Pas de vacances pour le marché des terminaux informatiques !

Pour l’IT, secteur aux évolutions constantes, la trêve estivale fût de courte durée au vue des changements opérés durant juillet et août. Retour sur ce que vous auriez pu manquer ces dernières semaines !

2,5 milliards. C’est le chiffre avancé par le cabinet Gartner concernant sa prévision de terminaux informatiques vendus pour l’année 2015. Un chiffre qui peut paraître gigantesque mais qui cache d’autres informations plus précieuses. En effet, pour un total de 2,454 milliards d’appareils vendus, plus de 79% d’entre eux sont des…smartphones ! Soit 1,94 milliards d’unité écoulées. L’air de la mobilité ne profite cependant pas à tout le monde puisque les tablettes connaîtraient une baisse de 5,9% d’unités vendues pour l’année. L’engouement du lancement de cet équipement semble révolu et aucun signe n’augure une relance des volumes de ventes pour le moment. Pour les PC fixes, le déclin est latent mais serait temporaire puisque 2016 et 2017 s’annonceraient sous de meilleurs auspices. Actuellement, ce serait 300 millions de PC vendus en 2015 contre 314 millions pour l’année 2014, une paille comparé aux smartphones.

Bien qu’il s’agisse d’une étude, elle trouve un écho de taille puisque le géant HP, en parallèle à la publication de résultats trimestriels en déclin, a annoncé officiellement la scission de son activité en deux entités. Déjà ébranlé par sa place de leader cédée à Lenovo sur le marché des PC, le groupe connait maintenant une séparation nette entre la branche dédiée aux PC et aux imprimantes, HP Inc., et une autre aux services aux entreprises, HP Entreprise. Normalement prévue pour le 1er novembre, cette stratégie a certainement lieu en réaction au déclin de son chiffre d’affaires et de son bénéfice sur ces douze derniers mois avec respectivement -8% et -13% et plus particulièrement de son activité PC qui accuse une baisse de 13% de ses revenus.

Du côté des smartphones, la situation peut paraître plus difficile à cerner. Gartner annonce une croissance pour 2015 et IDC donne Samsung et Apple comme grands bénéficiaires de cet essor, le premier comme leader du marché et le second avec une progression des ventes à deux chiffres, les nouvelles ne s’arrêtent toutefois pas là. En effet, les constructeurs chinois arrivent en trombe derrière les deux constructeurs trustant le devant de la scène. Les constructeurs Huawei et Xiaomi, tous deux d’origine chinoise, débarquent sur le marché avec pour le premier une croissance supérieure à Apple (+48,1% d’appareils vendus contre +34,9% pour l’américain) et le second de bonnes performances malgré un marché cantonné à la Chine, premier marché mondial. En parallèle à ces signes de dynamisme du marché pouvant corroborer les prévisions, un autre constructeur ne connait pas le même engouement vis-à-vis de ces perspectives positives. En effet, en cette fin d’août, un an après un plan de restructuration de 18 000 postes, Microsoft a annoncé la fermeture de l’usine de Salo en Finlande dont il avait hérité après le rachat de Nokia. C’est ainsi 2300 postes, sur les 7800 licenciements prévus cet été par le constructeur, qui sont à prévoir. Un revirement stratégique très coûteux sur le plan social mais dû, comme pour HP, à un résultat trimestriel en baisse et imputable à la branche smartphone du groupe.

Enfin, et c’est là que la perception des tendances du marché du smartphone peut paraître abstraite, après l’Europe c’est la Chine qui donne les premiers signes d’une possible stagnation de ce marché ! Le premier marché mondial a vu ses ventes baissées de 4% par rapport à l’année dernière et les primo-accédants se font rares laissant la place à un marché axé sur le remplacement de terminal. Bien qu’il reste de nouveaux terrains à conquérir pour les constructeurs de smartphones (Moyen-Orient, Afrique ou Europe de l’Est), la Demande mondiale semble se « tarir » assez vite sur ce segment et présagerait ainsi une révision à la baisse du nombre de terminaux mobiles vendus d’ici les prochaines années. Baisse pouvant orienter les acheteurs finaux vers une recherche de terminaux appelés à durer, à l’instar du Fairphone qui connaît un développement modeste mais bien réel et qui propose surtout une réparabilité totale de chacun de ses composants (cf. précédents articles ici et ici ).

Outre ces évolutions qui peuvent causer un certain tumulte d’un point de vue social, comme on le voit avec Microsoft qui ne parvient pas à égaler les constructeurs chinois dans la montée en puissance de son activité smartphone, c’est surtout de possibles changements dans les volumes de productions qui pourraient être à prévoir. Quand on sait que la phase de production est la plus polluante du cycle de vie d’un terminal informatique, l’enjeu n’est pas négligeable d’autant plus que même la fin de vie de ces produits nécessite un retraitement efficace pour éviter les pertes dans la nature de composants polluants. Par conséquent, si le marché de l’IT arrive à une relative saturation, la production pourrait ralentir sa cadence et surtout les pressions qu’elle exerce sur les ressources naturelles nécessaires et leur disponibilité limitée et dans le cas d’un « marché de remplacement », les DEEE arriveront en grand nombre dans les décharges et un retraitement efficient de ces derniers sera toujours plus vital !

En clair, la perspective d’une saturation de la demande nécessitera de la part des constructeurs une prise en compte accrue des enjeux environnementaux sous-tendus. Bien que des filières de DEEE existent déjà ou que des entreprises mettent en place des stratégies RSE, à l’heure actuelle les enjeux environnementaux ne sont pas encore pleinement intégrés et montrent que ces processus méritent une attention toute particulière en vue de les rendre plus efficients.

Sources :
© http://www.silicon.fr/25-milliards-de-terminaux-informatiques-vendus-2015-121300.html
© http://www.silicon.fr/microsoft-ferme-usine-nokia-de-salo-2300-suppressions-emplois-124676.html
© http://www.silicon.fr/hp-separe-deux-resultats-t3-2015-124596.html
© http://www.silicon.fr/marche-smartphones-stagnation-gartner-124486.html
© http://www.silicon.fr/samsung-reste-leader-smartphones-devant-apple-huawei-122755.html