOC), sont des cours en ligne proposés par une entreprise auprès de ses collaborateurs. Dans le cadre des COOC, une entreprise en processus de digitalisation pourra accompagner ses salariés via des cours en ligne sur-mesure que chacun suivra à son rythme !

Toutefois, si l’entreprise souhaite externaliser cette démarche, il existe également des organismes de formations externes à destination de ce public, à l’instar de la formation de Google sur le marketing digital ou du MOOC Digital RH proposé par Unow, à destination de ce service central dans le processus de digitalisation que sont les Ressources Humaines.

Cegos est aussi un organisme auquel s’adresser pour suivre des MOOC. Il propose différentes formations à destination des entreprises, tel que « manager et développer la culture digitale ».

Les possibilités sont donc nombreuses, il est alors du rôle de l’entreprise et de son dirigeant de choisir la voie qui correspondra le plus à ses attentes et ses enjeux.

De même, afin d’instiller l’adhésion de l’ensemble des services de l’entreprise, il est possible de mettre en place des outils de communication collaboratifs permettant de transmettre des informations précieuses sur la démarche de digitalisation :

  • Créer par exemple, des séances de brainstorming pour récolter l’avis des collaborateurs sur la mise en place de la politique de digitalisation dans leurs services ;
  • Installer une messagerie instantanée pour permettre aux employés de communiquer entre eux plus aisément, avec Slack, leader sur le marché, ou encore WorkPlace l’application Facebook au travail qui a l’avantage d’avoir le même fonctionnement que la messagerie instantanée standard du réseau social ;
  • Collecter les retours et mettre en place des actions pour y répondre grâce à Wantoo.

Attention cependant à s’assurer que les collaborateurs soient bien au fait du fonctionnement de ces outils !

Un dernier point à garder en tête et qui peut même présenter un atout pour les entreprises le prenant en considération : l’impact environnemental de la digitalisation ! En effet, c’est un impact des nouvelles technologies qui est parfois oublié, mais l’usage des outils numériques (la navigation web, les emails, la dématérialisation, l’archivage etc.) a des conséquences concrètes sur l’environnement ! L’envoi d’un email engendre, par exemple, l’émission de 4 grammes de CO2. Le chiffre monte même à  7 tonnes de CO2 pour l’ensemble des requêtes Google générées sur une seule journée !

Ces chiffres font état de l’impact non négligeable d’Internet sur les consommations d’énergie et donc d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). La prise en compte de ces impacts constitue donc une opportunité pour l’entreprise de réduire ses dépenses énergétiques, mais aussi de se différencier de ses concurrents en adoptant un comportement responsable.

De nos jours, le passage à l’ère de la digitalisation est une nécessité. Cette transformation concerne tous les individus dans le cadre professionnel et personnel. C’est une modification de nos usages et de nos modes de consommation et de communication qui est en cours. Il est donc temps s’y mettre et pourquoi pas tout en respectant la planète ?

Crédit photo : http://blog.suntseu.com/2014/08/04/modeliser-le-parcours-client-pourquoi/