• #Equipement IT
  • #Initiative responsable
  • #Repar'tout
  • #Réparation

Réparer au lieu de jeter ou de racheter !

En février 2014, l’association Zero Waste France a lancé son mouvement en faveur du zéro déchet. Ce concept entend faire intégrer aux consommateurs le réflexe à avoir avant de jeter un de ces équipements IT : le réparer !

L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) a rédigé le mois dernier, un avis concernant le taux de remplacement élevé des équipements IT et les facteurs liés. Le premier facteur tient, bien évidemment, au phénomène de mode. En effet, au sein d’une même marque de nouvelles gammes sont commercialisées chaque année, voire deux fois par an, incitant les consommateurs à changer pour un modèle plus design, plus modulable, plus grand, plus performant (…) régulièrement. Ce n’est toutefois pas la seule explication, les contraintes inhérentes à la réparation sont également, pour beaucoup, un frein poussant à l’achat.

Ce phénomène est lié aux habitudes de consommation de notre Société. Ces dernières ont été permises par notre modèle économique (prix toujours plus compétitif) ainsi que par les techniques de vente des marques afin d’augmenter leurs recettes. Il est vrai, qu’il est parfois plus rentable de racheter un nouvel appareil que de réparer son « vieux » modèle. L’indisponibilité des pièces de rechange est aussi l’une des raisons mises en avant par l’ADEME, justifiant que les consommateurs préfèrent acheter un nouvel appareil plutôt que de réparer l’ancien.

Ces comportements de consommation sont communs à la majorité des individus alors qu’ils comportent de nombreux effets néfastes pour l’environnement. Les réparations permettent d’allonger la durée de vie des produits et de ce fait, limitent les cycles de production de nouveaux équipements. Produire moins permet donc de réduire les pollutions (sols, eaux, air) liées principalement aux phases de fabrication et de transport, ainsi que le phénomène de raréfaction des matières premières.

Une prise de conscience se fait sentir dans la Société avec le développement des filières de réparation pour les appareils électroniques. Le concept des Repair Café, dont nous vous avions déjà parlé, se multiplie dans les grandes villes, comme à Londres sous le nom de Restart Project. Le principe de ces lieux est de permettre la rencontre entre des réparateurs bénévoles et particuliers pour des réparations d’appareils IT, mais également d’équipements en tous genre. Un moyen à la portée de tous pour éviter de jeter !

Du côté des entreprises, Samantha Pastour a créé en 2012, Repar’tout avec l’idée d’intégrer dans les entreprises les notions de réparabilité. La fondatrice de Repar’tout a, dans un premier temps, travaillé à former des réparateurs au métier de réparations d’équipements électroniques.

Aujourd’hui, l’entreprise propose  plusieurs offres, à savoir le RepairDay, où Repar’tout vient dans les entreprises afin de réparer les équipements personnels apportés par les employés. Elle propose également des ateliers de team building autour de la réparation appelés RepairLab. Enfin, avec Pick & Fix, la société a développé une offre de service de ramassage et de réparation périodique des appareils en panne dans les entreprises.

repar'tout

Crédit photo :  Repar’tout

En sensibilisant les particuliers et les entreprises à la réparation des matériels IT, mais également en leur permettant de réaliser des économies par un renouvellement des équipements moins fréquent, Ces initiatives offrent à la Société des solutions IT durables que l’on espère voir se développer !

Crédit photo : allo-téléphone