• #Reconditionnement
  • #Samsung
  • #Smartphone

Samsung a trouvé la solution pour sauver ses Galaxy Note 7 de la poubelle !

Après une année noire, le Galaxy Note 7 s’avère renaître de ses cendres. Pourtant promis à une fin prématurée en raison des défauts de fabrication menant parfois à des combustions spontanées du terminal, Samsung a trouvé la parade afin d’éviter au modèle de finir dans les poubelles. La solution : une filière de réemploi à échelle industrielle !

De nos jours, le contexte Numérique dans lequel nous vivons permet à l’Information de circuler très rapidement à travers le monde et de répandre ainsi une nouvelle en peu de temps grâce à Internet et son réseau globalisé composé de réseaux sociaux, forums et autres vecteurs d’informations divers et variés. Ce contexte, Samsung en a fait les frais l’année dernière lorsque son modèle de smartphone haut de gamme, le Galaxy Note 7, s’est révélé défectueux au niveau de la batterie et surtout, dangereux pour ses utilisateurs.

Suite à cette révélation, le géant coréen s’est retrouvé dans une tourmente de laquelle il a peiné à se sortir. C’était en tout cas vrai jusqu’à une annonce au printemps dernier où le constructeur a fait part de trois principes qu’il s’engagerait à respecter pour que « les Galaxy Note 7 soient recyclés et traités de manière écologique. » Ses trois principes sont les suivants :

  1. Veiller à ce que les appareils soient considérés comme réemployables ou louables lorsque cela est encore possible;
  2. S’assurer que les composants en état de marche soient réutilisés;
  3. Extraire les métaux du téléphone en suivant des méthodes respectueuses de l’environnement.

En effet, suite au rappel des smartphones, la crainte était que les terminaux mobiles finissent au rebut alors que leur durée de vie n’était que de quelques semaines. La fabrication représentant la majeure partie de l’impact environnemental des équipements informatiques et mobiles, la décision de Samsung de reconditionner ou recycler les Galaxy Note 7, était attendue au vu du gâchis de matières premières que leur simple destruction aurait impliqué.

Crédit photo : Journal du Geek

Ainsi, en lien direct avec la campagne de rappel qui a permis à l’entreprise de récupérer une majorité des 4,3 millions de Galaxy Note 7 défectueux présents sur le marché, Samsung compte donc revendre environ 400 000 unités remises à neuf et recycler le reste. Dans un contexte où le Galaxy S8 est déjà en vente, l’entreprise n’estime, en effet, pas nécessaire de redéployer l’ensemble des modèles dans une version remise à neuf alors qu’un nouveau modèle haut de gamme est sorti depuis.

Depuis le 7 juillet, c’est en Corée du Sud que les modèles ont été remis en vente, faisant écho aux pays émergents où la marque vend déjà d’autres modèles eux aussi reconditionnés. Baptisés Galaxy Note 7 FE (Fan Edition), le smartphone comporte une batterie de 3200mAh et non 3500mAh, comme c’était le cas pour les versions défectueuses où l’origine du problème venait justement de ce composant.

Il ne faut toutefois pas penser que Samsung soit la seule entreprise à proposer des produits reconditionnés. Il y a plusieurs mois, c’est Apple, son entreprise rivale sur le marché du mobile, qui s’est lancée dans l’aventure. Depuis, le géant américain propose sur son site des produits reconditionnés de sa marque. Toutefois, alors que le public américain se voit proposer les versions 6 et 6s du célèbre iPhone, le site français ne se voit pas proposer de smartphones remis à neuf.

À l’heure actuelle, les marchés américains et européens ne sont pas approvisionnés en Galaxy Note 7 FE. Toutefois, la politique enclenchée par Samsung montre qu’il est possible pour une grande entreprise de créer sa propre filière de réemploi à une échelle industrielle. Gageons que l’entreprise coréenne exploitera cette avance sur sa concurrence pour l’appliquer à tous ses produits et montrera ainsi la voie pour, qui sait, voir fleurir par la suite des initiatives similaires dans d’autres entreprises high-techs !

Aymeric De Wispelaere

Crédit photo : Fonpit