• #Digitalisation
  • #Emploi
  • #Entreprise
  • #Fracture numérique
  • #Recrutement

Quels sont les enjeux de la digitalisation pour les entreprises ? Dossier Digitalisation #1

La digitalisation touche tous les types d’entreprises, quelle que soit leur activité. Elle engendre des transformations dans la manière de manager, de travailler et de communiquer. Découvrez dans cette première partie de notre dossier consacré à cette transition, les différents enjeux que revêt le passage au digital pour les entreprises.

À l’origine, la digitalisation est l’utilisation du numérique pour le traitement de l’information, sa fonction se limitait alors à la numérisation. De nos jours, dans son sens le plus large, elle va toucher l’organisation même de l’entreprise, son management, ses salariés et requiert qu’une nouvelle politique se mette en place.

b

Le constat : la nécessité de passer au digital

b

La transformation digitale devient une nécessité pour l’entreprise, même si pour certaines d’entre elles, start-ups en tête, leur organisation est déjà propice à la digitalisation. Le challenge tient donc plus à la capacité des entreprises dites « classiques » à se transformer et à innover, tout en prenant le cap de la digitalisation.

En effet, l’un des principaux enjeux pour une entreprise est de rester compétitive. De ce fait, le phénomène de digitalisation peut devenir impératif. Pour les entreprises « classiques », garder une position concurrentielle face à des entreprises plus jeunes, qui ont intégré le digital dès la création de leurs offres et dans leur management, devient donc un enjeu vital pour rester dans la course.

Cependant, pour certains secteurs d’activité, leur digitalisation rapide peut aussi amener à une forme d’exclusion des personnes n’ayant pas de formation nécessaire à l’utilisation d’outils numériques ou bien à leur compréhension de manière générale. La réduction de la fracture numérique devient aussi un enjeu économique et social !

f

Le changement : les enjeux économiques et sociaux

 

« La transformation digitale représente avant tout un défi culturel, de par la diversité des collaborateurs formant une entreprise. » David Bernard, CEO et Co-fondateur d’AssessFirst

Au-delà de la capacité des entreprises à utiliser les nouvelles technologies dans leur activité, il est primordial d’accompagner, par un processus d’acculturation, les collaborateurs à l’arrivée du digital dans toutes les sphères de leur entreprise. En effet, cette mutation demande de repenser le fonctionnement établi, d’apprendre à traiter la profusion de données qui se dégagent de l’activité de l’entreprise, de faire de ces données une force commerciale et d’appréhender les questions de « contrôle ». La digitalisation a participé, en outre, à la démocratisation du télétravail et à l’essor du Bring Your Own Device (BYOD).

Face à ces changements et à la volonté de faire de la transformation digitale un atout pour l’entreprise et ses collaborateurs, on constate que ces derniers ont déjà intégré l’importance du digital dans l’économie de demain. En effet, d’après une étude de TNS Sofres, sur 200 salariés interrogés, 63% affirment que le digital va avoir un impact très fort sur leur travail et 48% considèrent que celui-ci en a déjà un sur leur activité.

Mais comment appréhender ces impacts ? Une partie de la réponse tient à une fonction déjà centrale dans les entreprises qui prend alors encore plus d’envergure. Il s’agit des services de Ressources Humaines (RH), en charge du recrutement, mais aussi du bien-être au travail et de l’épanouissement des collaborateurs. Ainsi, les services RH sont eux-mêmes au cœur de la transition puisque le digital transforme également la manière de recruter, à travers l’essor des sites de recrutement, des formats de candidatures ou des tests de recrutement, etc. Un challenge à relever quand on sait que la digitalisation va s’accompagner d’une reconversion d’un certain nombre de métiers. Les tâches les plus « simples » seront certainement automatisées dans un futur proche, laissant la place à de nouvelles fonctions. De la sorte, pas moins de 20% des emplois seront redirigés d’ici 2020 !

Dans l’étude menée par Avanade sur 500 cadres et chefs d’entreprises du domaine des TIC du monde entier, les interrogés prévoient « un accroissement d’un tiers des revenus de leurs entreprises d’ici 5 ans grâce aux nouvelles technologies ».

La digitalisation pourrait ainsi être bénéfique pour les entreprises. En termes de création d’emplois, de nouvelles structures voient le jour et se spécialisent, par exemple, dans l’accompagnement des entreprises en cours de digitalisation. De nouveaux emplois se créent aussi pour répondre à de nouveaux besoins induits par des outils tels que le Big Data. Des compétences dans le traitement des données, la sécurité de l’information, entre autres, deviennent alors très recherchées par les services de recrutement.

Toutefois, la création d’emplois et la pérennisation de l’économie risquent de ne pas profiter à tous. La fracture numérique, encore fortement présente, n’offre pas les mêmes possibilités à tous les profils et pousse les entreprises à proposer des solutions pour y remédier.

60% de la population ne profite pas de la digitalisation, il faut anticiper et « éviter de créer avec [elle] une nouvelle classe marginale ». 

Le « Rapport sur le développement dans le monde 2016 : des dividendes du numérique » de la Banque mondiale estime que la digitalisation a, sans conteste, un aspect positif pour l’activité des entreprises qui auront suivi la transformation, tout en contrastant que ce sont 4 milliards de personnes dans le monde qui n’ont toujours pas accès à Internet.

Le digital et les nouvelles technologies interviennent comme acteurs centraux dans la transformation de notre économie et dans le fonctionnement de nos Sociétés. Pour y parvenir et en faire profiter tout un chacun, le chemin est encore long. D’après Jim Yong Kim, Président du Groupe Banque mondiale, il est de la responsabilité des pays « d’améliorer leur climat des affaires, investir dans l’éducation et la santé, et promouvoir la bonne gouvernance. »

Il s’agit là d’une des questions que nous traiterons dans la seconde partie du dossier, à savoir, qu’est-ce qui est mis à disposition des entreprises pour se digitaliser et que font ces dernières pour rendre cette transition profitable ? Rendez-vous la semaine prochaine pour le découvrir !

Crédit photo : http://www.cultivezvostalents.fr/wp-content/uploads/2015/12/digitaliation-de-la-formation.jpg