• #achatsresponsables
  • #livreblanc
  • #numeriqueresponsable
  • #Smartphone

Smartphones et numérique responsable sont-ils vraiment compatibles ?

Entre l’IFA 2018 et la keynote d’Apple, la première moitié du mois de septembre annonce les prochaines sorties d’équipements informatiques. Malgré un marché saturé en Europe, les smartphones restent populaires. Face à ces nombreux modèles annoncés, ne serait-il pas temps de se poser les bonnes questions sur nos pratiques d’achat high-tech ?

Des smartphones attendus, mais décevants ?

Au-delà des analyses sectorielles illustrant l’état du marché et ses perspectives, les récentes annonces des prochains modèles révèlent un accueil assez mitigé. Après une énième expression du désir de l’entreprise Samsung de sortir un smartphone pliable dans un futur proche, puis un salon IFA 2018 au goût de bis repetita de l’édition précédente, c’est surtout Apple qui a attiré l’attention avec sa traditionnelle keynote. À retenir de ces annonces, les trois derniers nés de sa gamme d’iPhone. Baptisés Xr, Xs et Xs Max, ces nouveaux modèles ont davantage fait parler d’eux pour leur prix respectif (859€, 1159€ et 1259€) que pour leurs caractéristiques techniques.

Ainsi, pour susciter la surprise, il a fallu se tourner vers d’autres constructeurs. On notera parmi eux le chinois Xiaomi. Cette marque chinoise, comme Oppo ou Huawei, fait partie des constructeurs bousculant l’ordre établi sur le marché occupé par les deux mastodontes Samsung et Apple. À l’occasion de la rentrée, l’entreprise chinoise, qui a implanté son premier magasin en France en mai dernier, a présenté le Pocophone F1 de sa filiale éponyme. Sans transcender le marché en étant un téléphone intelligent de rupture, ce modèle semble davantage contrasté que ses concurrents haut de gamme, notamment par rapport à son prix : 349€.

Le prix semble encore être le principal point d’attention, mais quid du numérique responsable ? Sans revenir une nouvelle fois sur Fairphone, où trouver une pratique ambitieuse de la part d’un constructeur de smartphones ? À l’heure actuelle, nous craignons de devoir continuer nos recherches !

Le numérique responsable aux abonnés absents chez les fabricants

La tendance actuelle est claire, elle est à la continuité. En effet, le marché propose chaque année son lot de nouveaux modèles et confirme son caractère obsolescent en reléguant les anciens modèles au second rang dès l’année suivant leur sortie. Bien que l’obsolescence programmée pratiquée par les constructeurs soit pointée du doigt, l’achat récurrent d’un nouveau modèle de smartphone suscite toujours un vif intérêt, autant chez les professionnels que les particuliers. D’ailleurs, malgré des scandales à répétition, des entreprises comme Samsung, Google ou Amazon trustent le classement des entreprises considérées les plus puissantes par les français.

On comprend mieux pourquoi le numérique responsable ne semble pas remporter un vif succès chez les acteurs high-tech. Ce type de stratégie requiert une vision de long terme faisant face à des enjeux stratégiques de court terme, notamment la défense de parts de marché et la croissance du chiffre d’affaires dans un contexte très concurrentiel.

Des moyens d’agir du côté des consommateurs

Si une stratégie de long terme ne vient pas spontanément aux constructeurs, pourquoi ne pas les inciter en tant que consommateurs ? Loin d’évoquer le boycott, il serait intéressant de chercher les leviers incitatifs du côté du consommateur pour tenter d’inverser cette tendance à l’obsolescence.

L’achat réfléchi d’un smartphone (un exemple applicable au secteur des équipements informatiques en général) consiste à focaliser son attention sur des critères d’achat responsables spécifiques, comme une batterie amovible, une certification par un écolabel ou un DAS inférieur à 0,6W/kg. Rappelons à ce propos la mission de l’EcoGuide IT : être un guide d’achat permettant la sélection de produits high-tech sur la base d’une évaluation environnementale et sociale de son cycle de vie mais aussi de sa consommation énergétique et de la politique RSE de son constructeur ! Outre le site, vous disposez également du livre blanc « Comment acheter son high-tech durable ? » gratuit et mettant à disposition les clés permettant d’acheter des équipements informatiques en prenant en compte des critères responsables.

Responsabiliser son comportement d’achat tient également au rythme de renouvellement de nos équipements IT. Il sera toujours nécessaire de rappeler que c’est la phase de fabrication d’un hardware qui est la plus impactante. De la sorte, lorsque l’achat d’un équipement s’avère nécessaire, un coup d’œil du côté du reconditionnement n’est pas à négliger car cela permet de prolonger la durée de vie de nos chers équipements high-tech.

Ne baissons pas les bras ! Même si le marché n’est pas favorable, nous pouvons responsabiliser nos achats IT. Il serait plus simple pour faciliter notre choix que les fabricants commercialisent des modèles réellement durables, mais certains modèles sont prometteurs. À nous, consommateurs, de leur montrer la voie !

Aymeric De Wispelaere

Crédit photo : Shutterstock