• #corecyclage
  • #economiecirculaire
  • #ess
  • #plateformenumerique
  • #reemploi
  • #startup

Retour d’expérience : Co-Recyclage, une entreprise au service du réemploi !

L’un des enjeux environnementaux de notre société réside dans notre capacité à produire moins de déchets. Lorsque l’on sait qu’une cartouche d’encre peut mettre entre 400 ans et 1000 ans pour se dégrader occasionnant pendant ce temps des effets néfastes sur l’environnement, trouver des solutions devient primordial. Et si une partie de la solution se trouvait dans la démocratisation de la réutilisation ? Aujourd’hui bien que présente, il n’est pas dans les habitudes de chacun de l’encourager. En créant une plateforme de don, l’entreprise Co-Recyclage entend faciliter cette démarche aux particuliers et aux professionnels réduisant de fait la part de nos déchets « inutiles ». L’équipe EcoGuide a rencontré Renaud Attal, co-fondateur de Co-Recyclage :

La naissance de Co-Recyclage en quelques mots,

Les fondateurs de Co-Recyclage, Thomas Duclos-Chanteaud et Renaud Attal sont entrepreneurs. L’un a travaillé en tant que chef de projet chez Veolia entre autres activités entrepreneuriales, tandis que le second a choisi de monter son entreprise dans le marketing mobile par SMS.

En 2011, l’idée de Co-Recyclage naît de plusieurs constats liés à leurs expériences. D’une part, pour Renaud, le déclic est venu lors du renouvellement du mobilier de son entreprise. Ainsi pour ce mobilier même récent, il existait peu, voire aucune solution de don possible. Même constat pour Thomas, côté des particuliers, au moment de son déménagement à l’étranger. Il existe des sites de revente de mobilier de seconde main, mais aucun service centralisé de don d’équipement en tous genres et ouvert à tous. C’est d’ici que les deux entrepreneurs ont mûri l’idée d’un service grand public permettant aux entreprises, associations et particuliers de donner et trouver des objets gratuits qui bénéficieront d’une seconde vie.

Co-Recyclage qu’est-ce que c’est alors ?

Une entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) fonctionnant sur un modèle collaboratif. Son crédo : fournir des équipements fonctionnels et de qualité à ceux qui en ont besoin, proposer un espace numérique d’échange entre l’offre et la demande du marché du don, en plein renouveau. Co-Recyclage se place comme un intermédiaire entre les donneurs d’équipements et les récepteurs, en permettant à l’un de donner ses matériels simplement, et à l’autre d’avoir une vue complète grâce à une plateforme numérique mutualisant les besoins de chacun.

En effet, Co-Recyclage se démarque dans sa volonté d’utiliser la technologie au service de l’écologie. L’entreprise développe une plateforme web évolutive mise à disposition des particuliers et une seconde à destination des professionnels. Pour les besoins de réemploi interne, la plateforme est disponible en marque blanche (aux couleurs des entreprises et administrations). La plateforme peut alors s’adapter à tout type de chantier : déménagement, déconstruction, gestion d’un parc de stockage, etc., répondant ainsi aux besoins de chaque client et en permettant un taux de réemploi d’équipements et de matières premières optimum.

Pour les professionnels, l’outil est disponible via une licence d’utilisation leur donnant accès à toutes les fonctionnalités de la plateforme ainsi qu’à l’ensemble de ses mises à jour ! De la sorte, si pour un besoin client une nouvelle fonctionnalité est ajoutée, elle bénéficie à tous les clients et utilisateurs de la plateforme.

Pour les particuliers, l’accès grand public est entièrement gratuit. Côté fonctionnement, après une inscription simple, l’utilisateur peut proposer un objet au don et récupérer un bien. Des fonctionnalités de filtres sont disponibles pour que l’utilisateur puisse préciser son besoin et sa zone de recherche. Une fois l’objet trouvé, il ne reste plus qu’aux deux parties à prendre contact pour la « transaction ». La plateforme s’inscrit ainsi comme une vraie solution responsable qui connecte les gens localement et favorise la pratique du don !

Quelle garantie souhaitez-vous apporter aux utilisateurs ?

La démarche B2B de Co-Recyclage s’inscrit dans une volonté de durabilité et cela s’exprime dans la garantie de traçabilité. L’ensemble des matériels transitant par l’entreprise sont répertoriés et bénéficient d’informations les concernant. Des bordereaux sont remis aux organismes donateurs pour chaque équipement donné, cela va de même pour l’ensemble des produits qui partent au recyclage. Co-Recyclage effectue alors une double vérification grâce à l’utilisation des technologies.

Avez-vous un chiffre sur les tonnes de matériels récupérés grâce à votre entreprise ?

En 2015, l’entreprise a traité 847 tonnes de mobilier, matériels et matériaux avec un taux de réemploi de 59% ! Nous avons connu une hausse en 2016 avec 1300 tonnes de mobilier, matériels et matériaux pour un taux de réemploi de 69%.

C’est une démarche qui demande l’apport de compétences variées, avec qui travaille Co-Recyclage ?

Les interlocuteurs sont, en effet, variés : transporteurs, déménageurs, démonteurs, recycleurs, etc., L’entreprise travaille principalement avec des structures de l’ESS mais également avec les prestataires de nos clients qui sont parfois tenus à des cahiers des charges et des prestataires spécifiques. La volonté de Co-Recyclage réside dans la cohérence de sa démarche dont la traçabilité, avec celle de ses partenaires, est un critère indispensable.

Pour le recyclage matière plus spécifiquement, l’entreprise travaille avec des organismes agréés tels que des recycleurs et éco-organismes.

Pour illustrez l’action de Co-Recyclage, un exemple de projet ?

À l’occasion de la COP 21 en fin d’année 2015, l’entreprise s’est chargée de la récupération de matériels au démontage de la conférence. Il s’agissait là, aussi bien de bois, placo, isolant, etc L’entreprise a redistribué gratuitement tous les équipements, dont une partie a, par exemple, été récupérée par un collectif d’artistes pour réaliser la scénographie de l’exposition Le Grand 8 qui s’est tenue à La Réserve Malakoff.

Et pour la suite ?

L’entreprise souhaite poursuivre le développement d’outils numériques et d’activités complémentaires tout en essaimant le modèle sur l’intégralité du territoire français et à l’international !

Affaire à suivre !

Crédit photo : EcoGuide IT

Sources :

Chiffre 400 à 1000 ans http://www.francetvinfo.fr/dechets-du-quotidien-impact-durable-sur-l-environnement_595607.html