Quand des géants de l’IT donnent l’exemple en termes de stratégie RSE

Ces dernières semaines, deux entreprises reconnues dans le monde de l’IT, Apple et Konica Minolta, ont chacune déclaré vouloir réduire l’impact carbone de leur secteur d’activité via des plans d’actions en faveur du développement des énergies renouvelables.

C’est par le biais d’un communiqué de presse que Konica Minolta a répandu la nouvelle. Depuis deux mois, le géant japonais du secteur des systèmes d’impression a lancé un nouveau service appelé « Pack Compensation carbone ». À destination des entreprises et des professionnels des Arts Graphiques, celui-ci a pour intention de lutter contre le réchauffement climatique en tentant de réduire à zéro l’impact carbone des impressions. Après adoption du pack par une entreprise, cette dernière bénéficie d’un calcul des émissions carbone de ses systèmes d’impressions tout au long de leur cycle de vie. Une fois quantifiées, celles-ci sont compensées par le biais de projets de compensation carbone certifiés. Le soutien de Konica Minolta à ces projets s’opère via une collaboration avec Climate Partner, société spécialisée dans les solutions professionnelles dédiées à la protection du climat. Ils concernent le développement de trois types de source d’énergies renouvelables différentes : l’énergie éolienne en Turquie, la récupération de méthane en Chine et l’hydroélectricité en Indonésie et au Brésil.

Cette volonté de rendre l’impression neutre en impact carbone reste tout de même un outil de communication permettant de valoriser la démarche RSE des entreprises, puisque pour attester de leur engagement en faveur de la compensation carbone, un système de certifications et d’étiquetages sur les documents marketing et les communiqués de presse est possible. Un système bénéfique pour les entreprises qui, en adoptant le pack, peuvent montrer leur implication dans une démarche RSE. Pour Konica Minolta, c’est aussi un bon moyen de communiquer son souhait d’agir en faveur du développement durable et surtout d’asseoir son statut d’entreprise responsable du secteur des systèmes d’impression.

Dans la lignée des énergies renouvelables, c’est Apple qui pérennise une réputation déjà bien établie dans le domaine. En parallèle à une première place dans le rapport Clicking Clean de Greenpeace grâce à un apport d’énergies 100% renouvelables pour ses datacenters, la firme de Cupertino persiste et signe afin d’étendre ses projets d’énergies renouvelables aux sites de production en Chine. Actuellement, Apple travaille en partenariat avec des entreprises chinoises sur un projet qui inclurait deux centres photovoltaïques de vingt mégawatts pouvant produire jusqu’à 80 millions de kilowattheures par an. D’après Apple, 87% de ses opérations mondiales reposent actuellement sur des énergies renouvelables et avec l’entrain dont fait preuve la firme, il est clair que ce taux progressera dans les années à venir.

Konica Minolta et Apple font ici preuve d’engagement actif dans leur démarche RSE. Bénéfique sur le plan environnemental, ces stratégies sont aussi de puissants outils de communication permettant à ces marques de véhiculer une image positive de leurs activités, un modèle gagnant-gagnant visiblement bien maîtrisé.

Sources :
© http://www.infodsi.com/articles/156997/konica-minolta-propose-entreprises-ameliorer-image-marque-pack-compensation-carbone.html
© http://www.infoburomag.com/news/konica-minolta-devoile-le-pack-compensation-carbone–10591.aspx
© http://actu-rse.com/fil-actu/environnement/limpression-a-neutralite-carbone-avec-konica-minolta_06-07-2015_actu-1310
© http://www.apple.com/fr/pr/library/2015/05/11Apple-Announces-New-Environmental-Initiatives-in-China.html