• #food
  • #locavore
  • #recettes
  • #reseauxsociaux

Petit guide utile de la cuisine responsable en ligne !

L’ère digitale fourmille de sites, applications et autres médias dédiés à l’univers culinaire. Recettes, portraits de chefs et questions sociétales, la nourriture passionne. L’équipe EcoGuide IT vous propose de découvrir la liste, non exhaustive, des médias digitaux qui démocratisent la cuisine durable, responsable, et nous font réfléchir à notre alimentation.

Les podcasts pour apprendre 

Ecouter une émission de radio est possible à tout instant grâce aux podcasts disponibles sur nos smartphones, télévisions connectées et ordinateurs. Certes l’image et l’odeur n’y sont pas (encore) inclues, mais des programmes peuvent vous ouvrir l’appétit et participer à votre éducation culinaire. On va déguster, une création de France Inter animée par François-Régis Gaudry, propose des thèmes aussi variés qu’une salade d’été : l’amande, la cuisine Russe, mais aussi la découverte de chefs tels qu’ Alice Waters, militante pour un concept « d’éducation comestible » associant l’enfant à chaque étape du processus nourricier (de la Terre à l’assiette). De bonnes adresses et de bonnes recettes, mêlées à une approche durable de la cuisine, en faveur du vivant. S’il y est question de viande, le respect de l’animal et de son éleveur y sont défendus bec et ongles. Preuve que la cuisine traditionnelle peut être éthique et durable. La nourriture est un sujet de conversation essentiel en France. Manger n’est pas un acte anodin. Nora Bouazzouni et Mélissa Bounoua s’interrogent dans Plan culinaire sur notre alimentation via un angle sociologique, scientifique et des questions percutantes comme l’addiction à certains aliments industrialisés. La promesse de conscientiser l’acte de se nourrir et d’élever le débat lors de sa pause déj ou café.

Crédit photo : Plan culinaire

Des sites pour passer à l’action

Questionner son alimentation et approfondir sa culture culinaire nourrissent nos neurones à défaut de contenter notre estomac. Internet dégouline de sites de recettes de cuisine, mais certains tirent leur épingle du jeu grâce à leur esthétique et leur vision de la cuisine durable, accessible et saine. C’est l’angle adopté par Marie Laforêt et son blog 100% végétal, proposant des recettes végétaliennes adaptées à toutes les bourses, envies et connaissances. Cuisine saine certes, mais surtout gourmande. Le végétal ne se limite pas à manger des graines et des carottes, vous apprendrez à cuisiner des burgers et des gâteaux aussi savoureux qu’esthétiques, qui feront impression lors de votre prochains dîner en ville.
Si votre niveau d’anglais le permet, le site de Deliciously Ella propose également des recettes respectant l’environnement. Et si vous êtes hermétique à la langue de Shakespeare, les photos et les couleurs des plats suffiront à vous mettre aux fourneaux et manger des légumes !

Crédit photo : Deliciously Ella

Magasins et magazines investissent le filon 

Désormais les magasins d’alimentation et les magazines ne se contentent plus de vendre et promouvoir des articles. Le digital permet la diffusion de vidéos en ligne. L’aubaine est trop belle pour laisser le marché aux Youtubeurs. De nombreuses marques de supermarchés s’arment grâce aux chefs de renom pour vendre leurs produits. Une méthode de marketing aux antipodes de la durabilité ? Pas nécessairement. Le réseau de magasins indépendants la vie claire brise cette image en proposant des vidéos de recettes en accord avec les saisons, l’écologie et le goût ! L’enseigne propose aussi un éveil à l’agriculture biologique via la Bio Académie, ainsi que des conseils en naturopathie pour apprendre à mieux se nourrir et prendre soin de soi grâce aux plantes.
Les magazines aussi se renouvellent pour réussir leur mutation digitale. La cuisine et les recettes ne concernent plus uniquement les magazines « féminins », la preuve avec Brut unissant simplicité et durabilité. Florent Ladeyn propose des recettes anti-gaspi qui profiteront à votre porte-monnaie et vos papilles !

Les comptes Instagram qui font saliver

Réseau roi de la beauté dans l’assiette, Instagram et ses filtres ont réussi le pari de rendre une carotte sexy ! Dans ce monde, l’apparence à son importance, même pour vos repas. Pour un déjeuner réussi, il faut une photo parfaite. Rien d’éthique ou de naturel ? Détrompez-vous. Composer une belle assiette n’est pas réservé aux chefs étoilés, publiant des photos de pâtisseries féeriques, mais irréalisables pour la cuisine domestique. De nombreux instagrameurs postent les photos de leurs plats et rencontrent un franc succès. Mathilde et son compte Adopte un gâteau offrent des clichés de pâtisseries dignes des magazines. La pièce montée pour un anniversaire qui paraissait infaisable est démystifiée. Les recettes de Juliette pourront convaincre les plus réticents, avec des plats sans chichi mais jolis ! Des compositions avec des produits de saison, sains et biologiques !

Les applications mobiles pour transformer les restes  

L’art d’accommoder les restes de nos grands-mères n’est plus sur le déclin grâce aux applications mobiles. Ces dernières s’adaptent au contenu de votre réfrigérateur. Frigo magic vous fait la promesse que les ingrédients de votre recette du jour sont déjà dans votre réfrigérateur. Des économies, pas de gaspillage et du temps gagné, sont les arguments étoffant l’argumentaire alléchant de cette application gratuite riche d’un répertoire de 4 000 000 recettes. Dans la même veine, Icuisto recèle d’un panel élargi de recettes concoctées à base de « fonds de placards » et propose des systèmes d’alertes lorsque les aliments que vous avez arrivent à expiration pour prévenir leur gaspillage. L’application propose également des recettes adaptées aux intolérances alimentaires et éveille l’utilisateur à la consommation de produits sains en l’orientant vers de bonnes alternatives.

Crédit photo : Natura sense

L’univers culinaire en ligne permet à tous de s’initier à la cuisine. Pour toutes les bourses, la cuisine durable se révèle accessible, gourmande et rapide. Recettes, photos et vidéos n’ont pas fini de vous mettre l’eau à la bouche.

Juliette Bernier

Crédit photo de couverture : Le Monde