• #Environnement
  • #Numérique
  • #Pollution

Quels sont les impacts du Numérique sur l’Environnement ?

Le terme de « pollution », s’agissant aussi bien de pollution de l’air, de pollution de l’eau, ou encore de pollution des sols, est une thématique qui revient fréquemment au cœur des enjeux environnementaux et sociaux qui touchent la Société. Saviez-vous ainsi que le Numérique entraîne également un phénomène de pollution ? L’équipe EcoGuide vous propose d’en analyser les enjeux, qui à l’image des autres pollutions, revêtent également des impacts environnementaux certains.

Le Numérique a d’abord été perçu comme une façon de réduire nos impacts, le principe de dématérialisation a entraîné une réduction des consommations de papier et donc une réduction des émissions relatives à la fabrication du papier et au phénomène de déforestation, cela limitant notre impact sur l’Environnement. Toutefois, le site Novethic précise dans un article que le Numérique représente déjà pas moins de 2% des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), un chiffre qui devrait doubler d’ici à 2019. Le site e-rse en association avec le club Green IT a réalisé une infographie « l’empreinte environnementale numérique des salariés » reprenant un ensemble de chiffres parlant sur les pollutions et consommations de ressources et de matières induites par l’utilisation du Numérique.

Le numérique dans son sens le plus large englobe du stockage de donnée à la conception logicielle jusqu’aux équipements high-tech, chacun des domaines étant synonyme de pollution.

Concernant les produits IT, pour réduire ses impacts, la première question à se poser est de savoir quand est-ce qu’ils consomment le plus ? C’est ainsi durant les phases de fabrication et d’utilisation que les impacts environnementaux de l’IT sont les plus forts.

Il est important donc de sensibiliser les fabricants : c’est-à-dire les grandes marques de produits high-tech pour les amener à produire de manière plus responsable. Les consommateurs sont également concernés au moment de l’achat de leur équipement. Ces derniers doivent se poser les bonnes questions avant d’acheter: qui est la marque ? Que fait-elle pour l’environnement ? De quoi est composé mon appareil ? En abordant ces questions, le consommateur a la possibilité de réduire dès son achat l’impact de son équipement, en choisissant par exemple un produit plus éco-conçu ou ayant une consommation énergétique moindre.

Ce n’est pas le seul moment où le consommateur peut agir, en effet, durant la phase d’utilisation de son device, il possède également un pouvoir d’action permettant de réduire l’impact du produit sur l’environnement. Par la mise en place de bonnes pratiques d’utilisation, le consommateur peut à plusieurs degrés réduire ses consommations d’énergie mais également allonger la durée de vie de son équipement. Allonger la durée de vie a un impact direct sur la fabrication de nouveaux appareils. Ainsi, en limitant le taux de renouvellement, la demande en produit diminue et de ce fait les impacts fabrication également.

bonne pratique utilisation

Crédit photo : EcoGuide IT

La croissance des objets connectés pourrait, par ailleurs, rendre moindre les résultats des efforts réalisés par les fabricants et les consommateurs, du fait que les enjeux associés aux équipements IT traditionnels (smartphone, pc, tablettes) ne sont pas appliqués à l’Internet of Things (IoT). Les fabricants d’objets connectés ont, ainsi tout intérêt à appréhender les enjeux environnementaux relatifs aux phases de fabrication et d’utilisation de leurs objets connectés au même titre que pour les autres produits IT.

Afin de réduire l’impact du Numérique, il faut également prendre en considération l’impact du web, en améliorant sa conception il est possible de limiter sa consommation en énergie par exemple. Des éléments de réponses ont été apportés lors de la conférence « Quelle est l’empreinte du web ? Et comment la réduire ? » tenue par le club Green IT le mois dernier.

Le stockage des données est le dernier axe sur lequel il est important d’agir afin de diminuer les impacts environnementaux du Numérique. Quand l’on parle de stockage de données, cela revient à mettre l’accent sur les datacenters. Energivores de nature, ces derniers sont devenus un cheval de bataille pour les entreprises IT, comme Apple qui a investi dans les énergies renouvelables afin d’alimenter à 100% ses datacenters.

Le secteur IT s’investit de manière générale dans des projets Green IT, visant à réduire leurs impacts sur l’ensemble de leur activité.

La prise de conscience est enclenchée, les acteurs du secteur IT multiplient les initiatives en faveur des énergies renouvelables et plus globalement mènent des politiques de réduction de leurs impacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie du produit. Des signes encourageants qui pourraient, on l’espère, inverser la tendance et rendre l’utilisation du Numérique responsable et durable.

Crédit photo : http://www.ecoloinfo.com/